dimanche 14 novembre 2010

J'aime mon travail !

Si, si, vraiment. Et en ce jour du Seigneur, je n'ai pas peur de le clamer haut et fort : j'aime mon travail ! Au point que j'ai envie, à chaque jour qui passe, de faire brûler un cierge à Sainte-Scribouillarde pour la remercier de me permettre d'exercer ma profession dans de bonnes conditions.

Dans de bonnes conditions ? Vraiment ?
Disons qu'il y a des jours avec et des jours sans, et je ne vous cache pas avoir manqué cruellement d'enthousiasme ces derniers temps. Pour ma défense, j'ajouterai que mes périodes de doutes signalent généralement un besoin urgent de vacances, ce qui sera chose faite dès la fin du mois (London calling... again !).

Et après ?
Après, j'aviserai.

J'ai beau aimer mon travail et avoir parfaitement conscience à quel point j'ai le cul bordé de nouilles à ce niveau, j'ai bien peur de me trouver actuellement dans une impasse professionnelle. Non que les tâches qui me sont confiées m'ennuient, loin de là : elles m'enchantent !, mais la trentaine aidant, je me surprends à rêver d'un peu de stabilité, ne serait-ce que sur le plan financier, car je rêve de plus en plus souvent d'une maison rien qu'à moi. Et quand on bosse à mi-temps, c'est un charmant euphémisme que de dire que l'on ne roule pas sur l'or, ce qui est un bien mauvais départ pour se faire accorder un prêt immobilier.

Le gros problème, c'est que mes activités, tant professionnelles qu'artistiques, ne me permettent pas en ce moment d'envisager un second mi-temps : ce serait tout simplement impossible parce que les journées refusent obstinément de dépasser les 24 heures et qu'il me semble nécessaire de pouvoir s'octroyer malgré tout des temps de repos.
Que certains décident en leur âme et conscience de sacrifier leur vie au travail est une chose ; je leur saurai néanmoins gré de ne pas me jeter la pierre si
j'ai, pour ma part, choisi de ne pas suivre cette voie-là, car mon choix n'est pas guidé par la paresse, mais bel et bien par une soif de vivre incommensurable : tout comme j'aime fréquenter des personnes très différentes, j'ai besoin de varier les tâches et ne pas avoir à me définir par une seule et unique occupation. Et à la sacro-sainte question "Tu fais quoi dans la vie ?", je réponds généralement par "Des tas de choses", car il m'est difficile de hiérarchiser mes différentes activités par ordre de priorité. Selon le calendrier, certaines choses seront plus urgentes à régler que d'autres, mais je ne saurais considérer mon travail comme étant plus important que le reste sous prétexte que mes entrées d'argent dépendent de lui.

D'ailleurs, plus ça va, plus je me demande s'il le moment ne serait pas venu de me lancer un peu plus sérieusement dans l'aventure musicale, car les derniers mois m'ont apporté un certain nombre de confirmations quant à mes qualités artistiques. Moi qui suis dans le doute permanent, j'ai bien dû me rendre à l'évidence que l'on ne m'a pas proposé la première partie d'An Pierlé ni repris mon disque à un prestigieux catalogue de vente par correspondance juste pour me faire plaisir. Et le simple fait d'être – même très modestement – reconnue par des professionnels me donne confiance en mes capacités.

Alors pourquoi ne pas tenter ma chance pour en avoir enfin le cœur net et savoir si la vie de troubadour est faite pour moi, ne serait-ce que pour quelques mois ?
Au pire, je reviendrai la queue entre les jambes, mais au moins aurai-je essayé, selon l'adage qui ne risque rien n'a rien !


Fond sonore : Bellœil, "Tu fais quoi dans la vie ?".

37 commentaires:

Bleu Cerise a dit…

Tente, au moins tu n'auras pas de regrets plus tard et tu auras appris des tas d'autres choses !

papoupapou a dit…

Je suis en admiration devant le fait que tu puisses envisager ce genre de choses un dimanche vraiment vilain! Pour le reste, le bon vieil adage "qui ne tente rien n'a rien" est de mise dans ce genre de cas, à condition de pouvoir un minimum assurer ses arrières en cas d'échec!

