lundi 6 septembre 2010

Un week-end parfait

Pour faire durer le plaisir de ce week-end pas comme les autres et partager mon bonheur avec vous, laissez-moi vous faire un petit compte-rendu de ces trois jours mémorables :

Vendredi – J'ai 33 ans, âge ô combien symbolique.
Je rejoins Gaëtan en fin de matinée pour aller chercher mes vinyles à Mouscron. Quatre heures de route à papoter et à chanter dans la voiture avec l'une des personnes les plus authentiquement généreuses que je connaisse. À l'usine, je mets enfin un visage sur la voix de Coralie que j'ai souvent eue au téléphone au cours de ces dernières semaines. L'accueil est chaleureux, le travail bien fait. Je ressens une grosse bouffée d'émotion en découvrant la pochette "pour du vrai". En plus de mon disque, je repars avec une dizaine "d'échantillons" que je me garde précieusement pour mes longues soirées d'hiver.
Avant de reprendre l'autoroute, Gaëtan et moi nous arrêtons devant une minuscule chapelle en rase campagne pour grignoter nos sandwiches, et j'en profite pour ouvrir l'un des cartons et tenir enfin "l'objet" en main pour la première fois (pour la petite anecdote, il y avait deux cartons de 100, neuf cartons de 30 et un de... 33 ; ajoutez à cela la chapelle mentionnée ci-dessus ainsi que les nombreuses croix devant lesquelles nous sommes passés en quittant l'usine, et il y a de quoi devenir superstitieux).
De retour à Liège, j'ai tout juste le temps de numéroter les premiers exemplaires (à la main et avec amour !) et de rassembler mes affaires avant de me rendre à L'An Vert où je suis accueillie par Joe, le gérant du lieu, Stéphane, notre ingénieur du son, et la voix de la Callas. Les musiciens arrivent petit à petit, les premiers spectateurs aussi... J'aurais voulu avoir le don d'ubiquité pour pouvoir passer un peu plus de temps avec les visages familiers (et ils étaient nombreux), mais l'heure tourne et bientôt, Sophie Galet entre en scène avec ses deux musiciens pour six chansons à effet chair de poule.
Je retrouve mon amie Leyna dans les loges qui termine un spectaculaire bracelet pour parfaire ma tenue de scène en plus du fameux chapeau, et c'est à moi. J'ai les jambes en mousse, mais le fait d'être dans un endroit aussi chaleureux entourée de personnes que j'aime fort m'aide énormément à maitriser mon trac. Trois chansons toute seule (sur lesquelles je m'étonne moi-même), cinq titres avec Joël Keutgen à l'accordéon, au glockenspiel et au piano, un duo avec Gaëtan Streel, quatre autres chansons en solo, et c'est déjà fini.
Je revêt mes habits civils pour vendre mes disques et laisser retomber le stress des dernières semaines autour d'un verre avant d'aller danser à L'Escalier jusqu'à quatre heures et demie.

Samedi – Réveil matinal (9h), déprime post-anniversaire. Les premiers échos de la veille sont déjà sur facebook, ainsi qu'une invitation à aller boire un verre dans le centre-ville. Je vais récupérer mes affaires à L'An Vert, puis direction Maastricht pour le Bruis Festival où dEUS donnera un concert aussi magistral que la semaine précédente au Cabaret Vert et me fera une fois de plus retomber en adolescence.

Dimanche – Première grasse matinée depuis très, très longtemps. Je ressors mes albums de dEUS et les réécoute au petit déjeuner avant d'enchaîner sur le dernier The National, cadeau d'anniversaire de mon accordéoniste. Je tombe sur lui à Retrouvailles, où nous discutons jusqu'à la fermeture.
Un coup de fil à mon amie Nannick, tout juste rentrée de Londres, et il est l'heure de se coucher jusqu'à ce que mon insomnie hebdomadaire me sorte du lit.

Ce matin, j'ai assisté au lever du soleil en me sentant bien, tout simplement !

Fond sonore : belleclose, "Alive".

(avec tout ça, j'ai complètement oublié de prendre des photos...)

