jeudi 14 janvier 2010

Il m'arrive...

...de me sentir comme un immeuble abandonné.
Fond sonore : Rose Royce, "Love don't live here anymore".

11 commentaires:

kim a dit…

Si c'est Bavière, ne t'inquiète pas, y a plein de junkies dedans :-)
Pour répondre à ton commentaire dans article précédent: dormi 5h puis 4h, terminé de boulotter à 1h-1h30 à chaque fois. Je crois que celui qui me dit le plus souvent que je bosse trop, c'est mon corps... ARGL vive demain que je puisse souffler quelques heures d'affilée...

Mademoiselle Catherine a dit…

C'est dans Spitalfields à Londres, un quartier singulièrement bigarré que j'adore.

Allez, courage ma belle! Et n'oublie pas que l'année ne fait que commencer...

Elsa a dit…

Ca je connais comme sensations! Avec le demenagement qui arrive je me sens d'avance seule!
Bisouilles

Mademoiselle Catherine a dit…

Hé hé... courage Elsa!

Ceci dit, l'avantage des bâtiments vides, c'est qu'on peut les remplir comme bon nous semble.
Et comme me l'écrivais un collègue bloggueur par mail: "Dis-toi que c'est un immeuble en rénovation"!

Les tests de Gridou a dit…

J'ai pas trouvé le coiffeur :-(((
Mais en regardant de plus près sur ta page, j'ai vu l'Indispensable Monsieur Jean-Pierre et là, je dis clap (clap clap :-))

Jérémy a dit…

J'aime beaucoup du peu que j'ai vu ici ! Bref, je te rentre dans ma liste de liens blogs.

Mademoiselle Catherine a dit…

Gridou : "Aux portes de Barcelone", Rue du plan Incliné 17 à Liège, à deux pas des Guillemins (cf. "Les notes" du 17 juillet 2009).
Quant à Monsieur Jean-Pierre, nous sommes d'accord :)

Jérémy : Merci tout plein! Au plaisir de te revoir, par ici ou par chez toi :)

NeuNeu a dit…

Tant qu'il n'a pas de démolition au programme, ça peut encore être pire ;)

Mademoiselle Catherine a dit…

Bah... toute démolition est une transformation en soi, ce qui n'est pas forcément négatif.

Les tests de Gridou a dit…

Liège... Je vais pas me taper la cité des valeureux pour me couper les tifs non plus hein... Note qu'il fut une époque où je ne me tapais que des valeureux justement. Mais on ne parle pas de ça :-)

J'en déduis que Mademoiselle Catherine, c'est en rapport aux petites musiques de film ? Hein ?

Mademoiselle Catherine a dit…

Et pourquoi pas, donc?

Quant à ta déduction, elle est effectivement jusse, comme on dit par chez moi ;)