vendredi 15 octobre 2010

Le juste milieu

Aujourd'hui, j'ai décidé de laisser parler la vieille réac' qui sommeille en moi – et se réveille à intervalles réguliers – pour vous donner mon avis au sujet de ces jeunes à longs pulls qui écoutent Tryö en faisant frétiller le calamar séché qui leurs sert de cheveux ; des gamins qui votent extrême gauche (quand ils sont en âge de voter), fument de la ganja en écoutant des vieux Jamaïcains et affichent fièrement des images du Che et de Mao sur leurs t-shirts troués, j'ai nommé : les altermondialistes en culottes courtes devenus vieux avant l'âge à force de conviction et d'absence totale de second degré.
Car, à y regarder de plus près, ces jeunes militants sont tout sauf cohérents dans leurs actes : ils condamnent la voiture sans jamais cracher sur le brave conducteur qui les ramènera chez eux en fin de soirée, sont végétariens par respect pour les animaux tout en portant des Doc Martens (faut-il rappeler que le cuir n'est pas un produit synthétique ?), sont de toutes les manifs pour les droits des travailleurs tout en s'habillant chez Primark et fument du tabac produit localement, une canette de Cara Pils à la main.

Car, voyez-vous, pour être un vrai pseudo-altermodialiste, il faut boire et faire la fête, mais comme ils aiment passer pour des pauvres (même et surtout quand ce n'est pas le cas), il ne faudrait surtout pas que ça leur coûte trop cher. Alors ils boivent des bières de pauvres et s'incrustent dans les soirées des autres afin de propager leur message.

Je sais, bien sûr, que l'on ne peut pas être cohérent à 100% dans tous nos faits et gestes, mais là, je ne peux que rester dubitative quant à l'absence de recul dont font preuve ces jeunes gens (qui, parfois, ne sont plus si jeunes que ça). Je repense ainsi à ce communiste autoproclamé qui crachait sur MySpace tout en me vantant les mérites de facebook et à ces (très) jeunes partisanes de l'égalité des sexes (?!) qui souhaitaient interdire l'entrée aux concerts et soirées à tout individu de sexe masculin suspecté de comportement sexiste.
Quant à Zaz, n'en parlons pas, voulez-vous ?!

Au regard des nombreuses personnes qui se démènent au quotidien pour faire bouger les choses (et le font généralement avec discrétion et modestie), ces attitudes de poseurs me semblent profondément indécentes, car elles discréditent le travail des véritables acteurs et actrices des changements nécessaires.
Tout comme il n'est pas indispensable d'être pouilleux pour être écolo ni de se laisser pousser tous les poils du corps pour être féministe, il ne suffit pas de cracher sur "le système" (terme générique) pour être altermondialiste.

Comme à beaucoup de niveaux, ce sont d'ailleurs bien souvent les plus discrets qui sont les plus intègres et les plus efficaces, car ils ont compris, eux, que rien ne sert de crier et de ruer dans les brancard. Ils vivent leurs convictions au quotidien, dans le respect de soi et d'autrui, sans chercher à imposer leurs opinions à qui que ce soit. Au contraire, ces personnes ont généralement l'intelligence d'être ouvertes au débat, se réjouissant quand ce dernier s'éloigne de la forme – les calamars sur la tête et les t-shirts du Che – pour atteindre le fond dans un échange, certes parfois houleux, mais sincère et constructif.

Conseils de lecture : ce n'est pas ça qui manque...

(petit ajout du dimanche : j'ai assisté hier à la conférence gesticulée "Faim de pétrole, ou vive la grande déplétion" d'Anthony Brault. Si vous avez l'occasion d'assister à n'importe quel spectacle de la Scop Le Pavé, foncez-y : leurs contes politiques sont aussi drôles qu'instructifs, hyper bien documentés et d'une pertinence remarquable ! Voilà en tous cas une façon aussi utile qu'agréable de s'informer sur les changements nécessaires puisque leurs travaux ne se contentent pas de gratter la surface, mais offrent une vision d'ensemble et surtout l'envie de se pencher davantage sur des sujets aussi brûlants que l'énergie, l'enseignement, le travail ou le sexisme)

23 commentaires:

waldorf a dit…

:D

Mr Flash a dit…

Toujours ces histoires de poils. N'y serais-tu pas allergique finalement?

Hégoa a dit…

Que j'aime ta lucidité... Je pense réutiliser ton texte pour quelques "jeunes" idiots... :-)

Aurélie a dit…

Révolution!!!
Tu as bien raison, c'est comme les frites... ce sont ceux qui en parlent le moins qui en font le plus!
Bisous!

éric a dit…

J'apporterais quand même un bémol : ce que tu dis est vrai et je pense la même chose MAIS pas pour les jeunes (les moins de vingt ans donc...).

Je suis de ceux qui pensent qu'être jeune c'est essayer, suivre, se tromper, imiter, changer, être facho le lundi et anar le mardi, ne pas savoir, ne pas comprendre MAIS avoir envie, oser, faire, dire, pleurer, jouir, etc...
Ça ne veut pas dire qu'il ne faut rien leur dire ou rien leur reprocher au contraire !
Mais qu'ils vivent ces jeunes, bordel ! qu'ils vivent !

