jeudi 16 décembre 2010

Mind the (age) gap

Aujourd'hui, j'en appelle à vos lumières pour éclairer ma lanterne au sujet d'une question furieusement d'actualité : une femme peut-elle s'afficher avec un homme de dix ans son cadet sans pour autant passer pour une cougar (avec tous les sous-entendus péjoratifs que cela comprend) ?
J'ai comme l'impression que non.

Cela fait pourtant des siècles et des siècles que les hommes ne se privent pas, eux, de la compagnie de (très) jeunes demoiselles, alors pourquoi montrer ainsi du doigt les femmes qui ont choisi de laisser libre cours à leurs sentiments sans se soucier de l'âge de leur partenaire ?
Si la femme mûre n'a bien souvent été bonne qu'à déniaiser les jeunes gens avant que ceux-ci ne se lancent dans les aléas de la vie affective, ce serait oublier un peu vite que la sexualité, pour beaucoup d'entre nous, reste intimement liée aux sentiments. Il est donc tout à fait possible, je pense, de passer outre l'âge d'une personne puisque, c'est bien connu, l'amour rend aveugle. Encore faut-il ne pas se laisser aveugler par l'opinion publique.

Parce que franchement, who cares ?
L'âge d'un individu, tout comme son lieu de naissance, fait partie de ces données invariables qui ne font pas de nous ce que nous sommes. Ce ne sont que des successions de chiffres et de lettres sur un acte de naissance qui, s'ils définissent notre état civil, n'ont pas forcément d'incidence sur notre personnalité. Et j'ai eu l'occasion de croiser plusieurs "gamin/es" bien plus matures que bon nombre de leurs (et de mes) ainé/es. Des jeunes intelligents, intègres et réfléchis dont la présence me fut aussi bénéfique que celle des gens de mon âge.

Et c'est peut-être la première fois de ma vie que je me sens autant en accord avec moi-même, à savoir que je profite des petits et des grands plaisirs que la vie me présente, parfois même sur un plateau d'argent. Le tout est de savoir en saisir les occasions et de ne pas chercher à saboter son bonheur pour des questions de... de quoi, au juste ?
D'apparence ? De bienséance ? De "qu'en dira-t-on" ?

Car c'est bien là que se situe trop souvent le nœud du problème (qui, dans le fond, n'en est pas un) : certaines personnes se privent d'un bonheur parfaitement légitime pour des raisons de couleur de peau, de handicap physique, d'appartenance sociale, de distance géographique ou d'âge ; une peur irraisonnée des cancans qui pèsera plus lourd dans la balance que tout ce qui me semble pourtant essentiel au sein d'une relation affective quelle qu'elle soit, à savoir l'entente, la confiance et le respect mutuels.

Permettez-moi de trouver cela parfaitement idiot.

Voyez-vous, le grand avantage de la trentaine est peut-être bien le suivant : on se soucie moins de ce que peuvent dire ou penser les autres de nos faits et gestes, alors pourquoi se priver ? Tant que l'on agit dans le respect de soi et d'autrui, il n'existe aucune raison valable de ne pas suivre cette petite voix intérieure qui nous guide vers ce qui nous fera du bien, et je reste la seule à savoir d'instinct ce qui est bon pour moi, car mon intuition s'est affûtée au fil des ans. Je sais aujourd'hui que je peux m'y fier, peut-être pas aveuglément, mais l'année qui s'achève m'a prouvé que le hasard fait souvent bien les choses.
Encore faut-il prendre conscience de ses petits clins d'œil quand il se présente à nous...

Fond sonore : Badmarsh & Shri, "Signs".