éric a dit…

Se poser la question, c'est déjà y répondre mais personne ne prendra de décision à ta place, aussi je me dispenserais de te conseiller ceci ou cela : démerde-toi ! ;)

Sache seulement que du belleclose, on en redemande et qu'on doit pas être les seuls... :)

Sinon, sur le "prestigieux catalogue" :
"Hailing from Wuthering Heights, Belgium (we can't find it on Google maps)..."
O_o
Comme quoi, les robots du net n'ont pas encore gagné la partie... :)

Wakajawaka a dit…

"Le jour du saigneur ?"
Ça a un rapport avec ton article précédent ?
Vite : distribuons des "cups" dans les églises à la place des hosties !

Pour le reste je n'aurais qu'un mot : "et pourquoi pas ?" (oui, ça fait plein de mots, je sais...)

Après tout, on vois bien des chiures de taupe braire lamentablement sur nos écrans (enfin les leurs hein ! Pas les nôtres ! ), alors je ne vois pas de raison pour qu'une personne qui fait quelque chose de bon n'y arrive pas !

Il y a vingt ans j'eus été moins optimiste.
Mais le Net a changé la donne.

Et puis tu as dans ton fan club, le prestigieux SERW inc. et ça c'est pas d'la peau d'zébu en skaï! ;)

Mademoiselle Catherine a dit…

@Bleu Cerise: C'est bien ce que je me dis, d'autant plus que c'est le moment ou jamais puisque, d'une certaine manière, rien ne me retient (pas d'enfants, pas de mec, pas d'hypothèque...).

@papoupapou: Disons que l'idée fait son chemin depuis un moment déjà et qu'elle se fait insistante ces derniers temps, alors pourquoi pas?
Il est évidemment hors de question de franchir le pas de manière irréfléchie: tout d'abord, je vais prendre mes vacances, puis me renseigner sur les options réalistes et les démarches administratives liées... Une belle partie de plaisir en perspective :/

@éric: Je me démerde généralement très bien quand il s'agit de prendre des décisions, merci :)

Merci aussi pour les encouragements, ça fait plaisir, vraiment :D

@Wakajawaka: On pourrait servir le vin de messe dans des cups... Après tout, c'est supposé représenter le sang du Christ, non?

Quant au "pourquoi pas", c'est bien ce que je me dis. Loin de moi l'envie d'aller brailler aux côtés de chiures de taupes diverses et variées, mais tenter ma chance modestement et à petite échelle, voilà une idée qui me séduit.
Si en plus, je suis soutenue par le SERW, je ne vois vraiment plus ce qui me retient ^-^

kim a dit…

Bonne chance! Si tu n'essaies pas à fond, je pense que tu le regretteras tout le temps.
Pour ma part, je me force à rester dans l'enseignement même si je pense que je pourrais être bien plus utile ailleurs. L'achat de la maison étant le seul "projet de vie" que j'ai vraiment en tête (et on ne me parle pas de fonder une famille sinon je frappe), je mords sur ma chique du côté professionnel en me disant que dans 60ans, je serai heureuse dans la maison de mes rêves.

Wakajawaka a dit…

Le vin de messe dans des cups...

Et si Tout cela n'était qu'une vaste imposture masculine et que "Le Christ" était "La" Christ ? hmmm ?

De toute façon, dieu est une femme (enfin d'après Jay & Bob dans le film de Kevin Smith "Dogma" -je précise car il existe d'autres "Dogma" au cinéma ).

Tu imagine la tête de la révélation ?
Et le 25ème jours Christa (hm.. ça fait nom d'actrice de X ça...) donc le 25ème jour, Christ (oui, ça le fait mieux), donc : LE 25ème JOUR (ça va plus de parenthèses pour m'interrompre ? Ahhhh j'aime mieux ça)... donc, le 25ème jour, Christ se reposa car elle avait très mal au ventre.
Ce jour là, elle décréta que serait jours de repos pour les femmes tous les jours saignés.

Ah ben... il faut croire qu'ils ont effacé cela des textes...

