mercredi 20 octobre 2010

Internet, ton univers impitoyable

Ne trouvez-vous pas qu'internet soit bien souvent une porte ouverte à toutes les susceptibilités ? Un exemple parmi d'autres est le récent ménage que j'ai pu faire sur mon blog et dans mes contacts facebook.
Certains ne s'y retrouvant plus m'ont fait part de leur mécontentement, parfois même de façon pas très civilisée, et je me suis demandée pourquoi : après tout, je suis ici chez moi et n'ai pas à accepter toutes les interventions d'autrui. De la même manière que je n'accepterais pas que quelqu'un se vide les intestins au beau milieu de mon salon, je n'ai aucune espèce de problème à "censurer" les commentaires qui dépassent les limites de la (de ma) décence. Par contre, cela me pose problème quand on me demande des explications par la suite (bien que je sois généralement assez bonne avec un grand "C" pour les apporter).
Partant du principe que chacun fait ce qu'il veut chez lui, je respecte le choix de celui ou de celle chez qui mon nom n'apparaitra plus. Il y a d'ailleurs peu de chances que je m'en rende compte puisque je ne suis pas à l'affût de ce genre de choses et que cela n'enlève strictement rien à la qualité d'un blog et de son auteur.

Si j'ai fait un grand ménage dans mes liens, c'est parce qu'il y en avait tout simplement trop à mon goût et que j'estime que les blogs que j'aime et que je fréquente avec une régularité qui frôle parfois l'obsession sont bien mieux mis en valeur en étant peu nombreux. Cela ne signifie pas que je ne vais plus jeter un coup d'œil aux autres quand l'envie me prend ni que je n'ai plus aucune espèce d'affection pour les personnes qui ne figurent plus parmi mes contacts facebook.
Ceci étant dit, j'ajouterai néanmoins que si l'on vient me chier une pendule quand on ne s'y retrouve plus, cela m'exaspère légèrement, car on me met alors dans une position que je déteste, à savoir celle d'avoir à me justifier.
Or, j'estime ne pas avoir à le faire puisque, comme je le disais plus haut, je suis chez moi.

Imaginez donc que quelqu'un vienne dans votre appartement et décide de le réaménager selon ses goûts ou qu'il vous insulte (même affectueusement) parce que vous avez eu l'audace de n'afficher aucune photo de lui...
Ça vous semble peu probable ?
C'est pourtant le pain quotidien des internautes qui ont décidé de ne pas marcher sur des œufs en permanence de peur de froisser les un/es ou les autres.

De la même manière que je ne suis pas une adepte du tout-le-monde-il-est-beau-tout-le-monde-il-est-gentil, je suis parfaitement scandalisée par les campagnes de délation qui font parfois rage sur le net. Étant diplomate à mes heures, jamais il ne me viendrait à l'idée de balancer des noms pour quelle que raison que ce soit. En plus de me sembler bête et méchant, cela en dit long sur le manque d'imagination d'une personne, car elle n'a de toute évidence rien trouvé de mieux pour se rendre intéressante.

Et j'ose espérer valoir mieux que ça...

Fond sonore : Datarock, "See what I care".

32 commentaires:

Les tests de Gridou a dit…

Eheh =)
La réaction sur un blog ce We m'a choquée aussi. Bon dieu mais on règle ses affaires en privé ! Ca m'a pas mal refroidie mais au fond, je ne les connais pas, font bien ce qu'ils veulent aussi. Par contre, quand on attaque nommément une personne, là je bourre. J'ai bourré et la réponse ne m'a pas du tout satisfaite mais ça s'arrête là.
Les règlement de comptes, même chose. Le monde du "blog influent" est écoeurant, j'en ai d'ailleurs quitté pas mal parce que moi, je ne vais pas sur des blogs pour lire untel à fait ça et unetelle a répondu ça.
Bordel, que ces gens grandissent un peu =) Ou qu'ils changent de vie parce que perdre son temps à ça, avec toute la rancoeur et l'eczéma qui va avec, je pige pas...
Et je t'avouerais très honnêtement que moi, je savais même pas qu'il y avait une liste et si j'étais sur cette liste ou pas (j'ai vérifié, évidemment) parce que je m'en fiche au fond (même si ça me touche hein, chuis pas débile non plus). Tu m'enlèverais un jour que je mettrais deux ans à le remarquer et qu'au pire, je te demanderais si c'est parce que je perds de ma verve, histoire que moi j'avance aussi quoi =)
Ici encore, je me sens un peu comme un ovni... Mais c'est pas grave =D
Ah oui, au fait, tu peux m'expliquer pourquoi je ne suis pas en tête de liste ? Hein ? Ok, je suis déjà dehors =D

Pitming a dit…

Putain, je suis dans la liste !!!