Quand j'en vois qui a 20 ans sont déjà plus vieux que moi, mariés, engossés, débiteurs, encartés, cravatés, polis, abonnés, prêts pour soixante-dix ans de formol... ça me donne envie de pleurer !

En grandissant, les jeunes "cons" relativisent beaucoup de choses...

Cela n'a-t'il pas été notre cas ? Moi, oui... :)

Anaïs a dit…

"Quand j'en vois qui a 20 ans sont déjà plus vieux que moi, mariés, engossés, débiteurs, encartés, cravatés, polis, abonnés, prêts pour soixante-dix ans de formol... ça me donne envie de pleurer !"

J'en ai jamais connu...

Par contre les jeunes cons... ^^

Les tests de Gridou a dit…

Un de mes meilleurs potes est altermondialiste, je lui dis souvent qu'il est alterchiant =D
Un jour, il m'a présenté un de ses potes altermachins qui avait écrit un brulot sur la société capitaliste. En gros, je ne méritais que le bûcher, moi la vilaine libérale qui vole l'argent aux pauvres... Ca a terminé en gueulante, même mon pote était d'accord avec moi... Ce qui est trèèèès rare quand on parle d'idéaux de vie, crois-moi...
Une autre anecdote, plus drôle je trouve... Je suis à Dour, assise à écouter je ne sais quoi. Une nana devant, avec un Tshirt à la écolo-bobo et un futal qu'elle a probablement payé 4x plus cher sur le marché dourois... Elle mange une barquette de frites... la termine... et la JETTE PAR TERRE ! Mon sang n'a fait qu'un tour, je me suis levée, ai pris sa barquette et lui ai montré une poubelle non loin. Elle me rétorque "on s'en fout, on est à Dour, tout le monde fait pareil". Je lui ai rétorqué que moi, je n'affichais jamais mes idéaux quels qu'ils soient mais que, par contre, je n'ai jamais jeté une seule barquette à terre ! Elle m'a traitée de vieille conne, j'ai pris sa barquette, suis allée la mettre à la poubelle et suis retournée m'asseoir...
Alors, moi, les préjugés et exposition d'idéaux... Pourtant, on me verrait qu'on croirait pas que je suis ce que je suis, et pourtant =D
L'énorme avantage, c'est que je n'ai JAMAIS eu de contrôle drogue =DD

MarcD a dit…

en fait être altermondialiste maintenant c'est comme être gothique avant, on a un style vestimentaire, des idées à partager, un idéal, des passions, des idoles... rien ne change. Et puis le petit plus c'est que ça donne du sens, car combattre pour une cause, fusse t'elle assez floue, ça donne toute suite une crédibilité, et puis afficher un portrait du CHE car c'était un vrai rebelle c'est mal connaître l'histoire (et passer au mieux pour quelqu'un sans curiosité intellectuelle, au pire pour un fantoche).

Maintenant ce genre de mode de vie ça n'a qu'un temps, comme les punks d'avant qui gueulaient à qui veut l'entendre no future et anarchier, maintenant ceux qui y sont pas resté sont mariés et plutôt bien intégré à la société (même si les vieux démons reviennent à la pleine lune ou quand ça leur prend).

Mademoiselle Catherine a dit…

@waldorf: ^-^

@Mr Flash: Tout dépend des poils, bien évidemment ;)

@Hégoa: Tu fais ce que tu veux si tu n'oublies pas de citer tes sources. Qui sait, je suis peut être la prochaine philosophe "hype"?!

@Aurélie: Dieu merci, ce texte n'a rien de révolutionnaire! Par contre, je ne vois pas le rapport avec les frites...

@éric: Avec tout le respect que je te dois, je ne parle pas ici "des jeunes" en générale, mais de ces donneurs de leçons qui, personnellement, me font royalement chier. Ils font ce qu'ils veulent, après tout, mais s'ils cherchent à entrer en conversation avec moi, qu'ils en assument les conséquences (à savoir d'avoir à faire à une vieille réac' pétrie de mauvaise foi ^-^).
Et je précise d'ailleurs dans mon texte qu'ils ne sont pas toujours jeunes.

@Anaïs: Si, si, je confirme que ça existe!

@Gridou: Ha ha ha, je plussoie pour les contrôles
De toutes façons, à quoi bon annoncer la couleur dés le départ? N'est-il pas bien plus joyeux de faire connaissance petit à petit (et sincèrement) plutôt que de se cacher derrière des slogans et autres phrases toutes faites?

@Marc: Va donc demander au gens qui affichent l'image du Che (ou pire: de Mao) qui c'était et ce qu'il a fait, tu serais bien étonné. Plus que d'idéaux, il ne s'agit là bien souvent que d'une attitude à la con, comme quand nous étions gothiques à l'époque (dont l'esprit, dans le fond, était quand même franchement peace & love... et je n'ai pas changé d'esprit depuis, je pense ^-^).

