mercredi 19 novembre 2008

Ce qui est fait n'est plus à faire...

...assister à l'autodestruction d'êtres chers ; recevoir des visites nocturnes ; refuser ma féminité ; collectionner les chapeaux ; pleurer en silence devant un autoportrait de Robert Mapplethorpe ; avoir beaucoup de chance dans mon malheur ; une Epiphone SG ; courir pieds nus sous une pluie battante dans les rues de Liège ; taxer une clope à Manuel Bienvenu ; prendre un bain à deux heures du matin une nuit de Fêtes de la Musique ; lâcher prise et m'en remettre à Dieu ; un boulot de rêve ; arrêter puis reprendre puis arrêter à nouveau la pilule ; quinze ans d'insomnies ; une jam session avec Kenny Wollesen à trois heures du matin ; défendre bec et ongles mon intégrité physique ; devenir une geek sur le tard ; être seule sur une très grande scène devant 10 000 personnes ; refuser des champignons hallucinogènes ; mon premier sac "de madame" à 31 ans ; me faire jeter dehors manu militari ; arrêter de fumer puis reprendre, puis arrêter, puis reprendre (work in progress)...


Fond sonore : Michael J. Sheehy, "Sweet blue Gene".

2 commentaires:

Anonyme a dit…

la liste est pas mal du tout... y'a des choses que je referais encore si j'étais toi mais comme je suis moi c'est très bien comme ça ma belle ...

Mademoiselle Catherine a dit…

Oh oui, moi aussi, tu sais.
Et d'autres que je ne referai plus ;)