mardi 10 février 2009

Jouons un peu !

Suite à l’invitation de Mademoiselle M. je me lance dans la douloureuse mission de définir en quelques phrases les cinq mots suivants et me demande ce qu'en disent Ada, Jerohm et Chewie...

Littérature : j'ai toujours tendance à vouloir répondre "Lis-les toi-même !" tellement ce mot me renvoie à quelque chose de sérieux... Je remplacerai donc "littérature" par "lecture" si vous le voulez bien, et l'exercice me paraîtra tout de suite plus simple.
J'aime lire. D'ailleurs, j'ai aux livres un rapport quasi-obsessionnel : après achat, je les marque de mon sceau pour me les approprier, car je me fournis généralement en seconde main. J'aime l'ambiance des bouquineries et des marchés aux puces, l'odeur du papier jauni, et j'aime surtout retrouver entre les pages quelque petit souvenir de mon prédécesseur, une dédicace, un marque-page, une liste des courses et parfois même une surprise à couper le souffle...

Des romans de Paul Auster aux pièces de Bertolt Brecht en passant par les pensées de Kurt Vonnegut, les essais de Siri Hustvedt et les nouvelles de Judith Hermann, les guides Marabout Flash, les livres de cuisine, les différentes relectures du Kama Sutra et les magazines touristiques, culturels ou féminins, je ne fais aucune différence ! Je prends tout, pourvu que le langage soit clair, car je déteste les phrases alambiquées qui ne font souvent que trahir le manque d'imagination de leur auteur. Je suis moins maligne que j'en ai l'air, alors des phrases courtes, s'il-vous-plaît ! C'est d'autant plus important que je n'ai de temps pour lire que dans le train, et que, entourée de gens qui téléphonent, il m'est hélas impossible de me concentrer.
Résultat des courses : deux romans (+ quelques nouvelles et essais épars) lus depuis le mois de septembre. Misère !
Et un stock de livres en souffrance qui grandit de semaine en semaine...

Cuisine : En cuisine comme en amour, je trouve que le réel plaisir commence avec le partage. Tout seul, c'est bien ; à deux, c'est mieux !
Cela dit, vivement que je retrouve mon horaire à mi-temps (dans trois semaines !) pour pouvoir repasser enfin quelques précieuses heures aux fourneaux et m'amuser à découper, détailler, dégraisser, cuire, rôtir, faire sauter de bons petits plats.
Car tout comme la lecture, j'aime éperdument faire la cuisine, mais par pitié ! tenez-moi, ici aussi, à l'écart des formules alambiquées ! Je préfère de loin la bonne franquette, racines germaniques obligent. Ach ! Du viandu, du mijoté ! Et, toujours, beaucoup d'amour dedans !

Mathématiques : Depuis que je tricote, je me réconcilie tout doucement avec les chiffres et me demande pourquoi personne n'a eu l'idée, alors que mes notes dépassaient rarement les 6 sur 20, de m'expliquer ce type de mathématiques appliquées. Car les maths, je m'en rends compte depuis que j'ai quitté l'école, sont partout : depuis le budget du ménage à la musique via la cuisine, le tricot... Alors qu'attendent les enseignants pour intégrer à leurs cours ces aspect concrets et ludiques ?
Parce qu'en plus, mes profs n'étaient même pas des peaux de vaches, que du contraire : ils étaient tellement sympas que j'y mettais vraiment du mien, mais rien n'y fit. Les chiffres restent un grand mystère pour moi.
Un jour peut-être, mes enfants m'expliqueront.
En attendant, je tricote...

Cinéma : Je voudrais y aller plus souvent. Il fut un temps où, bénévole dans un cinéma d'art et essai, j'y allais trois fois par semaine. Depuis que je possède un écran à domicile, j'y vais beaucoup plus rarement, même si j'essaye d'être active au cinéclub de mon quartier (où une pause de six mois s'est néanmoins imposée en raison de mon travail).
Cela dit, Elvis l'ordinateur (oui, je donne des noms aux objets ; ça vous dérange ?), a changé ma vie puisque, n'ayant plus de télévision depuis 2001, ma culture cinématographique s'est faite très exactement au cinéma (je mets entre parenthèses les films de série Z vus avec mon grand frère et son meilleur ami lors de nuits-vidéo aussi pitoyables que mémorables !).
Je découvre depuis peu les classiques, ainsi que des films (notamment documentaires) plus anciens et/ou mal distribués et aime me faire plaisir en m'offrant des DVD. Je suis même arrivée à un stade où j'en achète plus que de CD (à ce sujet, j'aimerais que quelqu'un m'explique comment les DVD peuvent être moins chers que les CD ?!).