35 commentaires:

Bleu Cerise a dit…

Amen.
Mon cher et tendre a 11 ans de plus que moi (même si du coup j'aurais du mal à passer pour une cougar), et entre les 'ouah elle est trop bonne quand t'as fini passe-moi son numéro' de ses potes, et les 'mais c'est pas un peu pervers comme relation ?' des 'copines' de mon âge ... Même dans le schéma 'classique' de la différence d'âge, ça choque, et rares sont les personnes qui ne m'ont jamais fait de remarque. Bref du coup, je me suis éloignée du sujet de ton billet ^^

Alors, j'ai envie de te dire, fréquente un p'tit jeune si t'en as envie, et si jamais tu te lasses, j'te le pique et je te refile le mien, chacun y trouvera son compte ;)

éric a dit…

Bleu Cerise, j'aime ton côté pragmatique ! ;)

Pour le reste, malheureusement tant que les "canons" artificiels propagés par les industries culturelles seront stupides, la plupart des gens auront un regard stupide sur lleur environnement.
Je pense en particulier au cinéma et à la littérature qui regorgent de "Lolita" et non de "Messaline"...

Wakajawaka a dit…

C'est la matinée des billets intelligents ou quoi ?

D'abord chez Éric, et puis chez toi? Rhoooo, vous avez attaqué la journée à l'Ovomaltine ?

Étant un tout petit peu plus âgé que toi, il m'est arrivé de me poser la question de l' "après".

je me suis demandé la validité d'une relation à long terme avec une personne dont je pourrais être le père. ca ne la d&rangeait pas, mais la réalité est là : nous n'allons pas vieillir au même rythme.

Je ne me risque pas à avoir de relations durables avec des personnes dont l'âge est inférieur de plus de 15 ans au mien.

C'est d'ailleurs très délicat, vu que je suis courtisé par des jeunes femmes qui sont bien en dessous de cet "écart" et qu'elles sont très clairement intéressée par quelque chose de "durable".
Ni par raison, ni par sentiment, je ne peux leur offrir. Je fais donc "retomber le soufflé" à chaque tentative.

Tu vas probablement me dire que je pose des barrières inutiles !

Par contre... toi, tu es plus jeune. L'écart aura moins d'effet sur la durée. Dans une situation comme la tienne je dirais : go !

Les tests de Gridou a dit…

Je me demande si dans ce genre de situation il n'est pas plus facile de laisser supposer que l'on va être jugée par l'extérieur alors que, peut-être, on se juge soi-même et du coup on se donne une pression terrible tout en accusant la société de la mettre...
Après tout qu'est-ce qu'on s'en fout. Si vous êtes amoureux, que vous avez envie d'un avenir commun d'une journée, d'un mois, d'une année ou de plus, ben vivez-le =) Au grand jour, la tête haute et merde aux cons ?! Et aux puritains =D

Mademoiselle Catherine a dit…

@Bleu Cerise: Désolée, mais je n'ai personne à te refiler... Disons que mon interrogation au sujet des "cougars" a naturellement dévié sur mes fréquentations récentes qui ne sont pas forcément d'ordre amoureux. Mais je note ta proposition ^-^

@éric: Et Erzsébet Báthory, tu en fais quoi? ;)

@Wakajawaka: Comme je le disais à Bleu Cerise, je ne suis pas actuellement dans cette situation. Et comme à mon habitude, cette note à connu une longue période de gestation. Ceci dit, et comme je le précise dans mon article, je ne voudrais pas saboter mon bonheur pour une question d'âge, pas plus que je ne voudrais passer à côté d'une perle parce que l'autre est étranger ou que son milieu social ou professionnel n'est pas le mien...
J'ai vu trop de gens faire une croix sur de belles histoires sous prétexte de conventions, et ça me désole à chaque fois.

(Ovomaltine, anyone?)

@Gridou: Pour la dernière fois: JE NE SUIS PAS AMOUREUSE!!! Pourtant, j'ai lu, relu, corrigé et encore relu mon texte pour éviter l'amalgame, mais il faut croire que je m'y suis prise comme un manche...
Pour le reste, je te donne entièrement raison: nous sommes souvent les seuls à nous mettre des barrière par peur du qu'en dira-t-on, et on s'imagine généralement que les gens vont jaser bien plus qu'ils ne le font en réalité.

Wakajawaka a dit…

Ah moi j'ai pas dis que tu étais amoureuse hein ! C'est un "go !" putatif ! (A ne pas rapprocher des "putafranges" de Maïa).

Si les sentiments sont de la partie... c'est plus complexe. Je rois que je garderais ma position cependant.
Et c'est moi qui écrit ça... alors que j'adore la pièce "Harold et Maude" ! Pffff...

