jeudi 1 octobre 2009

Accent grave

Un petit article paru dernièrement dans la presse m'a donné des hauts le cœur : il serait question de simplifier, une fois de plus, l'orthographe. Déjà que j'ai l'impression qu'on me retourne tous les ongles d'un coup quand je lis "ognon", il me faudrait maintenant accepter d'autres coquilles qui n'en sont pas...

Si la réforme de l'orthographe et de la grammaire allemande m'a effectivement simplifiée la vie, le français ne m'a pas l'air d'être une langue si compliquée que ça, et bien qu'il ne s'agisse là que d'un projet en cours de discussion, j'ai très peur pour l'avenir de ma langue maternelle.

Et, de ce fait, pour mon blog, car il m'est important, ici comme ailleurs, de respecter certaines règles de base. C'est ce qui me permet de résister un tant soit peu face aux abréviations qui font fureur sur le net et dans les échanges de SMS. À moins que ce ne soit ma rigueur germanique qui m'impose une certaine discipline...

Pour être franche, ces dérives du vocabulaire me désolent, car je me vois mal vous abreuver de "lol" et autres "mdr", alors qu'il est si simple d'appeler un chat un chat (et je parle bien ici de l'animal et non des groupes de conversation online).
Évidemment, il n'est pas question d'intégrer aux dictées ce type de langage codé, mais le simple fait que le législateur veuille s'attaquer à cette partie de ma culture me fait mal, car c'est une part de moi-même qui me tient particulièrement à cœur. Je ne conçois pas de manquer de correction à une langue, que ce soit celle de ma mère (le français), celle de mon père (l'allemand) ou celles que j'ai adoptées avec plus ou moins d'entousiasme et d'efficacité au fil des ans, à commencer par l'anglais. Pour moi, la langue reste la première porte d'entrée vers une culture, et quand je voyage à l'étranger, j'apprends toujours quelques bribes que les autochtones comprendront plus ou moins (généralement "Bonjour", "Merci" et "Parlez-vous anglais, allemand ou français ?"). Question de respect.
J'ai en horreur ces touristes qui arrivent en terrain conquis et exigent qu'on parle leur langue quand on leur sert des bons petits plats bien de chez eux... Tout ça pour avoir des palmiers, du soleil et quelque détail pittoresque à montrer dans le traditionnel diaporama.

Et puis, c'est si bon de se voir gratifié d'un sourire sincère quand on fait un tout petit effort d'adaptation, même si ce sourire n'est bien souvent qu'une réponse à notre pronociation bancale. Cela participe au plaisir – ça fait "vacances", même qu'on a parfois la bonne surprise de se voir répondre à toute vitesse parce que notre vis-à-vis nous prend pour quelqu'un dont l'accent bizarre doit provenir d'un patelin de campagne...


C'est que je suis une véritable éponge à accents : plongez-moi 24 heures en immersion totale à n'importe quel endroit où l'on parle une des mes trois langues de prédilection, je risque fort bien de prendre l'accent du cru. De retour à Liège, il ne me faudra pas une journée pour me fondre à nouveau dans la masse ou presque.

Et quand je vois certains Français expatriés en Belgique qui, non contents de s'accrocher à leur vocabulaire (pour rappel, nous disons ici "septante" et "nonante", ce qui, en soi, n'a rien de ridicule), insistent pour faire la double bise et continuent de raconter des blagues belges, je ne peux m'empêcher de penser à la grande époque des colonies. Cela reste fort heureusement une toute petite minorité – mais l'une de celles qui ne passe malheureusement pas inaperçue

D'ailleurs, iriez-vous raconter des blagues juives en Israël ?


Fond sonore : Alexandre Varlet, "Le Q dans la coquille".


19 commentaires:

La Princesse a dit…

Par reflexe, je fais encore trois bises la plupart du temps et je dis très rarement nonante, ou endéans, ou essuie... :D Gloups !

C'est juste que je n'y pense pas. Comme j'habite et je travaille en Flandres, je n'entends pas tant que ça parler le français de Belgique.

Par contre, les blagues belges, j'en raconte pas. Et je te comprends, c'est très lourd.

