vendredi 27 mai 2011

Retour de Londres

Après dix jours de rêve passés dans la Perfide Albion, me voilà de retour avec cette étrange sensation de ne pas trop bien savoir que faire de ma vie. La toute jeune demandeuse d'emploi que je suis pensait sans doute un peu naïvement que ce petit congé plein de soleil, d'aventures et d'amitiés lui permettrait de prendre le taureau par les cornes à son retour, et force m'est d'avouer que ce n'est pas tout à fait le cas.

Si je ne suis certes pas en manque de projets, ma motivation semble être en reste, et j'aspire au repos des sens et à une certaine solitude : il faut croire que mon ancien travail a eu raison de mon enthousiasme, et cela me désole d'autant plus que cette frustrante situation a tendance à me rendre désagréable vis à vis de mes proches qui pourtant n'y sont pour rien. Mes oreilles convoitent le silence tandis que mes yeux se reposent sur des images inanimées, ce qui explique pourquoi j'ai passé autant de temps dans les musées et galeries au cours de mes vacances anglaises. La musique m'est vite insupportable, le cinéma me laisse de marbre, et j'ai terriblement peur d'avoir perdu pour l'une comme pour l'autre tout intérêt, ce qui pour moi représenterait un destin pire que la mort, car cela me manque, et je suis terrifiée à l'idée que cet état puisse se prolonger sur le long terme.

Plus j'y pense, plus je tourne en rond, car seules la patience et une certaine indulgence arriveront à bout (je l'espère) de ma frustration.

Mais que faire en attendant ? Je ne peux tout de même pas passer mes journées à faire la cuisine, et j'ai beau retourner le problème dans tous les sens, je peine à trouver des occupations de secours : je n'ai aucun talent pour les activités manuelles, aucun intérêt pour le sport, et, à moins de me découvrir une passion subite pour les modèles réduits, la philatélie ou la pêche, cette affaire me semble fortement compromise, aussi n'hésitez pas à me faire part de vos propositions...

D'avance merci et bonne journée !

Fond sonore : Shirley Bassey, "Where Do I Begin?".

19 commentaires:

Waldorf a dit…

Sors tes aiguilles et tricote !

éric a dit…

La peinture.

Relaxant. Introspectif. Imagé. Musical (le glissement du pinceau sur la toile...tend l'oreille !).

En fait, tu satures parce que tu as trop emmagasiné de sons et d'images.
Il faut maintenant que tout ça fasse sens et que ça ressorte pour laisser la place à la suite.

Et la suite, forcément, ce sera (en partie) de nouvelles images, de nouveaux sons mais ce seront les tiens !


Keep on rockin' & cookin' ! :)

Wakajawaka a dit…

Rien qu'un blues passager ;)

Cette chute des envies on l'a tous expérimenté à un moment ou un autre, Elle arrive souvent quand nos espoirs s'avèrent sonner aux abonnés absents. Parfois aussi après qu'un trop plein de joie ou d'activités nous laisse avec cette "gueule de bois du lendemain" en face d'un quotidien bien terne en regard.

Suit souvent un besoin de silence, parfois de s'isoler pour se redéfinir ou simplement se retrouver.

Écouter le silence, s'écouter, c'est bon aussi parfois.

Et puis, j'entendais récemment un pédopsy qui expliquait en quoi la sollicitation permanente de nos sens dans ce monde 2.0 était mortifère et propre à tuer les désirs, la pensée : nous avons besoin de calme, de vide et parfois d'ennui pour le bien de notre cerveau, car voilà la révélation : l'ennui rends intelligent.

Donc, pour peu que tu en éprouve un peu -ou un soupçon de lassitude- c'est une super Mademoiselle Catherine qui va revenir au jour !
En quelque sorte : une belle(dé)close ;)

Les tests de Gridou a dit…

Une p'tite journée à la mer un jour du long We qui vient te ferait du bien ? On contemplerait la mer calme =) Faut juste voir si le bruit des vagues t'irriterait ;-))
Blues passager, j'en suis certaine, tu es pleine de ressources ! Et parfois, le retour d'un congé féérique crée un bien grand vide, ça me semble normal...

Mademoiselle Catherine a dit…

@waldorf: Bonne idée, ça! Il y a bien trop longtemps que mes aiguilles crient famine!

@éric: J'ai beaucoup dessiné à une époque, et là aussi, j'étais arrivée à saturation. Résultat: je n'ai plus touché à mes crayons depuis une dizaine d'années.
Ceci dit, je compte bien donner un coup de pinceau à ma salle de bain qui en aurait bien besoin :)

@Wakajawaka: Une gueule de bois, oui, ça s'en approche furieusement. Et j'ai beau savoir que c'est passager, ça n'en reste pas moins difficile à vivre: les lendemains de la veille, on sait que ça ne durera que quelques heures, mais ici, c'est la grande inconnue :(

@Gridou: Alors là, je signe des deux mains et des pieds :D
Quand je vois à quel point mon bref passage à Brighton m'a fait du bien, je me rends compte à quel point la mer et le bruit des vagues me manquent!

