jeudi 25 mars 2010

All by myself

Pour terminer dignement ce premier trimestre 2010 riche en concerts, rencontres, retrouvailles et événements en tous genres, je repars me ressourcer quelques jours à Londres dès samedi par la grâce de mon ami Charlie qui me confie généreusement son chat et sa maison pendant son court séjour en Espagne. Et je compte bien profiter de ces cinq petits jours pour me faire plaisir en espérant que le temps sera clément et me permettra de traîner mes bottines d'est en ouest sans risquer le vol plané sur les petits pavés londoniens (tout à fait charmants, mais extrêmement dangereux par temps de pluie).

Comme vous le savez probablement, Londres est une ville dans laquelle je me sens particulièrement bien, et j'aime m'y perdre au hasard de mes errances. D'ailleurs, je suis bien contente d'y être à chaque fois on my own et de ne pouvoir en faire qu'à ma tête, quand bien même j'y ai quelques amis très chers avec lesquels j'aime – malgré tout – passer un peu de temps.

Voyez-vous, cela fait un an que je voyage seule, et si cela m'insécurisait un peu au début, j'y ai finalement pris goût et apprécie désormais la liberté de me concocter un programme sur mesure sans avoir à tenir compte des desiderata des uns et des autres. D'ailleurs, je n'ai jamais vraiment de plan prédéfini et aime laisser à Dame Chance (et à Time Out) le soin de guider mes pas. Cette place accordée à l'improvisation est toute récente dans mon évolution, aussi suis-je ravie quand je peux m'offrir le luxe d'une incertitude toute relative.

De la même manière, j'aime me rendre seule au cinéma (même si ce n'est pas toujours le cas), pour la simple et bonne raison que j'y vais pour me plonger dans un film et non pour écouter ce qu'en pensent les autres. J'ai d'ailleurs bien du mal à donner mon avis à chaud (et certainement pas pendant la projection !), préférant laisser le charme agir plutôt que d'entrer dans des analyses pseudo-intellectuelles, car celles-ci, selon moi, tuent l'émotion (et ça vaut aussi pour les concerts).
Une autre raison pour laquelle j'aime regarder des films toute seule est le fait que mes yeux restent rarement secs, quel que soit le titre choisi. Et si je n'ai pas spécialement honte d'avouer avoir versé une larme devant "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain" ou "Miss Potter", j'aime autant le faire dans l'intimité – "Le Noël des Muppets" me vaut d'ailleurs toujours les moqueries de mon frère et de son meilleur ami plus de 15 ans après !

À vrai dire, j'ai un énorme besoin de solitude : bien que je ne rechigne pas à me montrer en société, j'aime me retrouver seule et faire des choses qui n'appartiennent qu'à moi après un bain de foule ou simplement un tête-à-tête entre amis. Voilà sans doute une des raisons pour lesquelles mon aventure en groupe n'a pas fait long feu...

Cela dit, pour paraphraser le très beau "Beautiful Moon" de Gitane Demone, I'm not sad and lonely – just alone ! Une nuance que j'aime à préciser – bien qu'elle n'aie pas d'équivalent dans la langue française – car je considère ma solitude davantage comme une liberté que comme un handicap, même si elle ne résulte pas d'un choix délibéré. Mais je pense avoir fini par l'accepter et en faire une alliée plutôt qu'une ennemie.

Fond sonore : Barbara, "La solitude".

10 commentaires:

Eÿlina a dit…

Je me reconnais beaucoup là dedans ^^

Mademoiselle Catherine a dit…

Tant mieux : je me sens moins... seule, du coup :)

Les tests de Gridou a dit…

Barbara...
Ma chanteuse préférée...
:-)
Spend some nice time :D

Mr Flash a dit…

Faire son chemin dans la vie?

Mademoiselle Catherine a dit…

Gridou: I'm already having a nice time :D

Mr Flash: ...par exemple :)

NeuNeu a dit…

Oh c'est marrant, j'adore aller tout seul au cinéma !!

Quand j'étais plus jeune, mes parents m'avaient donné le choix entre argent de poche toutes les semaines, ou bien ciné gratuit et illimité... Du coup j'y allais au moins 2 fois par semaine ^^ Et chaque fois que je disais à mes camarades collégiens ou lycéens que j'étais allé au ciné, je passais pour un extra terrestre parce j'y étais tout seul ^^

Mademoiselle Catherine a dit…

C'est vrai que les solitaires passent facilement pour des asociaux, alors que ca n'a rien a voir...
Ce sont plutot les gens qui ne savent absolument pas rester seuls et ne font toujours que suivre un mouvement qui auraient tendance a m'inquieter :/

Anonyme a dit…

Je trouve ça très noble de pouvoir apprécier la solitude. Beaucoup de gens s'en plaignent et tombent dans une dépendance sociale navrante...

J'ai pas encore l'occasion de partir seul en voyage même si l'idée m'a toujours tenté. Par contre, j'aime beaucoup aller au cinéma seul, c'est très agréable!

Si tu veux, on peut aller seul au cinéma, ensemble? A bientôt madame.

PS: Ma proposition est un poisson d'avril!

Anonyme a dit…

L'anonyme juste avant, c'est Jolies Jambes, j'ai pas réussi à mettre mon nom...

Mademoiselle Catherine a dit…

Jolies Jambes: Je ne sais pas si c'est noble, mais cela me semble important... J'ai l'impression parfois que les gens qui ne savent pas être seuls n'apprécient pas leur propre présence. Bizarre.
Cela dit, je suis déçue: je nous voyais déjà aller au cinéma seuls tous les deux... chacun dans un coin de la salle ;)