Mouwahahahaaaaaa je suis IN !!!

Je vous méprise tous, je suis dans la liste, j'suis dans la liste, nananère !

Sinon, on parlait de quoi ?

Mademoiselle Catherine a dit…

@Gridou: Comme tu le dis: on règle ses affaires en privé.
Le gros problème des nouvelles formes de communication est que rien n'est plus simple que de lire des sous-entendus, que ce soit dans un mail, un sms ou sur un blog. D'où l'intérêt, selon moi, d'appeler un chat un chat. C'est une règle à laquelle je me tiens rigoureusement, et j'apprécie que mon interlocuteur en fasse autant.
Cela dit, rien ne vaut un bon vieux tête à tête pour régler les malentendus, quand cela est possible.
Pour ce qui est de ta place dans ma blogroll, tu devrais être flattée que l'ordre alphabétique te fasse apparaitre ainsi entre Éric et Maïa. J'en connais qui tueraient père et mère pour avoir ce privilège ;)

@Pitming: Arrête un peu de te la péter, veux-tu?

éric a dit…

C''est clair que ces histoires de présence ou d'absence sur une blogroll, c'est infantile.

Après tout, un blog évolue, sa blogroll avec, what else ?

Anaïs a dit…

J'ai pas de blog et je me sens libre comme l'air... Jouuuujouuuu ! ^^

Les tests de Gridou a dit…

Merde j'ai déjà tué mon père =D
Bon, me reste ma mère... Vie de merde tsé =D

Mademoiselle Catherine a dit…

@éric: What else, en effet?!

@Anaïs: Ben moi, j'ai un blog (et même deux, tiens!) et me sens libre comme l'air quand même :)

@Gridou: De toutes façons, ta place dans ma blogroll ne dépend pas de moi mais de l'ordre alphabétique. C'est une façon comme une autre d'éviter les jalousies et autres enfantillages ^-^

Anaïs a dit…

Bon, de toute façon, faut bien quelques internautes avec des cou**** pour tenir un blog... sinon où pourrais-je jouer les parasites ?!!!

Pitming a dit…

C'est toi que je vais péter :-)

Sinon, je suis d'accord sur le fond: Chez soi, on fait ce qu'on veut [Je propose d'appeler ce postulat: règle n°1] !

Et sinon, ta blog roll, tu peux aussi l'organiser par date de publication d'article dans le blog susnommé [cette phrase est quelque peut obscure, n'est-il pas ?]

Mais tu fais ce que tu veux [voir la règle n°1 ci-dessus décrite]

ema a dit…

oh, heureuse surprise, I'm there ! ça fait QUAND MEME plaisir, même si on essaie de contenir son orgueil.

Bleu Cerise a dit…

Treize coups, mon chou. Chier une pendule à treize coups ;)

( Roh je suis dans tes liens. Roh, tu es dans les miens. Roh aimons-nous joyeusement d'un amour bloguesque que rien ni personne ne viendra entacher jusqu'à ce que l'une arrête de commenter chez l'autre :D )

Miss Sunalee a dit…

Ce n'est pas que l'enlèvement de ta blogroll, c'était surtout en parallèle avec un article dans lequel je me suis sentie très visée. Je ne sais pas si c'était vraiment pas le cas, mais je n'ai pas eu envie de faire un commentaire pour te poser la question. Je l'ai mal pris, c'est tout.
Quant au message d'adieu de diane, c'est sa réaction en me voyant triste et un peu vexée. Et ce n'était certainement pas à moi de censurer.

