lundi 3 janvier 2011

To the ladies

Les premiers jours de cette année toute neuve auront été placés pour moi sous le signe d'un renouveau féminin, avec la traditionnelle choucroute du premier de l'an en compagnie de la divine Leyna, un congrès de dames-dentelles (parce que ça sonne mieux qu'une convention de langues de putes...), avant de se poursuivre ce soir autour d'un bon petit plat (avec plein d'amour dedans) made by Gridou.

Après avoir été entourée presque exclusivement d'hommes pendant des années (en tout bien, tout honneur, la plupart du temps), j'ai rencontré l'an dernier quelques authentiques perles de sexe féminin – des femmes intelligentes à l'humour dévastateur, qui savent dire "merde" quand il le faut et ont d'autres sujets de conversation que la mode, les régimes amaigrissants ou les émissions de télé-réalité... Pour n'en avoir rencontrées que peu par le passé, je ne vous cache pas ma surprise d'en avoir vu débarquer un certain nombre dans ma vie en l'espace de quelques mois, apportant de très belles cerises sur le gâteau millésimé 2010 pourtant déjà bien fourni et me permettant ainsi de revoir en profondeur mon opinion au sujet des amitiés entre femmes.
Ces dernières, pendant des années, me semblaient d'une mièvrerie sans nom dont les feuilletons populaires se faisaient pourtant l'écho. Et vous vous doutez bien que je n'ai jamais su m'identifier aux héroïnes de "Sex and the City" dont les préoccupations sont à mille lieues des miennes.

Petit à petit, pourtant, de petits (et grands) bouts de femmes ont fait leur apparition – certaines que je connaissais de longue date sans jamais en avoir vraiment fait la connaissance, et d'autres qui se tenaient dans l'ombre d'amis communs.
Certes, quelques unes attisaient depuis longtemps ma curiosité, mais j'étais tellement en admiration devant elles qu'elles me semblaient définitivement hors d'atteinte. Jusqu'au jour où, le lien étant créé, j'appris que l'admiration était réciproque et que, si nous ne nous étions jamais rapprochées, c'est parce que nous nous impressionnions mutuellement.
Et je suis drôlement fière de pouvoir les compter parmi mes amies !

Je peux même affirmer sans me tromper que j'ai passé l'année dernière davantage de temps avec elles qu'avec mes amis sans "e", et leur présence m'a été extrêmement bénéfique, car j'ai pu, enfin, ne plus me sentir comme une extra-terrestre au vu de certains clichés soi-disant féminins dont les médias nous abreuvent : les filles qui m'entourent sont des rats de bibliothèque, des mélomanes, des bricoleuses et des artistes (dans tous les sens du terme) qui auront plus vite fait de se passionner pour la taxidermie, les bonnes adresses de dépôts de meubles et les agendas de concerts que pour les cures de détox, les vernis à ongles dernier cri ou les potins people.
En bref : nous avons des tas de choses à partager. Et ça fait un bien fou de me sentir enfin appartenir au sexe qui m'a vu naître.

Je lève donc mon verre à ces femmes d'exception qui se reconnaitront, en espérant passer, cette année encore, de nombreux moments avec elles.
Cheers !

Fond sonore : John Lennon, "Woman".

21 commentaires:

Pitming a dit…

Je m'y retrouve pas des masses dans ta description...

Bonne année quand même à toutes les moules avec un grand coeur !

waldorf a dit…

les bonnes adresses de dépôts de meubles et les agendas de concerts, ça m'intéresse aussi, hein!
;D



pour la taxidermie, c'est fonction des jours…

Mademoiselle Catherine a dit…

@Pitming: Bonne anneye à toi, grand :)

@waldorf: Oui, mais t'es pas une fiiiiiiiiiille!!! ^-^

Aurélie a dit…

Mes des filles formidables, il y en a partout! ;)
Belle année pleine de réussite dans tus les domaines!

Bleu Cerise a dit…

J'ai la chance d'avoir deux amies comme celles que tu décris, pour rien au monde je ne romprais le contact avec elles !

waldorf a dit…

sexiste…

Mademoiselle Catherine a dit…

@Aurélie: Je n'en doute pas, mais Dieu qu'il m'a fallu du temps pour les rencontrer! Bonne année à toi :)

@Bleu Cerise: Pareil :)

@waldorf: C'est c'ui qui dit qui est :p

éric a dit…

Plein de bonheur "to the ladies" ! :)

Peut-être que belleclose nous mettrait ça en musique :
to the ladies... ? ;)

Mr Flash a dit…

Du temps ... ce n'est pas un hasard!