D'ailleurs, les apôtres, et les évangélistes : comment ça se fait que ce ne soit que des mecs ?
Aha ! j'en étais sûr, on les a démasqué les iconoclastes !

(Il va falloir que je change de thé, il me fait des effets bizarres...).

Ah... spot de dernière minute de l'Union Charcutière Européenne : le messie n'était pas fils de charpentier, mais de charcutier ce qui explique le "Saucisse est ma chair, saucisse est mon sang".

Et ben... je crois qu'on est pas sortis de l'auberge.

Alors : c'est pour quand la grande tournée internationale ? XD

éric a dit…

Si le Christ est une fille, alors les voies du saigneur ne sont plus impénétrables ! ;)

Ça expliquerait aussi pourquoi Jésus est si près d'Elvis the Pelvis...
Elvis aussi était une fille d'ailleurs... :)

*prémonition*
Ladies ang Gentlemen, would you please welcome from Belgium... bellllllle cloooooooose !!!!
YEAHHHHH !!!!!

Hégoa a dit…

Oui oui oui, je dis oui! Ta première fan sera aussi la dernière! J'aimerai belleclose jusqu'à ma mort, na! :-)
Lance-toi, qu'on puisse, nous, te rattraper et te porter bien haut!!!

MarcD a dit…

Ah j'ai toujours été très enthousiaste, dès le tout début, par belleclose, pour moi un des meilleurs "groupe" folk de Belgique, maintenant te voir t'y mettre plus sérieusement m'enchante mais (et il y a un mais) si l'expérience sera sans doute enrichissante et dépaysante, une carrière dans le rock c'est dur comme le disait l'émission Perfecto ;) Et je connais quasi aucun artiste pouvant en vivre en Belgique, d'autant que ça n'a qu'un temps. Mais je comprends aussi que ton boulot tout bien qu'il soit est un peu une impasse... Alala douloureux dilemne hein ;)

toute façon quoi que tu fasses, tu feras le bon choix :)

Bleu Cerise a dit…

C'est bon, la SERW m'a fait ma soirée :D

Allez, je tente le tout pour le tout : quand tu te produiras à Strasbourg et que ton hôtel sera assiégé par tes fans, tu pourras trouver refuge chez moi et même que j'te ferai des muffins chocolat noir/framboises. ( Si t'aimes pas ça, chuis pas dans la merde ! ) Je prendrai des photos de toi à l'arrache en train de te moucher, de remettre tes lunettes en place ou de fermer une porte, je les vendrai à Paris Match et je deviendrai super riche ...

Alors, tu te lances ? :D

Wakajawaka a dit…

Une fois n'est pas coutume, je vais citer une chanteuse de variété française (oui, je dis encore "variété" même si le terme est tombé en désuétude), Mme V.S. de Boulogne-Billancourt : "Celui qui ne fait rien ne se trompe qu'une seule fois".

Mademoiselle Catherine a dit…

@tou/tes: Je vous aime ♥♥♥

@kim: C'est bien pour ces histoires d'éventuels regrets que l'idée fait sont chemin. Maintenant, on est encore loin du grand saut: d'abord des congés, puis des infos, et après on verra!

@Wakajawaka: Il ne faut pas oublier que Dieu a beaucoup d'humour... sans quoi, elle n'aurait sans doute jamais créé l'être humain.
En tous cas, j'aime beaucoup ta relecture des évangiles :) Selon certains théologiens, Marie-Madeleine faisait partie des apôtres, et je t'avoue que l'idée me plait. Par contre, je suis certaine que Joseph était bien charpentier, sans quoi ce couplet du grand Nick n'aurait plus aucun sens:
"I hear stories from the chamber
How Christ was born into a manger
And like some ragged stranger
Died upon the cross
And might I say it seems so fitting in its way
He was a carpenter by trade
Or at least that's what I'm told"

(et tu m'excuseras si je n'ai pas reconnu ta chanteuse de variété française: nous ne devons pas avoir les mêmes références ^-^)

@éric: Ah oui, tiens: quel est le féminin de "Seigneur", au fait?

