lundi 21 avril 2008

Ce qui est fait n'est plus à faire...

...être sauvée de la noyade ; jouer au tennis avec deux poëles et un ballon de plage chez Blokker ; prendre un coup de poing en pleine face dans un centre commercial ; perdre des êtres proches ; monter sur scène ; me faire tatouer ; taxer une clope à Gitane Demone ; me raser la tête ; travailler chez McDonald's ; être sans domicile fixe à trois semaines de mes examens de fin d'études ; passer une semaine dans la maison d'un parfait inconnu ; écouter Street Spirit en boucle sur la grande roue des Tuileries ; refuser un rail de coke ; dormir profondément dans le brouhaha d'une soirée électro ; découvrir ma voix remixée par Kid Loco et Justice ; déménager six fois en moins de sept ans ; me tromper souvent ; avoir raison parfois ; faire du téléphone rose ; jeter une bière à la figure de quelqu'un ; passer un anniversaire aux urgences ; chanter Should I stay or should I go à un futur ex devant une assistance médusée ; être sur le point de détruire une voiture (conducteur inclus) à mains nues, en pleine nuit et en pleine rue ; retrouver une aiguille dans un meule de foin ; me faire poser de nombreux lapins ; passer un Nouvel An au lit avec de la fièvre ; le rattraper cinq jours plus tard ; acheter mon premier ordinateur à 30 ans ; apprendre à pardonner certaines choses et d'autres pas ; participer à une très grande freeze mob ; me faire défoncer ma porte d'entrée...

Et après, il y en a encore pour me cracher à la figure que je n'ai rien vécu.


Fond sonore : Diamanda Gálas & John Paul Jones, "The Sporting Life"

2 commentaires:

my-so-called a dit…

ah mais j'étais la pour Gitane demone :p J'ai passé aussi mon annif aux Urgences :)

Mademoiselle Catherine a dit…

C'est même grâce à toi que j'ai pu lui taxer une clope ;)

Tout ça ne nous rajeunit pas, hein ?!