mardi 12 mai 2009

Une partie de jambes à l'air

Les fidèles le savent : en plus d'être un tout petit gabarit, je suis une horrible rancunière qui, pour couronner le tout, passe son temps à se remettre en question et à douter de tout en permanence, à commencer par elle-même.
J'en veux pour preuve une petite phrase assassine qui m'a empêché de montrer mes jambes trois étés de suite : "Tu n'aurais pas des varices ?".
Cette petite question me parut d'autant plus mesquine qu'elle sortait de la bouche d'une fille que je ne connaissais absolument pas et dont la négligence envers sa propre personne était flagrante : outre son embonpoint et sa peau graisseuse, la jeune femme brillait également par son manque total d'élégance – et par "élégance", j'entends aussi bien l'aspect soigné d'une personne que ses bonnes manières.

J'avais beau être pleinement consciente de mes problèmes circulatoires, jamais je n'en avais fait un complexe, jusqu'à ce que cette remarque bête et méchante m'abonne aux bottes, aux bas opaques, à la jupe longue et au paréo.
Cette année pourtant, j'ai décidé d'y mettre un terme ! Oui : cette année, je les montrerai, mes varices, en j'en serai fière ! Car j'ai la chance d'avoir des jambes plutôt jolies, fines et musclées mais pas trop, à la pilosité modérée et sans un gramme de cellulite. Ma peau blafarde et transparente a beau laisser filtrer toutes sortes de rougeurs, capillaires et petites veines, il est grand temps que j'assume ces imperfections.

Et puis, je dois vous avouer que depuis que j'ai vu Mia Farrow en minirobe trapèze dans "Rosemary's Baby", ma vie n'est plus tout à fait la même. Aussi, lorsque je dénicha récemment de petits modèles similaires, mon sang ne fit qu'un tour (ce qui en outre est excellent pour la circulation !), reléguant aux oubliettes ma promesse implicite de ne plus jamais porter de minijupes. Cela ne fera certes pas disparaître mes complexes, mais je me dis que si je ne le fais pas aujourd'hui, je risque de le regretter un jour, au plus tard quand mes jambes seront vraiment moches et que je ne pourrai plus jamais – ô grand jamais – les montrer en public.

Si ma première sortie en robe courte me demanda un sérieux effort d'adaptation (on ne change pas ses vieilles habitudes du revers de la main), je dois pourtant admettre que je me suis réjouie des compliments des uns et des autres – hommes et femmes confondus – ainsi que des regards envieux de certaines donzelles moins bien loties.

Une vengeance personnelle aussi bête et méchante que la petite phrase qui me fit douter du charme de mes gambettes...


Comité de visionnage : "Rosemary's Baby", pardi !

10 commentaires:

Miss Sunalee a dit…

Bravo !
C'est juste dommage que pour le moment, pour sortir sans bas, il fait encore un peu froid...

Mademoiselle Catherine a dit…

Bah, ça fait un bon entraînement pour l'été: je me sens moins à découvert avec des bas ;)

lisica a dit…

Tu as bien raison de vouloir montrer tes gambettes, je devrais peut-être aussi faire ça...le jour où je me convaincrai que mes genoux ne sont pas si moches que ça...

dr frankNfurter a dit…

tiens on a aussi la rancune tenace de ce côté ci... bon bah je suis mal placé pour pointer du doigt ça finalement ^^'

Euh hormis l'apparté j'aguiche le mâle en portant des robes courtes, rassure moi contrairement à Rosemary t'as pas comme voisins de palier un couple de petits vieux qui te feraient gouter des tisanes infâmes? :P

Mademoiselle Catherine a dit…

Lisica: Ce serait bête de te priver! En tous cas, comme je le dis à la fin de mon texte, je risque de le regretter un jour, alors autant en profiter maintenant ;)

Dr. F: Je n'aguiche pas le mâle!
Par contre, j'échangerai volontier ma voisine contre quelqu'un de moins envahissant (même si elle est d'une discrétion exemplaire comparé aux voisin de Rosemary...)

dr frankNfurter a dit…

Tu n'aguiche pas le mâle!!!
Mais laissez moi avec mes illusions alors!!! LOL

madeleinemiranda a dit…

Coucou, tu as bien raison de prendre un peu confiance en toi! Surtout que les bas opaques affinent et allongent la jambe je trouve, donc aucun souci! Amuses-toi bien! Bisous

Mademoiselle Catherine a dit…

Dr. F.: Ca va, je ne dis plus rien. Sauf que je ne suis ni blonde ni pulpeuse ;)

madeleinemiranda: Aujourd'hui, c'est bas résilles, car je veux être chic pour mon concert de ce soir ;)

eonisra a dit…

Des jaloouuuz y'en aura toujours partout tout l'temps. Tant pis pour elles! =)

Mademoiselle Catherine a dit…

Bien dit! :D