Pour faire court, le cinéma reste un "work in progress" au même titre que la musique : un pêché mignon dont je ne risque pas de me débarrasser !

Géographie : Mon légendaire (?) sens de l'orientation ne m'a pas empêché de rouler un peu ma bosse, tant et si bien qu'à l'âge de vingt ans, j'étais moi-même une immigrée et avais déjà visité une vingtaine de villes européennes. Je n'ai d'ailleurs jamais quitté le vieux continent, car j'estime qu'il y reste bien des trésors à découvrir, notamment du côté de la Grande-Bretagne et des Balkans. Et je voudrais revoir Berlin, Lisbonne et Copenhague très bientôt ! En attendant, je lis la presse allemande, écoute du fado et approfondis mes connaissances du cinéma danois...
Ensuite seulement, je me préparerai – ne serait-ce que mentalement – à un voyage très différent : de New York à San Francisco via Detroit, l'Arizona et Las Vegas, je rêve des États Unis pour faire un voyage de noce à l'envers – partir pour me lier officiellement à beau gosse devant un prêtre habillé en Elvis dans une wedding chapell rose et crème...
La classe !

Comité de visionnage : Justice, "A Cross the Universe"
(pour la toute belle scène à Las Vegas).

10 commentaires:

madeleinemiranda a dit…

Très intéressant Mademoiselle Catherine! Tu dois avoir énormément de livres dans ta bibliothèque qui pourront me plaire; je fais déjà de belles découvertes grâce à toi! J'aime beaucoup moi aussi les vieux livres, leur odeur...
Moi non plus je n'ai jamais quittée l'Europe, mais vraiment j'ai hâte de pouvoir faire de voyages plus longs et intéressants!

Bises et bonne journée :)

Anonyme a dit…

Abécédaire Cathrinien, intéressant! Mais euh Mademoiselle, pourquoi n'y avez-vous point adjoint le mot "Art"? (Surtout que vous en faites un = la musique)
Bonne continuation
Clymence

Mademoiselle Catherine a dit…

Mademoiselle M.: Merci à toi de m'avoir permis de me plonger dans tout ça (enfin... la plongée dans les maths, je m'en serais bien passée: trop de mauvais souvenirs!).

Clymence: Je m'en suis tenue aux consignes, à savoir définir ces cinq mot-là. Il est vrai que l'on pourrait en ajouter à l'infini, à commencer par la musique, bien sûr, les arts visuels, et pourquoi pas l'amour, les couleurs, la nature, le travail, etc.
Mais j'ai bien peur de vous effrayer (par la longueur du texte, pas par son contenu, bien sûr ;)) si je commence à faire un abécédaire complet...

Miss Sunalee a dit…

Evidemment, lire et tricoter en même temps, c'est compliqué ! Je me suis rendue compte à un moment que je ne lisait presque plus, c'est alors que j'ai commencé à lire dans le métro. Mon trajet n'est pas très long mais c'est toujours ça.

Quant à la géographie, c'est vrai que je n'ai pas parlé de mes voyages qui sont assez asiatiques, même si j'ai pas mal visité l'Europe dans mes jeunes années.

Mademoiselle Catherine a dit…

Mais tu es toujours dans tes jeunes années, fillette !!!

(la flatterie me mènera partout !)

Miss Sunalee a dit…

mais maintenant je suis grande, là j'étais petite !

Mademoiselle Catherine a dit…

Moi, je le suis toujours, petite :(

Ada a dit…

Très sympa ce petit jeu (que je reprendrais avec plaisir d'ici peu sur mon blog :)) et via celui-ci on te connait un peu plus ;)

Mademoiselle Catherine a dit…

Merci Ada! Curieuse d'en apprendre un peu plus à ton sujet alors :)

Mademoiselle Catherine a dit…

(et pour les autres curieux, les définitions de Chewie sont en ligne...)