mercredi 13 octobre 2010

Je râle, donc je suis

Allez, je me lance à nouveau dans le monde merveilleux de la blogosphère, car il me semble que les trois quarts de mes collègues ont fait de la râlerie un art de vivre (la preuve : même Maïa s'y met !). Allez donc faire un tour sur n'importe quel blog un tant soit peu personnel, vous y verrez toutes sortes d'états d'âme plus ou moins justifiés, et c'est exactement ce que je cherche à éviter ici.

Si je râle beaucoup, je me plains peu, car selon moi, les grandes douleurs sont muettes.
Never explain, never complain.
Bien sûr, ça n'a pas toujours été le cas, mais au fur et à mesure que j'ai avancé sur ce petit bonhomme de chemin qu'est la vie, j'ai appris que rien ne sert de se plaindre si l'on n'est pas prêt un minimum à changer la donne. Or, j'ai comme l'impression que beaucoup d'aficionados du net en ont fait comme une espèce de sport (inter)national dans le but d'être rassurés par leurs gentils commentateurs. Les "méchants" se font éjecter ni une, ni deux quand ils ont l'audace de faire comprendre au plaignant qu'il ferait bien de se bouger le cul au lieu de le complaire dans sa crasse.
Étant relativement diplomate (en insistant lourdement sur "relativement"), je me contente de rester indifférente et ai profité d'un grand ménage dans mes contacts facebook pour virer celles et ceux dont les statuts étalent des états d'âme à longueur de journée. Très peu pour moi, merci beaucoup : j'ai bien assez à faire de ma propre vie que pour vouloir m'intéresser à celle de personnes que je connais à peine.
J'aime autant garder mon temps et mon énergie pour des choses qui sont importantes à mes yeux, notamment quand il s'agit d'offrir une oreille attentive et d'apporter mon soutien à mes proches quand ils en ont besoin (il paraîtrait d'ailleurs que j'ai raté ma vocation...).
Il est évident que chacun fait rigoureusement ce qu'il veut dans son espace privé, et je ne déroge pas à la règle, mais selon moi, une expérience n'est réellement parlante que si elle touche aussi les autres. C'est d'ailleurs dans cette optique que je rédige mes notes : partir du personnel pour arriver, très modestement, à l'universel, en me concentrant davantage sur le ressenti que sur le vécu – des émotions plutôt que des faits.
Outre l'aspect thérapeutique de la chose (puisque cela me permet de prendre une distance salutaire vis-à-vis de mon expérience personnelle), cette pratique que j'ai faite mienne me permet de toucher, je l'espère, un maximum de personnes, car tel est bien le but.
Le mien, en tous les cas.
Et vous aurez sans doute remarqué que je ne suis pas du genre à faire preuve de complaisance à mon sujet, ce qui ne m'empêche pas de faire honneur à mon optimisme désespérant.
Mais (re)connaitre ses travers n'est-il pas une façon saine d'évoluer ?


Fond sonore : Emma Pollock, "The Optimist".

P.S. Pour les curieux, mes notes sont désormais regroupées par année dans des pages prévues à cet effet. N'hésitez pas à y faire un tour si jamais l'envie vous prend...

22 commentaires:

Mr Flash a dit…

... toujours quelque chose à dire ...

Anaïs a dit…

"Mais (re)connaitre ses travers n'est-il pas une façon saine d'évoluer ?"

Absolutely !!!

Bleu Cerise a dit…

Mmmhhh ... En général je ne me plains pas, je me contente de pester ( mais même là, j'arrive à raconter des bêtises et à faire hurler mes copines de rire, donc ça va ).

Et oui, c'est ce que j'aime dans tes billets et que je fuis sur les blogs : le " moijemoije " plaintif et quémandeur en compliments.