15 commentaires:

Bleu Cerise a dit…

Rrrrah, c'est génial, ça ! J'ai pas vraiment eu le temps de commenter ce week-end sur ton article précédent, mais je voulais te dire que a) la pochette de ton disque est juste à tomber ( et que par extension, ta cousine - si je ne m'abuse - est une fée :D ), et que j'adore ton pseudo, et que j'adore ( aussi, accessoirement ^^ ) ce que j'ai pu écouter sur ton MySpace :) ( malgré le bruit des éboueurs que j'ai juste derrière moi, là, les incultes ! )

... Je crois que c'était tout ^^
Ah si : pitié, un concert à Strasbourg ! :D

Mademoiselle Catherine a dit…

Rrrrah, oui, c'était choueeeette!!!
Et ce soir, c'est soirée pyjama, et demain, c'est soirée suffragettes, et mercredi, c'est journée avec ma môman. Jeudi, relâche, et vendredi, concert + anniversaire (et oui, encore un - nous sommes beaucoup de Vierges... non pratiquant/es, pour la plupart).

Maintenant que "l'objet" est là, je vais très sérieusement entamer les démarches pour les concerts (étranger inclus). Vous en serez évidemment les premiers informés :)

(et merci pour les compliments: la flatterie te mènera partout ^-^)

éric a dit…

T'es sûre que ça a tenu en seulement trois jours tout ça ? :)

Aurélie a dit…

Magnifiques moments, rien que de te lire, je les vis par procuration...
A quand des concerts en France??? :D

Mademoiselle Catherine a dit…

@éric: J'ai du mal à y croire, mais ça c'est effectivement passé en l'espace de trois jours (et deux nuits!) :)

@Aurélie: Comme je le disais à Bleu Cerise, je vais tout doucement me mettre à la recherches de dates, mais ce sera au plus tôt pour l'année prochaine (à moins d'être pistonné, les programmations se font généralement au semestre).
Wait and see...

Anaïs a dit…

Sympa... et bonne continuation en ce sens ^^

Anaïs a dit…

Par contre, je suis déçue qu'il n'y ait pas de photos...

Mademoiselle Catherine a dit…

Hé hé, on ne peut pas tout avoir ;)
En toute franchise, j'étais tellement dans l'instant que je n'y aurais même pas pensé. C'est bien la preuve que j'ai eu bon :)

Anaïs a dit…

J'ai un ami qui n'aime pas prendre des photos. Il dit que beaucoup de gens passent tellement de temps à prendre des photos afin "d'immortaliser" qu'ils oublient de profiter du moment vécu !

Conclusion : Tu as bien fait ^^

Anonyme a dit…

c'est un peu de l'Amelie Poulain, rien d'extraordinaire pour le commun des mortels mais oh combien doux et chaleureux à partager...
biz biz biz

YvAN a dit…

Hey, back from the french (et non pas des [dutch]) mountains...
Je n'ai pas le don d'obiquité non plus donc comme dis l'adage: choisir c'est renoncer!
Mais regrette quand même amèrement d'avoir raté ta montée sur scène à l'An Vert.
Je promets d'être à un des suivants (le 9 Oct aux Chiroux ???... du coup je me demande si François sera là? Allez savoir pourquoi???)...

Félicitations !
PS : et n’oublies pas de me garder le #26, merci.

Saski

Loverman a dit…

Le 26...je le voulais !!!

Hégoa a dit…

NeuNeu a dit…

Bon bah, trop rien à dire là dessus, si ce n'est que ça me fait très plaisir de lire des choses si agréable :)

Mademoiselle Catherine a dit…

@Anaïs: Tu as des amis pleins de bon sens ^-^

@ma marraine la fée: C'est tout a fait ça :)

@YvAN: Partie remise de 9 octobre alors. Comme à L'An Vert, ce sera beau et calme (tu peux même venir avec le petit).
Sinon, le 26 est réservé, tracasse!

@Loverman: Désolée, mais YvAN l'avait demandé bien avant ;)

@Hégoa: ♥♥♥
(à quand une soirée entre filles?)

@NeuNeu: C'est vrai que ce n'est pas trop le genre de texte qui prête à réactions, mais j'avais trop envie de partager ces petits moments avec vous :D