La Princesse a dit…

Allons allons, je suis persuadée qu'on peut s'interesser à la musique, à la littérature, à la taxidermie ET aux vernis à ongles ;P !

Mademoiselle Catherine a dit…

@éric: Vouloir me faire scander un brûlot féministe de 1703 en 2011... tu veux ma mort, ou quoi?!?

(égalité des chances, éric, pas des sexes!!!)

@Mr Flash: "Time is not your enemy when you don't fear its call..."

@Princesse: Je n'ai jamais dit le contraire, ceci dit, mes amies ont le bon goût de m'épargner tout détail fashion parce qu'elles savent que ce genre de discussions est pour moi aussi pénible (sinon plus) qu'un entretien avec Vladimir Poutine, pour te dire...

Anaïs a dit…

Moi aussi je lève mon verre à toutes ces femmes d'exceptions ^^

PS : Je déteste "Sex & the city"... en même temps je n'ai jamais vu un seul épisode ; c'est qu'il m'a suffit de quelques extraits pour me retourner comme une crêpe ! ^_^

PS² : Meilleurs voeux à tous -et tout particulièrement à Mlle Catherine- pour cette année 2011. Je sais que souhaiter de bons voeux c'est idiot... mais voilà !

Mademoiselle Catherine a dit…

Non, ce n'est pas idiot du tout, c'est juste terriblement banal ^-^
Mais ça fait toujours plaisir :D

Meilleurs vœux à toi, Miss Anaïs ♥

Isa B a dit…

[termine à l'instant de passer les ongles de son mouflon empaillé au dissolvant]

C'est vraiment troublant. Je me rend compte que cette girl-band fever a démarré chez moi il y a environ un an, après de longues années d'entourage masculin. Eh bien ce n'est pas si mal après tout.

MOUFFFFFLON!

Pardon, Cette année est teintée du syndrome de Tourette.

[va poser la première couche de verni pailleté noir sur les ongles de Marcel]

Maylala a dit…

Chez moi, ça a dû commencer vraiment en internat (non mixte). Au départ, plutôt que d'être unies par des trucs intelligents, on l'a été par quelques souffrances, du genre du manque de liberté et de bonnes choses. Mais après, il s'est avéré que nous étions réellement des filles formidables et que nous tenions sincèrement les unes aux autres...
C'est vrai que c'est chouette, des fois, la vie!

Qu'elle soit très très chouette pour toi aussi et tant pis si c'est d'une banalité affligeante!

NeuNeu a dit…

Bien sympa cet article :)

En comité de lecture tu pourrais mettre "Women" de Charle Bukowski (bon bon ok, ça n'a aucun rapport si ce n'est le titre du bouquin!)

Mademoiselle Catherine a dit…

@Isa B: ...ça me fait penser qu'il serait temps de réunir le brelan de Dames à l'occasion, non?!

PANCAAAAAAAAAAAAAAKES!!!

@Maylala: La souffrance, aussi "petite" soit-elle, est souvent un moyen très efficace pour rapprocher les individus.
Pour ma part, si j'ai pu me rapprocher de personnes exceptionnelles cette année, c'est parce que je ne souffrais plus, justement...
Bonne année à toi, mam'zelle :)

@NeuNeu: Répète après moi: on ne parle pas de Bukowski sur mon blog. Pas. Charles. Bukowski!
Je trouve sincèrement que ce mec n'a aucune espèce de talent. Et les vieux alcoolos, vraiment, j'peux pas!

papoupapou a dit…

CUPCAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAKES!

Brelan de dames!!! Brelan de Damned!

Mademoiselle Catherine a dit…

Je m'occupe de PAAANCAAAAAAAAAKES!
Et des toast, of course :D

Isa B a dit…

ok girls! On débroussaille nos agendas et on fixe un brelan sous peu. :D BRELAAAAAAAAAAAAAAN!

[se demande si les paillettes sur le verni à ongle du mouflon c'est too much]

Mademoiselle Catherine a dit…

Yippie Dee Yeah
*petits pas de danse*