Anonyme a dit…

"chier une pendule" j'adore l'expression !!! trop marrante pour une petite elfe pas plus haute que ça...
Tu crois que je peux le dire à l'école ??? ça m'amuserait beaucoup beaucoup

Mademoiselle Catherine a dit…

@Anaïs: Les cou***es, c'est tout bon pour jouer au Scrabboules :D

@Pitming: Ouais, j'ai déjà pensé organiser ma blogroll par actualité et ai finalement décidé de la garder ainsi. Comme ça, c'est la surprise, et c'est un peu comme si c'était tous les jours Noël :)

@ema: Meuh oui, t'es dans la mienne. Et HIIIIIIIIIIIIIII! je suis dans la tienne en dessous de Maïa, HIIIIIIIIIIIIIIII!!! :D

@Bleu Cerise: Serait d'ailleurs temps que tu te remettes à poster: tu me manques terriblement :(

@Miss Sunalee: Dans ce cas, j'aurais apprécié que tu m'en parles en privé - je ne suis jamais très loin ;)
Quant à l'article présent, il résulte d'un certain nombre de choses qui m'ont turlupinées ces temps-ci. Comme à chaque fois que je rédige un texte pour mon blog, les faits et les circonstances n'ont que peu d'intérêt, et je n'aime d'ailleurs pas étaler des choses qui, j'estime, ne regardent qu'une toute petite poignée de personnes.
Malgré tout, je dois bien avouer que cela me touche que l'on puisse se sentir visé par l'un de mes billets, car cela veut dire qu'ils sont aussi parlants en dehors de leur contexte initial.
N'hésite donc pas, la prochaine fois, à m'en faire part directement: cela évitera pas mal de malentendus.

@ma-marraine-là-fée: Tu peux le dire à l'école, mais tu en prends l'entière responsabilité ;)
Bisouilles ma fée*

Aurélie a dit…

Je suis vraiment d'accord avec toi. Ce n'est pas parce que c'est du virtuel que l'on doit tout accepter. Je vois sur FB, quand je n'ai pas envie d'être amie, je ne le suis pas. Certains me disent, tu t'en fous, c'est internet on te demande pas de les fréquenter... et ben malgré tout, j'ai le droit de choisir les gens avec qui j'ai envie partager des petits bouts de ma vie. Que ce soit sur la toile ou ailleurs. Internet ne doit pas devenir une porte ouverte au grand n'importe quoi!

Mademoiselle Catherine a dit…

@Aurélie: C'est d'ailleurs toujours la bonne excuse "Mais non, c'est du virtuel, voyons!". Ce serait oublier un peu vite que derrière chaque pseudo et avatar se cache une personne en chair et en os... avec de bonnes ou de mauvaises intentions.
Dans ma très grande innocence, j'ai pourtant envie de penser que les personnes qui fréquentent mon blog sont des gens bien :)

Anaïs a dit…

"Ce serait oublier un peu vite que derrière chaque pseudo et avatar se cache une personne en chair et en os... "

Ouaips... je crois avoir dit quelque chose de semblable il n'y a pas longtemps !

Mademoiselle Catherine a dit…

C'est très exactement ce que je disais dans mes notes du 15 février dernier... Un texte à lire, si ce n'est pas déjà fait ;)

Anonyme a dit…

Les chamailleries, c'est bon pour la famille, encore que là, ça ne tienne qu'avec une bonne dose d'amour.
Les susceptibles du net doivent avoir beaucoup d'estime d'eux-mêmes pour penser mériter un traitement égal.

Je te soutiens donc à 100%, et ce n'est pas seulement parce que j'y suis encore, dans la liste, bien que bien sûr, cela soit source de joie paix et arcs-en-ciel dans mon cœur (je tenais à le dire).

(Et pour prouver ma bonne foi, mon site n'apparaitra pas dans ce message-ci)

Tu n'attendais pas que je le dise pour le faire, et c'est tant mieux, mais vois-le comme un encouragement:

Marche droit, camarade!

Maylala

YvAN a dit…

Et celui qu'est pas d'accord...
personne n'oblige personne à venir sur un blog, de le lire et surement pas d'y réagir (sachant qu'il faut soit se logger, soit taper le mot de passe aléatoire et qui plus est de taper son nom ou son pesudo)...

Le Blog n' roll est mort, longue vie au Blog n' roll !


undsm

Mademoiselle Catherine a dit…

@Maylala: Il est vrai que je trouve assez présomptueux que certaines personnes puissent penser m'avoir inspirée, car les textes publiés ici résultent toujours de tout un ensemble de circonstances. Et je ne les publie que quand j'ai déjà pris un certain recul vis-à-vis d'une situation, c'est-à-dire JAMAIS à chaud, même si parfois, une petite goutte de trop me fera ressortir un de mes nombreux textes en attente.
J'ai néanmoins besoin de pouvoir revenir dessus, relire, supprimer des passages, en ajouter d'autres. Il n'y a qu'ainsi que je peux me détacher de mon propre vécu pour mieux le partager tout en restant discrète sur ma vie privée, car la pudeur est une valeur à laquelle je tiens énormément.

