samedi 21 août 2010

Il était une porte...

La plupart d'entre vous l'ignore très certainement, mais j'avais depuis deux ans et demi un trou dans ma porte d'entrée (côté intérieur), ma foi assez impressionnant ; un trou de la taille d'un CD qui me rappelait chaque jour ce par quoi je ne souhaitais plus jamais passer, et je m'étais finalement faite à sa présence...

C'est en en parlant autour de moi ces dernières semaines que m'est venu le besoin – que dis-je : l'urgence – de réparer enfin ce trou dont je n'étais pourtant pas responsable, car c'était aussi une façon ô combien symbolique de réparer mon amour propre.

Ainsi, après avoir soigneusement retiré toutes les parties enfoncées, je suis allée faire un tour au magasin de bricolage de mon quartier où une dame très gentille, non contente de m'avoir conseillée au sujet des colles et enduits à utiliser, m'a fait cadeau d'une chute d'aggloméré pour combler le trou et, que dire... je suis drôlement fière de moi !


L'avancement des travaux
(maintenant, il n'y a plus qu'à repeindre...)


Fond sonore : The Doors, "Break on t(h)rou(gh)".

11 commentaires:

MarcD a dit…

j'adore l'aspect psychologique, de réparer ses blessures (même si elles sont dé-portées :p) et avancer :)

Aurélie a dit…

Wah! T'as bien bossé!!!
Comme Marc, j'aime beaucoup le symbole, cela en dit énormément!

Adrien a dit…

Tu ne cesseras donc jamais de m'impressionner :)
Proficiat mevrouw ;)

éric a dit…

«un trou de la taille d'un CD qui me rappelait chaque jour ce par quoi je ne souhaitais plus jamais passer»

Tu as beau en faire des tonnes avec ta petite taille, là, je dis : c'est trop gros, passera pas ! ;)

NeuNeu a dit…

Fichtre, c'était un sacré trou !! T'aurais pu le boucher avec un vieux vinyle ^^

Les tests de Gridou a dit…

=)))

Mademoiselle Catherine a dit…

@Marc: En effet, cet atelier bricolage ne va pas manquer de (m'ap)porter un certain confort ;)

@Aurélie: ...et tout ça en 24h chrono, temps de séchage inclus :)

@Adrien: J'espère bien ^-^
Dank u wel meneer!

@éric: C'est officiel: tu passes trop de temps chez Maïa, cochon va ;)

@NeuNeu: J'en suis encore à me demander si je vais repeindre la porte complète ou simplement la recouvrir d'une bande de papier peint funky... Wait and see!
Heureuse de te savoir de retour :D

@Gridou: Je peux être fière de moi, hein?! ^-^

NeuNeu a dit…

Content d'avoir 2 minutes pour commenter aussi :)

J'espère que ça va durer !

Anonyme a dit…

Bonjour miss,
Ouh la la, j'imagine le reste de l'histoire... Triste pour toi mais bon.
Je ferai aussi bientôt des "bricolages" (avec de la corde) à : LIEGE!! ;-) (Japonizin)
Amitiés
Clym'

Mademoiselle Catherine a dit…

@NeuNeu: Fingers crossed!
(malin, n'empêche, cette petite pub pour ton nouveau blog ^-^)

@Clym': Bah... tout est bien qui fini bien! Tu connais mon optimisme désespérant :)

Pitming a dit…

Moi aussi, il m'a fallut un peu de temps pour comprendre:
"Le trou - Ce par quoi je ne voulais plus jamais passé"

Mais bon, je suis un pervers donc je ne m'inquiète pas...