Ovomaltine pour tous : c'est ma tournée !

Ohhhh... mais...
Si tu te défends tant d'être amoureuse... ne le serais-tu pas un petit peu sur les bords ?
(Baisse la tête pour éviter les Christs Volants).

Mademoiselle Catherine a dit…

On est toujours un peu amoureux sur les bords, Wakajawaka :)
Mais dans ce contexte-ci, et bien que je me sois sérieusement emballée pour quelqu'un cette année, c'était davantage un "coup de chaud" que de l'amour, mais je ne suis pas là pour raconter ma vie :p
Bien plus que de ma propre situation, cette note fait l'état de réflexions que j'ai pu avoir au contact de différentes personnes - des plus jeunes que moi (hommes et femmes), ainsi que des femmes qui vivent une relation épanouissante avec un homme bien plus jeune qu'elles...

(@Gridou: Excuse-moi de t'avoir crié dessus! Je suis sincèrement désolée que ce soit tombé sur toi)

Les tests de Gridou a dit…

Crie sur moi autant que tu veux LilyCath, le jour où j'y verrai un inconvénient, je t'en ferai part =)
Et puis je parlais d'ordre général, donc je n'ai aucune raison de me sentir visée et puis je comprends jamais tout correctement et puis je suis fleur bleue et du coup, je lis "réflexion" et je vois déjà "mariage" =) Et ouais =D Enfin, mariage, on se comprend...

Captcha : anesse... Mouhouhou, vengeance est faite =DDD

Pitming a dit…

Voici mon avis, il vaut ce qu'il vaut...

A la question: pourquoi les filles ne peuvent pas se taper des mecs plus jeunes te pas l'inverse, j'ai plusieurs réponse possible:
- Parce que c'est toujours une société des mecs et donc "c'est nous qui décide". [Argument qui je vous le concède est un peu brutale mais probablement pas totalement faux]
- Sinon parce qu'on considère en général que les filles sont plus mature que les mecs au même âge et donc elles peuvent se taper des mecs plus vieux. [Mais comme c'est nous qu'on fait les lois ça reste une excuse pour se taper des petites jeunes aux tétons saillants et au culs fermes]

Ceci étant dit, et comme nous avons plus ou moins le même age, dans mon entourage, je constate que les filles qui sortent d'une longue relation on tendance à se taper ensuite des mecs plus jeunes. Un besoin de se rassurer, peut-être ?

Wakajawaka a dit…

C'est ce que j'appelle le "complexe du prince charmant".

Le besoin de se tourner vers une vision de l'homme qui fait rêver, ré-enchante une vie un peu ternie par les réalités du quotidien de couple. Nouveauté et jeunesse... arf...

Ils cumulent des avantages : plus jeunes signifie aussi dans l'inconscient collectif plus riche en énergie sexuelle (si tu ajoute à cela le "phénomène de l'amant" décrit par Maïa, selon lequel lors d'une relation à caractère extra-conjugal on monte plus vite au septième ciel -et lors d'une sortie de couple, le sentiment d'extra-conjugalité peut durer longtemps).

Donc, j''ai constaté ce même phénomène. j'y ajouterai un élément :
ces mâles plus jeunes ne perdurent pas. Elles ont tendance à se tourner vers d'autres plus âgés, dès que l'envie de construire quelque chose de concrètement durable se refait sentir.

Mademoiselle Catherine a dit…

@Gridou: Je ne doute pas une seule seconde que tu me le feras savoir clairement si un jour quelque chose ne te convient pas... et j'y compte bien ;)

@Pitming: Il y a clairement de cela.
De la même manière, je me demande s'il n'y a pas dans le regard que portent les hommes "âgés" sur les femmes qui vivent une histoire d'amour avec un "petit jeune" de la jalousie due à une sorte de perte de contrôle...

