samedi 19 décembre 2009

L'effet-karaoké

Quand je fais le tour de la blogosphère, il m'arrive parfois de tomber sur des pages touchantes de naïveté, comme si les bloggeurs avaient alimenté leur espace virtuel dans l'innocent espoir d'être un jour découverts. Comme parfois les chanteurs dans les boites à karaoké, ils s'imaginent peut-être que des personnes haut placées passent leurs journées sur le net à la recherche de la perle rare.

En ce qui me concerne, l'un comme l'autre représente un plaisir auquel je m'adonne en toute simplicité et sans aucune arrière-pensée : le karaoké ne me fait jamais autant rire qu'en fin de soirée entre amis, quand tout le monde s'amuse à chanter dans un état d'ébriété avancé voire total des titres parfaitement impossibles (comme, à tout hasard, "Bohemian Rhapsody" de Queen), et s'il est vrai que je suis parfaitement sobre quand j'écris pour mon blog, il s'agit avant tout pour moi d'évacuer le trop plein ou de faire part de l'une ou l'autre observation, pensée ou découverte (ces dernières alimentant principalement mon autre blog). Au moment de la rédaction, je me soucie peu de la personne qui lira mes bafouilles, n'essaie pas de paraître plus maligne que je ne le suis et m'en tiens généralement au sujet que je connait le mieux, à savoir ma propre personne.
Cela peut sembler nombriliste, mais ne faut-il pas l'être un peu pour tenir un blog ?

Il y a bien sûr les histoires proches du conte de fée de ces personnes apparemment sorties de nulle part qui firent une brillante carrière à la suite d'un heureux hasard. Parmi les belles histoires, il y a celle du groupe Miranda Sex Garden qui chantait des madrigaux dans les rues de Londres lorsqu'il fut découvert par Barry Adamson. S'ensuivit un contrat de disques chez Mute et, plusieurs albums et de nombreux concerts plus tard, une tournée mondiale en première partie de Depeche Mode.
Certains bloggeurs n'échappèrent évidemment pas aux coups de pouce du destin. Ainsi, la strip-teaseuse Diablo Cody parla de son quotidien avec tant d'humour et de détachement qu'un producteur hollywoodien l'invita à rédiger son premier scénario pour le cinéma. En résulta "Juno", succès-surprise de l'année 2007 mis en scène par Jason Reitman.
Quant au sud-coréen Kim Ho-sik, il retranscrit si bien son quotidien auprès d'une fille bigger than life qu'on en tira le film "My Sassy Girl".

Si ces exemples font évidemment rêver, je doute qu'il y ait aujourd'hui encore beaucoup de chasseurs de têtes payés par les maisons d'édition et de production pour dénicher la prochaine star sur le net : la blogosphère a pris de telles proportions ces dernières années qu'il est humainement impossible de la suivre dans son intégralité, et les producteurs ont trouvé d'autres moyens pour découvrir de nouveaux talent, à commencer par les casting shows façon "Nouvelle Star" et "X Factor". Je ne serais d'ailleurs pas étonnée de voir se développer des concepts similaires pour trouver le prochain grand acteur, écrivain, cuisinier et, pourquoi pas, scientifique. Ce n'est qu'une question de temps.
Avec la prolifération des chaines sur le câble et le net, même les plus intellos se retrouveront à coup sûr à suivre un jour le quotidien de petits Goethe ou Einstein en devenir, reléguant les blogs et soirées karaoké à ce qu'ils sont : un divertissement.
Et si le moyen d'expression choisi – écriture, illustration, chant ou autre – est celui avec lequel on souhaite faire carrière, il serait imprudent de compter uniquement sur Dame Chance pour creuser son trou.

Comité de visionnage : "The X Factor", saison 7 (coming soon !).

7 commentaires:

Elea a dit…

Idem pour les blogs de mode, je suis quasi sûre que c'est aussi (outre le fait de flatter l'égo) un moyen de se faire "repérer"...Mais bon,la blogo est immense, comment peut on résolument croire à ce genre de belles histoires? Il faudrait vraiment avoir un espace parcouru chaque jour par des milliers de personnes pour espérer en tirer un quelconque profit, notamment littéraire (pensées de ronde et cachemire et soie sont un bon exemple, je trouve)
Sinon je me demande bien ce que donnerait un concours d'écriture 'vous avez 5 mots distribués au hasard, 15 minutes pour pondre un texte, allez, c'est parti', tu imagines?
PS: j'aime bien le karaoké, pendant des années j'ai pensé que j'allais devenir la nouvelle Cééééééline, comme quoi ;)

NeuNeu a dit…

Mince alors... J'ai plus aucune raison d'écrire maintenant sniiiifff!

Mademoiselle Catherine a dit…

Elea: Ah oui, les sacro-saints blogs de mode... N'empêche que, apparemment, c'est ça qui fonctionne le mieux. Comme je l'ai écrit sur ton blog: les gens n'aiment pas lire sur internet. D'une part, je les comprends parce que ça ne vaut pas le confort de lecture d'un bon livre, mais d'autre part, c'est assez frustrant pour ceux qui tiennent des blogs principalement écrits, comme toi et moi.
Sinon, je suis partante pour un concours d'écriture :D

NeuNeu: Excuse-moi d'avoir cassé ton rêve :(
;)

dr frankNfurter a dit…

par curiosité j'ai essayé le google traduction... et ça marche pas :(

dr frankNfurter a dit…

bon alors en fait ça marche mais pas tout le temps, y'a encore qq bugs...
super mes deux comm' XD

Mademoiselle Catherine a dit…

Chez moi, ça marche. C'est sans doute toi qui ne sais pas t'en servir ;)

Cela dit, c'est juste pour donner une idée parce que, mon Dieu, que ces traductions sont surréalistes!!!

dr frankNfurter a dit…

ouais je sais pas m'en servir... alors le catalan fonctionne mais pas le briton, mais ça vient de moi... tssss ^^