jeudi 3 septembre 2009

Haute parfumerie

Pour mes 32 ans, j'ai eu envie de me faire un cadeau particulier dont je rêvais pourtant depuis un certain temps : changer de parfum. Aussi me suis-je rendue plusieurs fois chez Senteurs D'Ailleurs au cours des dernières semaines sur les bons conseils de Chewie que je ne remercierai jamais assez de m'avoir recommandé cette excellente adresse.

Immédiatement mise à l'aise par un accueil aussi chaleureux que l'ambiance générale de la boutique (beaucoup de bois, des couleurs chaudes et des lumières tamisées créent une atmosphère cosy et intimiste à souhait), je me suis aussitôt sentie en confiance auprès du personnel qui, en plus d'être particulièrement amical, est extrêmement compétent.
Moi qui avais peur de me retrouver face à une bande de snobinards me prenant de haut (ah, les clichés des boutiques de luxe !), j'ai eu à faire à des jeunes femmes dont la patience infinie et l'attention sincère ont fait s'envoler mes dernières appréhensions.
On a beau être sur la très chic Avenue Louise, chez Senteurs D'Ailleurs, on est avant tout entre de très bonnes mains !

Ne sachant absolument pas vers quelle fragrance me tourner après être restée fidèle aux senteurs d'agrumes pendant dix ans, je me suis laissée guider par les connaissances encyclopédiques de mes hôtes qui, patiemment au cours de mes quatre visites, m'ont fait humer de nombreux parfums piochés au hasard des flacons rares et exclusifs estampillés Diptyque, The Different Company, Kiehl's, Etro ou Serge Lutens.
Les deux premiers labels ont immédiatement attirés mon attention de part leur présentation sobre et discrète. On a beau dire "peu importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse", je trouve que le plaisir de se parfumer commence par celui des yeux.
Quant à l'ivresse, elle était bel et bien au rendez-vous, car ici, il y en a pour tous les goûts, du parfum le plus léger au plus capiteux. C'est vers ces premiers que je me suis naturellement tournée, car je n'aime pas me sentir enveloppée par une odeur qui n'est pas la mienne, d'autant moins que ma peau à la fâcheuse tendance à sucrer systématiquement tous les parfums. Ceux que j'ai testé maîtrisent l'art de la discrétion avec des arômes bien présents qui évoluent néanmoins avec douceur sur la peau sans donner l'impression d'être repérable à des kilomètres.

Après maintes hésitations, c'est finalement la discrète Eau de Lierre de Diptyque qui trône aujourd'hui dans ma salle de bain, et je ne désepère pas de m'offrir un jour le suave Forest Rain de Kiehl's et/ou le très féminin Charmes et Feuilles de The Different Company.
Car, suite à cet achat, je peux le dire sans peur et sans reproche : je me sens – enfin – devenir femme !

Fond sonore : Altered Images, "Happy Birthday".

9 commentaires:

diane cairn a dit…

Tu me tentes là, bon anniversaire donc ! J'irai y faire un tour prochaînement. Bises

Miss Sunalee a dit…

En fait, sans le savoir à l'origine, je mets un parfum Serge Lutens depuis très longtemps: "Féminité du bois", qu'il avait créé pour Shiseido.

Bon anniversaire ! et je suis pressée de sentir ça sur toi !

@diane: je veux bien y retourner aussi ! on rajoute ça à ta liste de cadeaux ?

Mademoiselle Catherine a dit…

Merci les enfants :)

(et pas de messes basses chez moi, hein!)

Mademoiselle Catherine a dit…

Miss Sunalee: ça sent boOon!!!

Loreen a dit…

Avec du retard : bon anniversaire !

Par contre, en ce qui concerne le monde de la parfumerie; cela reste un total mystère. Bon, je n'ai pas un bon nez non plus ...

Melle Sam a dit…

Bon anniversaire !! désolée, je bosse trop, j'ai pas le temps, j'avais pas vu... mieux vaut tard que jamais, parait!

Mademoiselle Catherine a dit…

Loreen: Merci :)
Je ne pense pas qu'il existe de "bons" et de "mauvais" nez. A chacun ses goûts, et puis voilà. Personnellement, j'ai toujours beaucoup de mal à comprendre les gens entourés d'un nuage de parfum... pouatch!

Melle Sam: Merci pour les voeux. Et dis-toi que le travail c'est la santé, ha ha ha!!!

MarcD a dit…

ah d'après le descriptif, Eau de Lierre a l'air sympa comme tout.

Faudra que je (te) sente un de ces jours :)

Mademoiselle Catherine a dit…

C'est une senteur verte, un peu terreuse, d'une discrétion exemplaire et néanmoins originale.
Et tout le monde trouve que ça me va bien :)