@Wakajawaka: Sauf qu'ici, je parle d'amour et de relations autres que purement physiques. D'ailleurs, à 30, 40, 50 ans, les femmes ont bien souvent fait le deuil du Prince Charmant ;)
Et toi qui est pourtant le premier accusateur de généralités, je te prends ici en flagrant délit de mauvaise foi, car rien n'indique a priori que les relations entre femmes "mûres" et hommes plus jeunes ne soient pas "concrètement durables".
D'ailleurs, le drame se situe bien là: combien de femmes mettent-elles un terme à une relation (quand relation il y a) par peur que l'autre ne tienne pas sur la durée, alors qu'elles éprouvent des sentiments sincères et profonds?
S'il est parfois salutaire que la raison prenne le dessus - en cas de relation clairement toxique, par exemple - se priver d'une relation parce qu'elle pourrait ne pas durer (???), ça frôle selon moi la débilité profonde.

Pitming a dit…

@Mlle

C'est même pas vrai d'abord ! Les veilles qui sortent avec des jeunes c'est juste que des _________ (Biffer la mention inutile: salope, chaude du cul, mal baisée, ...)

Mademoiselle Catherine a dit…

...et les jeunes femmes qui sortent avec des plus jeunes qu'elles?

éric a dit…

N'oublions pas (quand même) que dans l'imagerie médiatique, le vieux qui se tape une jeunette n'est ni SDF ni guichetier à la banque Rapetou... :)

Dans cette même imagerie, bein que plus rare, les couples femmes mûres - jeunes hommes ont toujours comme modèles des femmes intellectuellement élevées (professeures, juristes, chefs d'entreprises...) et des bad-boys-au -grand-coeur...

En vrai, je connais trop peu d'exemples pour tenter la moindre explication et sur l'un et sur l'autre...

Dès que je me trouve une jeunette, je reviens vous raconter ! :D

Pitming a dit…

@Mlle

Les femmes qui sortent avec des femmes plus jeunes ? On ne juge pas, on demande juste des photos en lingerie !

Wakajawaka a dit…

@Mademoiselle Catherine :

"Sauf qu'ici, je parle d'amour"...
C'est bien de cela qu'il est question ;)
Dans le "complexe du prince charmant", la donzelle se sent pousser les ailes de la passion, sans se rendre compte des raisons de cette "flambée" soudaine qui embrase son cœur son cerveau et ses ovaires.
Tu sais bien à quel point nous pauvres humains sommes doués pour nous leurrer sur nos propres motivations ^_^

"Je te prends ici en flagrant délit de mauvaise foi"... haha ! Que nenni ! XD
Il y a trois petits mots qui font toute la différence... (à la seconde phrase "Elles ont tendance"). ;)
Ceci dit, j'aurais dû atténuer la première aussi. (Moi de mauvaise foi ? Pffff voyons ! J'en suis incap... euh... Oh regarde là bas ! Un vol de vierges omnicolores à poils ras ! XD ).

J'appelle "passerelles" les amant(e)s inter-relationnels chez les personnes qui ne recherchent que des relations affectives à long terme. J'ai joué ce rôle parfois -en toute connaissance cause- avec une certaine tendresse pour la belle éperdue. Au moins j'étais une "passerelle" peu collante : je savais comment ça allait se terminer. Je me contentais d'en prendre ce qui était bon à y prendre se laisser planer joyeusement pour quelques mois
J'espère bien que ça se reproduira d'ailleurs ! (Petit passage narcissique : je fais bien moins que mon âge réel. Si je ne me "plais pas", j'ai fini par me dire que tant que je plaisait aux autres, c'était déjà ça ^_^).

Pour ce que tu décris ensuite, c'est très contextuel en effet.

Quelquefois, la raison est souveraine et il est vraiment plus sage de mettre un terme à une relation qui ne peut qu'aller dans le mur avec force dégâts -parfois même contre ses propres sentiments.
Savoir ne pas aller jusqu'au moment où ça va faire mal, c'est aussi une preuve d'amour, à mes yeux.

C'est peut-être plus facile dans ma position ;)

Tinu a dit…

Quand le choix de la personne provient d'un sentiment, pour ma part, comme tu le dis si bien, qu'importe le regard des autres et de ce qu'on pense.

Les gens sont c** et ne sont pas capable d'accepter les différences. Si ce n'est pas "standard" c'est différent donc sujet à moquerie.