@Hégoa: Je te reconnais bien là ^-^
Nous la feront, notre tournée avec dentelles, chapeaux, bébés chats, crêpes au Nutella et notre ouistiti à chapeau-melon ♥

@MarcD: Où donc as-tu lu que je veux en vivre? Parce que j'ai beau aimer ça, je ne suis pas enthousiaste au point de me mettre consciemment en danger ;) L'idée serait juste de tenter le coup une bonne fois pour toutes, car je risque sinon de le regretter.
Et d'ailleurs, ce n'est qu'une idée, pas (encore?) un projet, nuance aussi subtile qu'importante!

@Bleu Cerise: Je suis très fière du SERW! Moi qui avais quatre fiancés depuis mercredi soir, me voilà en plus avec quatre souteneurs (oui, ils sont quatre au sein du SERW) ^-^
Par contre, je vais devoir te décevoir parce que la musique que je fais n'est pas du genre à rendre fous les fans ni à intéresser Paris Match. Mais je veux bien goûter tes muffins chocolat noir/framboises :D

Fabrice a dit…

J'aime beaucoup ce que tu fais, musicalement !! :-))
C'est poignant comme du Emily jane White ou du CAT POWER.
Continue !! Pas de temps à perdre quand on a un tel potentiel !!
Les billets de ton blog se dévorent aussi, avec délectation, tous comme tes commentaires sur le blog de Maïa. ;)

Amicalement,

N.B.L.

éric a dit…

Le féminin de Seigneur ? Bah, y'en a pas puisque la femme n'a ni âme, ni couilles, ni cerveau, ni abonnement au PSG... :)

Y a-t'il un masculin à poésie... ;)

Mademoiselle Catherine a dit…

@Fabrice: Merci, et sois le bienvenu chez moi!
Une chose est sûre, tu as compris comment faire rougir une bloggeuse devant son écran :)

@éric: La poésie, certes, mais ne dit-on pas aussi le poème?
(ah, par contre, on me signale dans l'oreillette qu'on dit la musique, la mélodie et la chanson :D)

éric a dit…

Le poème n'est qu'un infime part de la poésie, ce qu'est le sable à la dune...

Bleu Cerise a dit…

(Pfeuh, bien sûr que je connais la SERW, moi z'aussi je lis le blog de Maïa, kestucrois ? )

( Et ne te sous-estimes pas, et surtout, ne jette pas à l'eau tous mes plans pour devenir rentière. Steuplé. Merci. )

( :D )

N.B.L. a dit…

@Mademoiselle Catherine : merci pour ton accueil si chaleureux. :)
Je n'avais pas la "prétention"/l'intention de te faire rougir !
En espérant te voir interpréter tes ballades claires-obscures en Lorraine un jour...

Ton billet sur les "cups" est très instructif. :)

Fabrice "N.B.L."

Mademoiselle Catherine a dit…

@éric: Une fois de plus, je ne peux te donner tort. Je vais d'ailleurs finir par me demander si tu n'aurais pas toujours raison ;)

@Bleu Cerise: Pardonne-moi d'avoir douté! (s'écrase par terre comme une grosse merde et s'en va en rampant)

(revient en rampant pour te dire un dernier truc): Bon d'accord, je vais tenter le tout pour le tout et écrire une chanson bien racoleuse à la manière de Lady Gaga alors. Mais c'est vraiment pour te faire plaisir!

@N.B.L.: J'accueille toujours chaleureusement les personnes qui s'invitent chez moi avec autant de courtoisie :D
Comme Bleu Cerise me tanne pour que j'aille jouer en Alsace, il devrait y avoir moyen de faire un crochet par la Lorraine par la même occasion... Dans tous les cas, pensez bien que vous en serez les premiers informés :)

Bleu Cerise a dit…

HIIIIIIIIHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!

* saute de joie et remue sa cellulite en une danse de la joie des plus traditionnellement pouffe *

( voilà, grâce à toi mon avenir est assuré, merci )

Aurélie a dit…

Moi aussi j'adore mon job! Mais l'avenir est incertain, je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir encore la garder. Et cette situation d'incertitudes, ne colle pas pas avec nos envie d'achats ou même d'enfant... et ça me tue!