Anaïs a dit…

Avec l'énorme lavage de cerveau écologique que connaissent les jeunes aujourd'hui, il y en a encore qui jettent des barquettes de frites par terre... j'y crois pas !

Bin moi j'ai fait partie de ces jeunes vieux avant l'heure^^ à qui il suffisait de dire que ça ne se fait pas, que c'est sale, pour que gen-ti-ment je jette mes ordures à la poubelle...

PS : l'écologie je suis à fond, il faut pas croire...

Pitming a dit…

Alors, moi, je suis un mec plutôt open. Je trouve qu'il faut être tolérant avec toutes les convictions et que chacun doit se réaliser dans son intégrité profonde et blablabla...

Mais les gens qui boivent de la Cara Pils, je te les mettrai dans des camps pour prendre des douches fissa !

héhéhé

Mademoiselle Catherine a dit…

@Anaïs: Et moi, je fais partie des plus si jeunes qui rajeunissent à vue d'œil... sans doute parce que j'ai de bonnes fréquentations ^-^

@Pitming: On est bien d'accord!

Anonyme a dit…

C'est vrai que Zaz et ce dont elle aurait marre (de même que Florent P. et sa liberté de penser), ça m'éneeerve!

Par ailleurs, comme tu le dis si bien et de façon si nuancée, être cohérent à tous niveaux, c'est très difficile, ne fût-ce parfois que par manque de connaissance.

Aaricia

Mademoiselle Catherine a dit…

Le manque de connaissance, voilà bien le problème. On ne peut évidemment pas être au courant de tous les tenants et aboutissants d'une question, d'autant moins si elle est aussi sérieuse. D'où l'intérêt de s'informer correctement avant de balancer des phrases toutes faites...

La princesse a dit…

Eh bien ça fait un moment que je vis en Belgique, et c'est aujourd'hui que j'entends parler de la Cara pils...;)

ctoileblog a dit…

hu hu c'est un peu comme l'anarchiste d'1m72 et 40kg, qui ne tiendrait pas deux secondes aux bourrasques libertaires ! Ziiiiiiiiiip envolé au premier coup de vent ;)

Mademoiselle Catherine a dit…

@Princesse: Je reconnais là la femme de goût que tu es :)

@ctoileblog: Bienvenu et merci pour cette joyeuse intervention!
Cela dit, s'ils sont aussi maigres, c'est probablement parce qu'ils ne mangent plus rien depuis qu'on leur a dit que la bouffe est pleine d'OGM, pesticides et autres additifs hautement toxiques. Alors ils se contentent du cannabis qu'ils font pousser sur leur appui de fenêtre...

Adrien a dit…

En même temps, les pseudos rebelles altermachins ne sont pas bien méchants et dangereux ...Ok ils ont souvent le QI d'une planche à pain, le charisme d'un poulpe tétraplégique et se prennent pour Bob Marley parce qu'ils ont fumé 2 joints sur leurs soirées à 8 (ben oui, ils y vont pas de main morte, ce sont des "true rebelzz" après tout)
Le plus drôle étant ceux qui affiche des t-shirt à l'effigie de l'ex URSS tout en ignorant qui était Staline ... ou encore ceux qui arborent fièrement leurs "combo che guevarra" (des chaussures au t-shirt en passant par le briquet et le slip [sans doute acheté chez H&M, c'est moins cher]) en étant incapable de citer le moindre fait notable de la vie de Che (mais bon on s'en cogne, ce mec était un vrai rebelle, peu importe ce qu'il a fait de sa vie et quelles étaient ses convictions).
"Et chaque jeune a dans son placard un T-shirt à l'effigie du Ché. Même si la plupart sont incapable de pouvoir expliquer qui il est." Klub des Loosers - Sous le Signe du V :)

Mademoiselle Catherine a dit…

Le fait qu'ils ne soient ni méchants ni dangereux ne les rend pas moins casse-couilles pour autant :p

Aurélie a dit…

Le rapport avec les frites, aucun! C'était une pub McCain, je crois... j'ai fait un bide là! ;)

Mademoiselle Catherine a dit…

Ben oui, pardon: j'ai pas la télé ;)

Tibal a dit…

Je plussoie les conférences gesticulées de la SCOP le Pavé.
Sur leur site vous trouverez des vidéos des conférences.

Je rejoins éric, il est triste de ne pas vouloir changer le monde à 20 ans. Il faudrait juste pas se contenter d'en faire une attitude mais une vrai réflexion. Malheureusement, on ne peut pas dire que l'école (institution dans laquelle on évolue pendant au moins 10 ans) pousse les gens à questionner le système, à donner des moyens de contruire des réflexions et d'imaginer des moyens d'agir.

Mademoiselle Catherine a dit…

Attitude v/s réflexion, voilà bien le problème! Et les gens dont je tire le portrait ici sont loin d'être les plus évolués, j'en ai bien peur.
Quant à revoir en profondeur le système scolaire, tu prêches à convertie :/