Il suffit de voir comment les gens différents sont rejetés pour comprendre le problème...


De toute façon ça regarde chacun j'ai envie de dire, si une de mes amies tombe amoureux d'un plus jeune ou plus vieux, ça ne me gênera absolument pas si la cause est bien les sentiments et pas une valeur pécuniaire...

Après de toute façon certaines personnes ne paraissent pas leur age. Tant mentalement comme tu le dis, que physiquement.


Et encore une fois, ce qui importe c'est que les deux soient heureux, qu'importe l'age si les sentiments sont réels. Qu'importe le sexe des deux personnes là aussi.

Wakajawaka a dit…

C'est la magie de Noël ?

En tout cas c'est de circonstance ! ;)

Mademoiselle Catherine a dit…

@éric: Alors là, tu me déçois: tu m'as habitué à plus de nuances dans tes propos, et je sais que tu sais à quel point les médias adorent jouer avec les clichés. D'où un plaisir sadique à présenter majoritairement des hommes riches avec de jeunes bimbos ou des intellectuelles de la haute avec des bad boys post-pubères.
Dans la réalité, c'est très, très différent. Ou crois-tu sincèrement que toutes les lesbiennes ont des allures de camionneurs, que tous les gays sont des drag-queens et que toutes les féministes sont des mal-baisées? ;)

@Pitming: Toi, par contre, tu fais bien honneur à ta réputation ;)

@Wakajawaka: Là, tu soulèves une autre question, celle de la transition amoureuse entre deux relations sérieuses.
S'il est bon de faire appel à sa raison quand une histoire est vouée à aller droit dans le mur - (se) faire mal pour éviter un mal encore plus grand par la suite - ce dont je parle ici, c'est des personnes qui ont de réelles affinités et s'empêchent de vivre une histoire qui pourrait être très belle si elles n'étaient pas autant empêtrées dans les conventions.
Quant au Prince Charmant, c'est comme le Père Noël: il y a bien longtemps que je n'y crois plus ;)

@Tinu: Ça s'applique à tout. Il suffit de voir le nombre de gens qui seraient tellement plus heureux dans une relation avec une personne du même sexe, par exemple.
J'ai eu la chance de fréquenter des personnes très différentes et de me construire au contact de toutes sortes d'individus. Si je ne suis pas toujours d'accord avec leurs choix de vie, ma curiosité naturelle m'a néanmoins permis de "tester" toutes sortes de choses - ou de m'y refuser quand l'envie n'y était pas. Dans un cas comme dans l'autre, je me sens de moins en moins influençable en ce qui concerne mes choix personnels, et c'est là que je me dis que la maturité a du bon :)

éric a dit…

Diable... je ne comprends pas à quel moment j'ai manqué de nuances... ?

J'ai exactement dit (en moins clair, visiblement) ce que tu écris sur l'image renvoyée par les médias en précisant que je ne connaissais pas suffisament de cas dans la vraie vie pour me faire une opinion...

Et je ne fréquente pas les camionneurs lesbiennes mal-embrayées ! :D

Wakajawaka a dit…

Les amours contrariées nous font de belles histoires ! ;)

Pis tu as tord de ne croire ni au Prince Charmant ni au Père Noël : je les ai croisé une soir en train de se rouler des palots sur un banc de l'avenue Junot.

Ahem... bon... voilà voilà voilà, c'est vrai que là, pour les filles, c'est un peu compromis...

NeuNeu a dit…

Moi je ne suis jamais sorti avec une fille plus jeune que moi... Au début c'était par choix, parce que c'était la classe de sortir avec une fille qui passe déjà le bac :p

Je pense que c'est encore une fois une question de normes... Traditionnellement, un mec qui séduit plein de femmes est un tombeur ou un Casanova. Une fille qui enchaîne les mecs, bin les qualificatifs sont tout de suite plus péjoratifs.