MarcD a dit…

ah ok j'avais cru que tu allais tout laisser pour te lancer dans l'aventure du rock, vivant dans une camionette et mangeant des boites de thon à l'huile :)

Mais oui lance toi, qu'est ce que tu attends ? Tsss. En tout cas pour ma prochaine expo, si j'ai le droit de choisir des musiciens (vu que c'est Fred Bulté qui est à la prog) j'insiste pour que ce soit toi (au cuberdon, tout près de la gare en plus).

Mademoiselle Catherine a dit…

@Bleu Cerise: Contente que ça te fasse cet effet-là, mais ne te réjouis pas trop vite non plus, hein ;)

@Aurélie: L'avenir, me semble-t-il, est incertain pour une grande majorité de personnes à l'heure actuelle :(
Raison de plus pour se donner les moyens de concrétiser certains de ses rêves parce que la vie passe trop vite :)

@MarcD: Aux boites de thon à l'huile, je préfère les boites de raviolis ou de boulettes sauce tomate (froides, bien sûr): c'est plus rock'n'roll :D
Et, oui, oui, oui, bien sûr que j'accompagnerai avec plaisir ta prochaine expo, ce serait même un honneur! (si c'est près de la gare et que c'est en avril, on ira chez Starbucks avant ^-^)

YvAN a dit…

Choisir, c'est renoncer!


[i]Avé public, Morituri te salutant[/i]... ou un truc dans le genre...

Forza



stusnate

YvAN (le geek) a dit…

Bordel... me suis trompé dans les balises. ^^


shlin

Anaïs a dit…

éric... il a peut-être toujours raison mais qu'est-ce qu'il est con ^_^

Pour ce qui est de ton envie de stabilité, je comprends, en même temps tu sembles vivre un bon compromis. Mais c'est toi qui décides... ^^

éric a dit…

Mais euh... Anaïs... ton week-end s'est mal passé ? :)

Bon, en même temps, dans sa définition première, con est un joli mot... :)

Anaïs a dit…

"Con"... Il y a pire non ?

En fait je me suis marrée avec ceci : "Si le Christ est une fille, alors les voies du saigneur ne sont plus impénétrables !"
Et la première chose qui m'est venu à la tête c'est : qu'est-ce qu'il est con ! gentillement dit, of course !

Sinon, mon week-end a été terrible, SUPER épuisant, je ne suis pas certaine que vous ayez envie de l'entendre !

Mademoiselle Catherine a dit…

Non, t'as raison: on n'a pas envie de l'entendre!

Mouahahahahahahaha :D
(ça y est, c'est reparti comme en quarante, nomdîdjou!)

Anaïs a dit…

Eh bien, jeudi nous nous sommes levés à 3 heures du matin afin de prendre la route et commmencer les travaux au plus tôt. Nous avons vécu à une rythme d'enfer pendant 4 jours, débout à 6H30 et couchés à plus de 23 heures, sauf le samedi, à plus de un heure du matin parce que... bref, tu t'en fous, j'ai compris !

Mademoiselle Catherine a dit…

(Anaïs: "Les histoires simples et compliquées de Mademoiselle Catherine", pas "Les histoires simples et compliquées de Lady Anaïs" :o) Je vous épargne les détails de ma vie, merci de m'épargner les vôtres... ou alors, faites m'en part en privé: je me réjouis de tous les mails que je reçois!) (et quand il y a une adresse pour répondre, c'est encore mieux, n'est-ce pas?! ^-^)

Anaïs a dit…

Non mais je ne suis pas là pour raconter ma vie... pffffff !

Mr Flash a dit…

A toi de choisir
Ceci % cela avec toutes ses variantes : et / ou / d'abord / ensuite.

Mademoiselle Catherine a dit…

Je ne te cache pas que les deux font partie des idées fixes :)

Mr Flash a dit…

Oui, mais attention au dicton:
"Quand on fait son nid on accouche"
Mais tout cela n'est pas pour autant incompatible.

Mademoiselle Catherine a dit…

Pas les sujets qui fâchent, Mr Flash ;)