vendredi 22 octobre 2010

Un grand bravo...

...à Thomas Quasthoff et Daniel Barenboim
pour cette remarquable interprétation du "Leiermann" de Schubert...

Merci !

Fond sonore : Franz Schubert, "Die Winterreise".

9 commentaires:

Mademoiselle Catherine a dit…

(et on ne se moque pas du monsieur qui chante: on ferme les yeux et on se laisse transporter par la grâce!)

Anonyme a dit…

Tiens du Schubert...(*)

(PhilippeC, venant faire un tour depuis chez Ema)

(*) mais pas au bureau, dommage.

Aurélie a dit…

Splendide... et loin de moi l'idée de me moquer du chanteur, ila une vois extraordinaire!

Mademoiselle Catherine a dit…

@PhilippeC: Bienvenu par ici :)

@Aurélie: Thomas Quasthoff est un très, très grand monsieur et certainement l'un des meilleurs interprètes des Lieder de Schubert.
Contente que ça te plaise :)

Anonyme a dit…

Je ne m'attendais pas à ça.

Mais pourquoi fermer les yeux ? on se laisse transporter les yeux grands ouverts aussi.

On écoute toujours le même dans Winterreisen, ça devenait monotone.

Bonne idée.

(PhilippeC, venant refaire un tour depuis chez Ema)

Tinu a dit…

MErci pour cette découverte. :)

Même si je ne suis pas fan du style que je trouve un peu trop calme. Mais simple gout subjectif.

Objectivement je salue la performance et la qualité de l'ensemble. :)

Donc merci pour la découverte.

Mademoiselle Catherine a dit…

@PhilippeC: Je disais ça, car quand on voit Thomas Quasthoff, on ne s'attend pas du tout à cette voix.
C'est un peu le Michel Petrucciani de l'art lyrique.
Quel est donc ce titre des Winterreisen qui passe en boucle chez vous?

@Tinu: Chacun son truc ;)
Il faut dire que je suis particulièrement éclectique dans mes goûts. Aujourd'hui, par exemple, je m'en vais faire un grand ménage en écoutant Nine Inch Nails :)

Wakajawaka a dit…

Je ne connaissais pas cet interprétation. Elle est superbe !
Elle sonne à mes oreilles comme un miel orangé-musqué relevé de pointes de vieux chêne, avec un arrière nez floral.

La concision du lied relève encore ces notes parfumées comme un amuse-bouche prépare au festin.

D'ailleurs : c'est quoi le plat suivant?

Mademoiselle Catherine a dit…

Laisse-moi un peu de temps pour le plat suivant: je viens à peine de revenir!
Mais j'y réfléchis, promis!