Il en va de même avec la différence d'âge. Enfin, ce n'est que mon humble avis ^^

Anonyme a dit…

hello,
j'ai juste survolé les commentaires, donc peut-être que le mien va faire doublon, peu importe.
je suis une femme, et sauf 2 exceptions (meme age ou quasi) j'ai toujours eu des compagnons plus jeunes que moi. en avançant, l'écart se creuse de plus en plus, car au dela d'une certaine tranche d'age coté masculin, je n'ai ni la meme maniere de vivre, ni les memes gouts, ni le meme rythme. ainsi, depuis 3 ans (et je pense qu'il y en a encore pour un sacré bout de temps, et c'est tant mieux!), j'ai le meme compagnon qui est de 16 ans plus jeune que moi. pour calmer les "ho la cougar !" : nous avons à 10/20 euros près la meme fiche de paie, donc, rien à voir. parce que c'est bien cela qui est sous entendu et péjoratif, dans le nouveau concept à la mode de "cougar". peut etre que ca emm... les "vieux messieurs" de se rendre compte que les femmes de leur age ne sont pas forcément intéressés par eux... j'ai quelques potes, sensiblement de mon age, mais pas des amoureux.
vala, c'etait ma petite pierre à l'édifice pour ce soir (flemme de relire, rude journée, donc mille excuse à l'avance pour les éventuelles fautes de frappe)
MysTiK

Anonyme a dit…

Moi je ne dirai qu'une seule chose: faut faire comme on aime bien... :)

Aurélie a dit…

Comme pour beaucoup de choses, certaines situations sont acceptées dans un sens mais pas dans l'autre... bizarre vous avez dit bizarre? Non juste des résidus de machisme dans l'air...

Anonyme a dit…

Oui pour l'homme la femme est faite... ;-)

http://www.youtube.com/watch?v=OT2r5lxtWI8&feature=player_embedded

Mademoiselle Catherine a dit…

@éric: Diantre, c'est moi qui ai de la merde dans les yeux: en lisant ta précédente intervention, j'ai cru que tu étais d'accord avec ce cliché...
Mes plus plates excuses, mon brave!

@Wakajawaka: Je leur souhaite de vivre heureux et d'adopter beaucoup d'enfants :D

@NeuNeu: En effet, j'ai l'impression que la génération qui suit la mienne est moins gênée par ce type de conventions, tout comme ils ont, en général, naturellement intégré l'idée du partage des tâches (vu le nombre de séparations, ils/elles ont souvent vu leurs mères travailler et leurs pères faire le ménage...)
Personnellement, c'est auprès de personnes bien plus jeunes que moi (hommes et femmes) que j'ai ressenti le moins de rapports de force récemment. Peut-être sont-ils plus aptes aux compromis? (en tous cas ceux que j'ai pu fréquenter...)

@MysTik: Voilà le témoignage qui nous manquait :D
Merci beaucoup pour ton commentaire parce que je pense en effet qu'il y a une certaine "jalousie" de la part de certains messieurs de ne plus avoir le monopole de la jeunesse... Sans parler des jeunes femmes qui, peut-être, se sentent menacées par les "vieilles" qui, décidément, ne sont plus ce qu'elles étaient ;)

@Anonyme: Tout à fait :D

@Aurélie: Pour ma part, je pense, peut-être un peu naïvement, que les mentalités sont en train de changer en profondeur. En tous cas ai-je envie d'y croire :)

@Anonyme: ...quel que soit son âge ;)

Tinu a dit…

@Anonyme de 22:04

Je ne suis pas tout à fait d'accord sur la définition de "cougar" péjorative actuelle.

A ma connaissance on ne traite pas de cougar une personne plus vielle qui sort avec un jeune à cause de son argent. (d'ailleurs en général on conçois plus que ça soit le plus jeune qui sorte avec le plus vieux pour son argent que l'inverse, car le standard veut qu'il faille faire un effort pour sortir avec une personne plus vielle donc souvent moins jolie, alors que plus jeune c'est souvent plus jolie, encore une fois ce n'est pas ce que je pense, mais c'est les préjugés actuels).

Un cougar c'est plus connoté, comme femme dévoreuse d'homme, femme qui "profite" en gros des faiblesses des jeunes et qui sort avec eux. En général plus pour profiter du sexe que dans un autre but, enfin c'est la connotation actuel de ce terme. (du moins c'est comme ça que je l'ai compris?)