Melle Sam a dit…

Olala des blagues juives en Israel !! Tu veux que je me prenne un coup de canon dans la tête ou quoi ! Quand on jette des cailloux chez eux ils tuent tout le monde, alors une blague, je sors ma bibleu. Et je suis d'origine petite fille de juif...

Mademoiselle Catherine a dit…

Princesse: "endéans", je ne le dis pas non plus. C'est trop compliqué pour moi ;)

Melle Sam: Cela me fait penser à un collègue qui avait classé les films en hébreu dans le cinéma arabe... M'étonne qu'on ait pas eu d'alerte à la bombe :/

diane cairn a dit…

ah le plaisir de faire de dessins dans le sable avec un cambodgien pour apprendre des mots... allez suasaday

Mademoiselle Catherine a dit…

...ou dans la purée de la choucroute pour apprendre l'allemand ;)

Sandie Editrice de cerisenoire.com a dit…

Je suis française et je vis en Belgique.Je suis d'accord avec toi mais en ce qui concerne le nonante j'ai encore du mal, ce n'est pas automatique....

Mademoiselle Catherine a dit…

Je comprends: quand je suis allée vivre en France, ma langue fourchait régulièrement au début, et il m'a fallu un temps d'adaptation. C'est tout à fait normal.
Ce qui m'ennuie, ce sont ceux (heureusement rarissimes) qui ne font même pas d'effort...

Anonyme a dit…

Bonjour ma chère amie,

Voilà un petit texte bien intéressant.

Je rogne personnellement quand j'entends à la télévision (et non pas la "tévé"! ouhhh) quasi tous es protagonistes dire les "politiques" en lieu et place de "politiciens" ... Diantre! concernant l'homme ou la femme de parti on dit un(e) POLITICIEN(NE) qui mène ou prône une POLITIQUE !! DJU! i m'énerf'

Bien à toi
Clymence

NeuNeu a dit…

Saperlipopette!! Personnellement je pédale dans la choucroute pour perfectionner mon allemand mais je ne comprends pas les personnes qui n'essaient même pas de parler en allemand, ou alors dans la langue du pays où ils se trouvent.

Par exemple, beaucoup de mes "collègues" étudiants vont d'abord parler anglais ou alors vont commencer la conversation en demandant si l'interlocuteur parle français...


Sinon, concernant les blagues, j'étais en soirée avec quelques Allemands avant-hier, et ils ont réussi à faire quelques blagues très noires sur les nazis alors que c'est un sujet plutôt sensible là bas. J'ai été assez surpris :)

Mademoiselle Catherine a dit…

Clymence: Moi aussi, ça me crispe. Tout comme les "nominés" aux Oscars, Césars et autres prix plus ou moins prestigieux: au risque de passer pour une péteuse, c'est "nommé" et non "nominé".
Et je n'aime pas les gens qui écoutent des "galettes" au lieu d'écouter des "disques". Les galettes, je les mange ;)

NeuNeu: J'imagine que le problème se pose dès que plusieurs nationalités sont représentées en un même endroit. N'empêche (et là, je vais faire aller ma mauvaise langue), vu l'anglais bancal de bon nombre de tes concitoyens, les Allemands ne doivent pas comprendre grand chose, si?! ;)
Quant aux blagues: les Teutons ont bien plus d'humour qu'on ne le pense. Même si ce n'est pas forcément le même que le nôtre...

NeuNeu a dit…

Perso j'adore l'humour noir, là j'étais comblé!

Effectivement, il y a des fois où l'on a beaucoup de mal à se faire comprendre!! Sans compter le fait que beaucoup d'Allemands nous parlent schwäbig avant de parler allemand :)

Mon entraineur par exemple dit tout les exercices avec ce dialecte...Pas facile! Notre anglais c'est un peu comme un dialecte en fait :p

Pour la petite anecdote, je parlais anglais avec une Finlandaise, et je lui disais :" I'm not a really serious student". Bin elle n'a pas compris le serious. Il a fallu que je lui dise en allemand, et là elle a fait:" aaaaaaaah seeeerious!!!"

Reine a dit…

Incroyable, je lis ton article et me rends compte que j'aurais pu écrire le même, à la virgule près (attachement à l'orthographe, français langue de ma mère, allemand langue de mon père, apprentissage des mots de base en pays étranger -un vrai plaisir en effet-, etc...). Serais-tu ma soeur jumelle cachée mademoiselle ?!