@YvAN undsm: Je reconnais là l'homme plein de bon sens que tu es :)

Tinu a dit…

JE ne suis même pas dans la liste bouhouhouou :'(


Heu comment ça je n'ai pas de blog ni de lien intéressant???? AH mince...




C'était le commentaire inutile du soir de Tinu, à vous les studios.

Mademoiselle Catherine a dit…

Note qu'on pourrait lancer un nouveau concept: la liste de liens sans liens... Rien que des noms!
Tu crois qu'on peut déposer l'idée à la propriété intellectuelle?

ctoileblog a dit…

roooooooooo faut pas s'en faire !
si quelqu'un t'embêtes tu m'appelles hu hu

NeuNeu a dit…

Hé bé, les gens ont un culot parfois.

Le blog est un espace personnel et appartient à son propriétaire. A moins qu'il ne s'agissent d'une boîte à la solde du grand capital qui publie des liens vers d'autres blogs à des fins commerciales (si si, je mélange tous les articles) y'a aucune raison de se sentir forcé d'afficher un blog autre que le sien.

Faut arrêter de se cacher derrière cette notion d'universalité du net pour essayer d'afficher son blog/site partout et se vexer quand quelqu'un chez qui on a laissé 3 commentaires le vire de sa liste. On n'est pas là pour s'occuper du référencement p'tain de bordel de manche à couilles!

(ça c'est la version gentille comme y'a un lien vers mon blog :p)

Mademoiselle Catherine a dit…

Rien à ajouter! Merci NeuNeu :)

Rouge a dit…

"Imaginez donc que quelqu'un vienne dans votre appartement et décide de le réaménager selon ses goûts ou qu'il vous insulte (même affectueusement) parce que vous avez eu l'audace de n'afficher aucune photo de lui...
Ça vous semble peu probable ?"

Ah si si, c'est très probable, en général, ces gens là, on les appelle "maman" ou "belle maman"

éric a dit…

Évidemment, si tu les appelles... ^^

Mademoiselle Catherine a dit…

(éric fut plus rapide que moi ^-^)

Fodio a dit…

Okay miss Dallas, vous voulez appeler un chat un chat, dites vous, et pas appeler votre maman: louable intention. Voyons dans la réalité ce qu'il en est (je suis décidément trop charitable pour repasser par votre contrôle d'identité). D'abord vous parlez comme une bonniche avec un petit c de votre blog comme si c'était votre intérieur, voire l'intérieur de votre personne (l'allusion aux intestins m'a un peu écœuré mais pas plus que celle de votre bienveillance).
Pour ce qui est de votre maman voir l'univers impitoyable du vagin reproducteur de la nature, la douce chaleur de la ruche où s'activent soldates et guerrières.
Si on attire pas les mouches avec du vinaigre on se demande bien quel miel pourrait les éloigner.

ha et tant que j'y suis, le subjonctif de votre première phrase est un attentat de la réalité, un chat si vous préférez.

Fodio a dit…

j'ajoute que la porte ouverte aux susceptibilités, comme vous dites, c'est l'amour des hommes entre eux, ici ou là, dans la rue, à la télé, le métro, le théâtre, les écrans de portable ou d'ordinateurs: c'est une porte qui fait courant d'air pour filer votre métaphore. Les portes qu'entrouvrent l'art sont aussi cachées sur le ouaibe qu'elles le sont dans les musées ou les romans de Balzac. Il faut même le plus souvent les défoncer ces portes et ça demande une force virile qui n' a rien de commun avec la puissance féminine toute en phantasmes conditionnels ou subjonctifs imagination apparemment bien innocentes comme les humeurs ou l'humour du type "Ce serait l'histoire d'un mec à la fin il meurt".
voyez ce que je veux dire ou pas?

Mademoiselle Catherine a dit…

Permettez-moi de vous dire, Fodio, que je regrette d'ores et déjà vos commentaires si vraiment le "contrôle d'identité" vous semble insurmontable, car des commentateurs comme vous sont aussi rares que précieux, et j'apprécie que l'on puisse ne pas être d'accord avec moi. Sincèrement!

Je n'ai hélas pas beaucoup de temps devant moi pour vous répondre et vais me déconnecter pendant quelques jours, mais je n'hésiterai pas à revenir sur vos interventions à mon retour, soyez-en certain!

Merci :)