mardi 10 juin 2008

Petit moment de jouissance

Il y a quelques mois, un policier (en uniforme) s'est présenté devant moi à mon travail. Que les choses soient bien claires : il était là en tant qu'usager et non en tant que représentant de la maréchaussée. En vertu du règlement, je lui ai demandé sa carte d'identité. N'ayant pas celle-ci sur lui, il sortit sa carte de flic et me la brandit sous le nez d'un geste qui se voulait vaguement menaçant.
Pas de bol pour lui : je suis une teigne doublée d'une grande gueule qui a du mal avec l'autorité. J'ai donc eu la présence d'esprit de lui faire remarquer qu'il ne s'agissait pas là d'une pièce d'identité et qu'il ferait bien d'avoir ses papiers sur lui plutôt que d'emmerder les gens qui ne sont pas en possession des leurs.Il n'était pas content. N'empêche, j'étais vachement fière de moi !
NB : J'ai appris récemment que le mot "flic" est une insulte à agent et vaut 150 Euro. Vous vous cotiserez ?

Conseil de lecture : "Ni Dieu, ni maître !", petite anthologie de textes libertaires.

5 commentaires:

Ada a dit…

Hihihi, ceci dit il était en tort ... on se côtisera, pas de problème!

Mademoiselle Catherine a dit…

C'est gentil, merci ;)

Didi a dit…

Ca c'est trop fort!

Anonyme a dit…

bonsoir catherine

ancien flic , le mot n'est normalement
plus considéré comme un outrage

il est d'ailleurs entré dans le langage courant des flics

j'adore les teignes qui n'aiment pas
l'autorité

Mademoiselle Catherine a dit…

M'en voilà ravie! Et bienvenu par ici, ancien flic anonyme.

Je suppose néanmoins que la décision si oui ou non il s'agit d'outrage à agent reste à la discrétion de l'agent en question, non?!