En tous cas, merci pour votre soutien :)

IsaB a dit…

petites idées en l'air : c'est le moment d'approfondir l'étude du comportement des poissons, d'apprendre à faire de la dentelle (terrible selon moi pour son côté créatif et répétitif à la fois), ou me donner des idées de customisation pour gérard le Chevreuil, faire des balades au soleil ou à l'ombre, trier ses fringues,...
J'ai fini par apprivoiser un peu ces "gueules de bois post-activité". C'est bizarre de retrouver le silence qui semble immense parfois, puis qui débouche sur une vraie envie.

Je suis certaine que tu y trouveras une forme d'aise. Et si t'as envie de pancakes, tu sais où en trouver.

Hégoa a dit…

Il m'a fallu 3 ans pour me remettre à lire après mes études... J'étais dégoûtée. Mais ça revient après une petite cure d'abstinence. Pas de panique, donc. :-)
Si tu veux te trouver qqch à faire, je vais bientôt avoir de menus travaux à réaliser dans ma nouvelle maison... :-)
<3 <3 <3

Mademoiselle Catherine a dit…

@IsaB: Je me doutais bien que je pourrais compter sur tes lumineuses idées ^-^
Disons qu'il y a un truc qui me dirait vraiment bien si seulement j'avais le déclic initial (et les idées aussi), c'est l'écriture. Maintenant que j'ai le temps, ce serait bête de ne pas en profiter...

@Hégoa: 3 ans? TROIS ANS??? o_O Mais dans trois ans, ma p'tite dame, je serai toute momifiée si ça continue ainsi!
Ceci dit, tiens-moi toujours au courant pour la mézon étant donné que j'ai plein de temps maintenant et que des travaux manuels et bêtement répétitifs ne peuvent faire que du bien à ma petite tête encombrée :)

IsaB a dit…

oui oui oui l'écriture! Au vu du plaisir que me provoque la lecture de ton blog, je ne peux qu'approuver quelle que soit la forme que tu envisages. <3

Anna E. a dit…

Un petit bisou, pour que ça reparte ? Mouuuuaaaaah !
<3

Mademoiselle Catherine a dit…

@IsaB: ...d'autant plus que j'ai déjà les carnets de notes :)
Sinon, une expo photo sur le thème des escaliers me semble également envisageable...

@Anna E.: T'aurais pas une cuiller de Nutella aussi? :D

IsaB a dit…

eh bien mon avis sur l'expo-escaliers est tout aussi enthousiaste.

Aurélie a dit…

Je vais bientôt être dans la même situation, toutes les propositions seront les bienvenues!

Mademoiselle Catherine a dit…

@IsaB: Je viens justement de faire le tri dans mes fichiers et de créer un dossier "Stairs".
Y a plus qu'à trouver preneur maintenant :)

@Aurélie: Oh! Décidément, c'est une épidémie! ***Plein de pensées positives pour toi***

Anna E. a dit…

Voyons, Mademoiselle, je suis au régime ! (Chuis convaincante, là ? Azy c'est bon, le pot est dans le placard à droite quand tu rentres dans la cuisine, les cuiller dans le tiroir du dessous :p)

Mademoiselle Catherine a dit…

(j'ai trouvé, merci!)
(je t'en laisse un peu?)

Aurélie a dit…

Merci!!!!!

Maylala a dit…

Une mésaventure semblable m'est arrivée il n' a pas longtemps, avec en jeu ma "flamme" en ce qui concerne les trucs de maths compliqués à comprendre.
Et puis elle m'est revenue, à un moment où j'en avais besoin, et est repartie quand j'ai été rassurée. Du coup, je ne m'inquiète plus vraiment.

Wakajawaka doit avoir raison, tu dois avoir besoin d'un peu d'ennui, et d'être en paix avec cet ennui-là. Et naturellement, tout devrait te revenir.

Et puis je trouve qu'en profiter pour cuisiner tout le temps, c'est une très très bonne idée!

Mademoiselle Catherine a dit…

...de l'ennui, ou des tâches répétitives et sans l'once de responsabilité, comme lessiver de fond en comble ma nouvelle pensionnaire (qui va tenir compagnie à Philomène ♥) et poursuivre le petit réaménagement de mes modestes quartiers (c'est précisément à cet endroit que Maria Berenice devrait trouver refuge!) :)