Mr Flash a dit…

Comment comprendre cet article de mon blog avec la nouvelle orthographe?

"Monsieur Flash se prépare à aller tirer ...
... la châsse"

http://blogs.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendId=237920523&blogId=512674316

Elea a dit…

Je pense que réformer la langue française en langage SMS est une excellente chose, ce d'autant plus que, soyons honnêtes, c'est vraiment ce qu'il y a de plus important à l'heure actuelle.
Nous serons ainsi tous en route pour être "nominés" aux césars de l'idiocratie, petit film américain débilos mais dont le propos fait froid dans le dos :p
De toute façon abaisser un niveau n'a jamais permis à personne d'avancer, on est bien d'accord. Ca me fait penser à un site que je tenais il y a quelques années, où je me battais avec acharnement contre les kikoololiens de France, dont certains ont quand même eu ce monstrueux culot de me balancer qu"il fallait se mettre au goût du jour vu que le langage SMS était celui du futur".
O Joie, il ne nous reste plus qu'à aller nous exiler élever des chèvres en Irlande.
Bises

Mademoiselle Catherine a dit…

NeuNeu: J'oubliais les dialectes! Cela dit, même les germanophones s'y perdent. Un peu comme un Parisien perdu au Québec ou un Marseillais à Seraing (et vice-versa)...
Et moi aussi j'aime l'humour noir :)

Reine: C'est effectivement assez troublant. Peut-être avons-nous été séparées à la naissance, qui sait?!
Nous en reparlerons... ;)

Mr Flash: Les jeux de mots sont toujours les bienvenus ;)
(et d'ailleurs, plus ils sont idiots, plus je les aime...)

Elea: Si les choses continuent d'évoluer dans ce sens-là, je suis partante pour l'élevage de chèvre!

Delilah a dit…

Bonsoir!

Je découvre ton blog grâce à celui de Miss Sunalee (PopUpMonster) et je ne peux m'empêcher de déjà me faire remarquer. Cet article me touche de près je trouve.
Je me suis expatriée en Belgique (à Tournai, c'est pas non plus si loin) pour mes études et après un mois de "collocation" avec ces chers belges, je ne dis pas nonante ou septante et parfois même, je ne comprends pas certaines expressions (mais en à peine un mois)... je pense même que je ne le dirai pas ou alors, ça m'échappera, je m'habitue toujours très mal mais pourtant, j'adore mon école et j'aime beaucoup l'endroit (ainsi que les gens que je côtoie, cela va sans dire). Malheureusement, je ne connais pas de blagues belges, mais je me fais assez vannée pour ma nationalité, je n'en rajouterais pas une couche ^^

Concernant l'orthographe... merci! J'ai toujours été contre les réformes de nouvelle orthographe, le français courant n'est pas d'une difficulté horrible et à trop faciliter les choses, on va finir par ne plus avoir de richesse linguistique.

Bref, je m'arrête là et vais continuer l'exploration de ce blog qui me plait déjà!

Bonne continuation!

Mademoiselle Catherine a dit…

Bonjour et bienvenue Delilah!

En un mois, il n'y a rien d'étonnant à ce que tu aies du mal à t'adapter. Lorsque je suis arrivée en France, l'accent et les expressions du cru m'échappaient également, mais au bout de 7 ans, ça a fini par rentrer ;)

J'espère te revoir par ici et te souhaite une bonne exploration!

Cissie a dit…

Aaaaaah, j'ai lu cet article aussi et il m'avait fendu le coeur. Je me souviens notamment de ce projet d'accorder le participe passé avec l'auxiliaire "avoir".

Alors sous prétexte qu'un certain nombre de paresseux ne sont plus capables d'écrire correctement, il faudrait simplifier l'ortographe, pour qu'ils se sentent plus tranquilles lorsqu'ils écriront une lettre de motivation ? Que nenni ! Je m'insurge.

Félicitations pour ton blog, je repasserai souvent par ici !

Mademoiselle Catherine a dit…

Bienvenue Cissie, et merci pour le soutien moral!

Moi aussi, je passerai souvent sur ton blog, à mon avis.