mercredi 11 février 2009

Comme un agneau

Beau gosse et moi en parlions depuis notre rencontre.
Le week-end dernier, nous sommes enfin passés à l'acte :
nous avons préparé notre premier gigot d'agneau !
N'étant pas des connaisseurs, nous y sommes allés au pif, monsieur s'occupant de la bête (une bêêêêêlle pièce de 700 grammes), moi du reste.
Vous vous demandez peut-être si 700 grammes pour deux, ce n'est pas un peu beaucoup...
Que nenni ! Non
seulement, quand on aime, on ne compte pas, mais encore faut-il se souvenir que dans le gigot d'agneau, il y a toujours un os.

Donc, en plus de notre morceau d'animal mort, nous avons prévu
- deux gousses d'ail

- un gros oignon
- 700 grammes de patates
- un grand verre de jus de pamplemousse
- cinq grosses cuillers à soupe de miel
- sel, poivre
Préchauffez le four à 190°. Pour un gigot bien cuit, on compte en moyenne 25 minutes par 450 grammes + 25 minutes (merci Mr. Schott !), à adapter en fonction de la pièce de viande et de votre four. Personnellement, et un peu comme tout ce que nous faisons, nous avons improvisé en nous fiant à la couleur et à l'odeur de la viande. À vous de voir...

Coupez les gousses d'ail en quatre dans le sens de la longueur. Faites huit entailles dans le gigot et insérez-y les quartiers d'ail.
Mélangez le miel au jus de pamplemousse jusqu'à obtention d'une préparation homogène à saler et poivrer selon votre goût.
Mettez le gigot dans un plat allant au four. Couvrez-le généreusement de sauce et enfournez-le.
Mouillez-le tous les quart d'heure avec le jus de cuisson et la préparation au pamplemousse.
Épluchez les pommes de terre, coupez-les en quatre et ajoutez-les au gigot 40 minutes avant la fin de la cuisson.
Vingt minutes plus tard, ajoutez l'oignon coupé en lamelles ou en cubes.
En fin de cuisson, déglacez le plat et faites réduire la sauce dans un poêlon.
Servez le gigot en tranches plus ou moins bien présentées (j'avoue qu'on a un peu fait ça comme des barbares...) sur des assiettes chaudes avec la sauce, les oignons et les pommes de terre.

En fin de repas, n'hésitez pas à vous faire plaisir en rongeant l'os avec les doigts !


Comité de visionnage : "Le silence des agneaux".

4 commentaires:

Melle Sam a dit…

AAAhhhh bientôt, GRACE A TOI, Mr Chris et moi, on va aussi sauter le pas ! MErci !!!

Mademoiselle Catherine a dit…

Tout le plaisir est pour moi !
Et bon appétit à vous deux alors.

lapetitehistoire a dit…

Eh bah bravo ! Nous on se tenterait bien un pot au feu mais on n'ose pas...

Mademoiselle Catherine a dit…

Tant que ce n'est pas le pot aux roses... ;)