( Tu noteras que sur mon blog ou dans mes commentaires, je commence par parler de moi pour finir par parler de moi =D )

Mademoiselle Catherine a dit…

@Mr Flash: C'est bien pour ça que je le dis ;)

@Anaïs: Voilà une femme pleine de bon sens :)

@Bleu Cerise: C'est bien ça que j'aimais tant sur ton blog! Et ça me fend le cœur que mes bloggeurs et -euses préféré/es ralentissent la cadence les un/es après les autres (jusqu'à parfois jeter l'éponge) :(
Quant à parler de soi, je ne peux qu'approuver puisqu'on est toujours la personne que l'on connait le mieux ;)

Bleu Cerise a dit…

Raaah, j'ai fait un magnifique contresens : je voulais dire que justement, on ne trouve pas de " moijemoije " plaintif sur ton blog, et que c'est fortement appréciable :) Enfin, je pense que tu avais compris le fond de ma pensée :)

( Merci pour ton compliment, pfiou, s'trop gentil ^^ Et je recommencerai à bloguer, juste que là je suis dans un état larvaire, mais dès que j'aurai mieux organisé mon temps, je recommencerai :) )

kim a dit…

Yep! N'empêche que tu continues quand même à me lire et à commenter :-) Mais j'essaie de le faire avec humour. Je me dis que si on a de la poisse, autant en rire! (Pour les autres, je ne sais pas de qui tu parles donc je ne sais pas comparer).

Mademoiselle Catherine a dit…

@Bleu Cerise: Oui, oui, j'avais compris ^-^
Et je compte sur toi pour réactiver ton blog!

@kim: Bien sûr que je passe encore chez toi, manquerait plus que ça ;)
Par contre, je ne compte plus le nombre de blogs que j'ai désertés parce que leur lecture, non contente de ne rien m'apporter du tout, me laissait dans un état proche de la mort cérébrale.
Je ne comprends honnêtement pas comment des personnes visiblement intelligentes peuvent passer un temps précieux à tourner ainsi autour de leur propre nombril... Sincèrement, ça me dépasse!

Bleu Cerise a dit…

>> Mlle Catherine : t'inquiète, I'll be back, baby ! ;)

>> Kim : moi j'ai des noms, si tu veux faire saigner tes yeux :D

Mademoiselle Catherine a dit…

Je ne suis pas folle de délation, alors vous vous arrangez entre vous pour les noms ;)
Encore qu'ils ne soient pas bien difficiles à trouver...

Les tests de Gridou a dit…

Vaste débat =)
D'un côté, je te rejoins dans le sens où moi les geigneries à perpétuité, j'ai donné ! J'ai également viré des gens sur facebook pour les mêmes raison, très peu pour moi...
D'un autre côté, mon blog est très personnel et reprend parfois des états d'âme. Que je tente au mieux de ne pas étaler sous couvert d'un certain humour.
Personnellement, je ne décrirais pas ton blog comme "un blog de vie", dans le sens où chez toi, tu suscites le débat sur des choses qui te touchent, te choquent, te dérangent ou autre. Ceci saupoudré d'une certaine mauvaise fois comme tu le dis toi-même...
Moi, je n'ai aucun souci à expliquer des choses plus personnelles, ce que je n'y mets pas c'est uniquement parce que ce n'est pas officiellement dit ou analysé ou, même, assumé =)
Par contre, ce que j'ai HORREUR, c'est les blogs plaintifs qui ne répondent pas à tes commentaires. Généralement ça me bloque (blog bloc, mouhouhou) et j'en finis même parfois par ne plus aller le lire...
Euh, c'est clair tout ça ?
Captcha : dingle =)))

Aurélie a dit…

Bah... j'avais laissé un com hier?!!! D'où qu'il est?