Pour moi c'est cette connotation qui ressort dans la vie de tous les jours.

Anaïs a dit…

De vrais pots de colle les p'tits jeunes... t'imagines pas le nombre de fois que j'ai dû sortir le fouet pour les tenir éloignés ! ^^

PS : J'ai rien de spécial à rajouter à ton billet, tu as tout dit ...

PS : je m'absente une bonne dizaines de jours. Bisous chérie ^^

Mr Flash a dit…

Franchement, après avoir lu tout ça, je ne vois pas où est le problème dans ce type de relation? Certainement pas plus compliqué qu'un autre type de relation, sauf si ça te pose un problème à toi. Et je suppose que vivre une relation "cliché" te poserait de toute manière encore plus de questionnements.

Mademoiselle Catherine a dit…

@Tinu: Il est vrai que le terme cougar sous-entend généralement un grand appétit sexuel, c'est pourquoi ça me gêne tant que toute femme qui fréquente un homme bien plus jeune qu'elle soit d'office classée dans cette catégorie par certaines personnes.
En même temps, si les gens sont assez cons pour s'en tenir à de telles généralités, autant les lasser parler ;)

@Anaïs: Bah, ça dépend des individus, non? Personnellement, je connais des hommes plus âgés que moi qui sont bien plus pots de colle que bon nombre de petits jeunes...

(et reviens-nous en forme!)

@Mr Flash: La voix de la sagesse, une fois de plus :)

kim a dit…

J'arrive encore 3 ans après la guerre moi :-)
Alors, je vais d'abord préciser que je ne sais pas d'où vient cette nouvelle expression "cougar" donc ne viens pas apparenter quoi que ce soit de ce que je vais dire à ça (je me protège hein).
Ensuite bein pour moi, les choses sont fort simples. Les hommes sont généralement moins matures que les femmes (je dis bien généralement, il est clair que ce n'est pas le cas de tous). Cette différence de maturité se fait déjà fort sentir entre personnes d'âge égal alors si l'écart de 10 ans s'installe... Pour ma part, j'ai connu plusieurs filles qui sont restées avec des hommes plus jeunes et ça donnait 2 cas de figure: 1) le jeune homme ne prenait que les avantages et pas les inconvénients - genre une famille dans les pattes quoi, beurk beurk beurk!- 2) la femme utilisait le jeune homme pour se rassurer en le traitant parfois comme une vulgaire petite bestiole sans avis. De plus, je peux t'assurer qu'à force de côtoyer des gosses qui ont 10 ans de moins que moi tous les jours au boulot, je n'arriverai jamais à commencer quoi que ce soit avec des jeunes gens aussi peu conscients de certaines choses essentielles qu'il leur faut encore apprendre.
Bon évidemment, il faut aussi prendre en compte d'autres facteurs. Moi du haut de mes bientôt 28 ans, sortir avec quelqu'un de 18, je crois que je le butte dans les 2 mois. Une femme de 50 ans qui sort avec quelqu'un de 40, c'est déjà une toute autre situation.
Voilà, c'est un bref aperçu de ce que j'en pense sans avoir aucun à priori physiques (ça je m'en fous un peu).

Wakajawaka a dit…

A la campagne, lors des fêtes des moissons, les hommes bons à marier (45-50 ans) rencontrent les femmes bonnes à marier (15-18 ans).

Comment-ça "ça ne se fait plus" ?

éric a dit…

Kim, il faut aussi noter qu'entre 18 et 28 ans d'une part et 40 et 50 ans d'autre part, si la différence absolue est bien de dix ans, la différence relative est bien moindre dans le second cas.
Et plus on avance en âge et plus cela se vérifie.

S'inquiéter de l'âge de l'autre prouve finalement qu'on est encore jeune ! :)

kim a dit…

@ Eric: C'est ce que je disais... J'ajouterai aussi que l'on peut aussi être fort étonné(e) de l'immaturité de certains "vieux" qui se prennent encore pour des "jeunes" inconscients. Mais bon, ça, c'est presque un autre sujet.