mardi 13 octobre 2009

London, take 2

Me voilà prête à retourner dans la capitale anglaise, chaperonnée par mes guides, hôtes et amis Nannick et Charlie. Au programme : Grand Prix du Brésil (!), visite guidée de Walthamstow, musées, VNV Nation au Scala (ha!), shopping, virées nocturnes et The Songs of Jacques Brel au very posh Barbican Centre pour clôturer mon séjour en beauté (prévoir une robe du soir...).
Et prendre du temps pour moi, prendre un peu de recul et ressentir le manque s'il est au rendez-vous. Me sentir vivre, profondément ; passer au crible mes envies et besoins qui ont décidément bien évolués au cours des derniers mois parce que je me sens plus solide depuis que j'assume enfin ma part de fragilité.

Je pense que Londres est un bon endroit pour remettre les pendules à l'heure, car je m'y sens étrangement en sécurité de part la mentalité de ses habitants et l'affection que je porte aux amis que j'y retrouverai.

Les batteries de l'appareil photo et du GSM sont chargées, le lecteur MP3 rempli à ras bord et le carnet de notes emballé aux côtés des spécialités locales prévues pour mes hôtes... Ne reste plus qu'à compter les derniers jours avec impatience.

Portez-vous bien et soyez sages !

Fond sonore : Archive, "Londinium".

6 commentaires:

Miss Sunalee a dit…

Je te souhaite plein de belles choses pendant ton séjour !
A bientôt !

Mademoiselle Catherine a dit…

Aux dernières nouvelles, j'ai pu reculer mes congés de deux jours pour cause de délais incroyablement courts au boulot.
Merci, les gars!

Vie de merde!

Madeleine Miranda a dit…

Amuses toi bien alors!

Bises

Mademoiselle Catherine a dit…

Tu peux compter sur moi :)
Mon programme est déjà tellement chargé qu'il me faudrait des journées de 48 heures...

Anonyme a dit…

Londres est une de mes villes préférées... Marc y a séjourné pendant 4 mois et ce fut une véritable découverte
bisous mon elfe et bon amusement

Mademoiselle Catherine a dit…

A quand une viree a deux alors, ma petite fee? :)
D'autant plus qu'avec mon "London A to Z", je retrouve toujours mon chemin (c'est meme etonnant...)