Mademoiselle Catherine a dit…

@Gridou: ♫ dingle bells, dingle bells ♫ (c'est pourtant pas encore de saison) Mais je m'égare...
C'est bien aux geignards que je pensais en écrivant ce texte: celles et ceux (beaucoup de représentantes de la gente féminine, il faut bien l'avouer) qui passent leur temps à pleurnicher dans l'espoir d'un réconfort tout relatif (puisque virtuel). Et quand en plus, ils ont le mauvais goût de ne pas répondre aux commentaires: EJECT!
(ben ouais, je suis comme ça, moi ^-^)
Ton blog n'est pas du tout comme ça: ce sont de petites tranches de vies personnelles, souvent drôles et toujours bien écrites dans lesquelles les lecteurs peuvent se retrouver. Et tu réponds toujours aux commentaires :)

@Aurélie: Tiens, c'est étrange, car je ne l'ai même pas vu passer dans mes mails... Sinon, pense bien que j'y aurais répondu (et je ne suis pas du genre à censurer, sauf quand ça va vraiment trop loin à mon goût) (et je doute que tu fasses partie des trolls ^-^)

kim a dit…

Je dois être complètement à l'ouest parce qu'hormis des blogs de mode complètement nullos plein de photos égocentriques (que je continue à aller voir parce que ça me fait bien rire tellement c'est pathétique finalement), je ne vois pas de quels blogs tu parles. Mais je ferai sans les noms, c'est que je n'ai pas dévié du droit chemin et ça, sans l'aide d'une intervention divine :-)
Puis sinon, quand tu viens chez moi, tu peux me dire "ouais, c'est vrai Kim! Tous des salauds!", moi je veux bien (oui, je sais, je rêve mais je te titille hein miss, t'es facile au décollage là-dessus et j'adore).

Mademoiselle Catherine a dit…

Mais non, tu n'es pas à l'Ouest: tu dois être trop indulgente, c'est tout. Enfin... tout dépend vis-à-vis de qui ^-^
Et ne comptes pas sur moi pour prendre les perches que tu me tends! :p (sauf s'il s'agit de ces connards de Danois, mais ça, c'est un private joke...)

Sinon, z'avez vu ma nouvelle bannière, comme elle est belle???

Anaïs a dit…

Pour moi tout le monde il est beau tout le monde il est gentil... pourquoi est-ce que je râlerais ?!! ^^

Mademoiselle Catherine a dit…

Je te reconnais bien là ;)

Miss Sunalee a dit…

EJECT ?

eject...

Mademoiselle Catherine a dit…

Comme je l'ai dit en commentaire au dernier post de diane, ce n'est pas parce que je fais un grand ménage dans ma blogroll que je n'apprécie pas/plus un blog/site et leurs auteurs/créateurs. De la même manière, j'ai "viré" de facebook des personnes que, pourtant, je côtoie et apprécie dans la vraie vie.
C'est un peu comme quand on range des photos : il y en a que l'on souhaite continuer d'afficher, et d'autres qui rejoignent les albums. Ce n'est pas pour autant qu'on les renie ou qu'on n'y revient plus.
Vous aurez d'ailleurs remarqué que j'ai continué de commenter chez vous (comme ailleurs).
Et cela m'ennuie profondément d'avoir à me justifier pour ça...

Miss Sunalee a dit…

disons que je me suis sentie visée par cet article, d'autant plus que je ne me retrouvais plus dans ta blogroll. c'est tout.

Mademoiselle Catherine a dit…

Ben, le ménage dans la blogroll n'est pas tout récent et n'est donc pas à mettre en lien avec cet article.
Quant au contenu de ce dernier, il s'agit d'un coup de gueule général, et je n'y vise personne en particulier. Ce qui serait intéressant, en revanche, c'est de savoir pourquoi, toi, tu t'es sentie visée ;)

Miss Sunalee a dit…

Simplement parce que mon dernier article était de cette nature-là. Quand je suis fatiguée, je le dis. Mon blog est un espace personnel, que je partage avec diane, et j'y parle de tout, de rien et de ce qui me passe par la tête.

Mademoiselle Catherine a dit…

...et tu en as tout à fait le droit, c'est même la première raison d'être d'un blog: un endroit où l'on peut rigoureusement parler de tout ce que l'on veut (cf. le dernier paragraphe de l'article). Parfois, ça plait, parfois non.
Le monde serait d'ailleurs un endroit mortifère si tout le monde était toujours d'accord sur tout!