lundi 7 mai 2012

Dans la peau d'une blonde

La photo ne faisait que le suggérer sous forme d'un petit papier qui traîne nonchalamment entre les tea cakes et "Remembering Audrey", le fait est que je suis rentrée de mon dernier séjour anglais... b l o n d e !
Plutôt vénitien (qui a osé dire "raté" ?!) que platine ou cendré, cet éclaircissement capillaire – que mes cheveux fins et mous ont étonnamment bien supporté – a néanmoins demandé certains efforts d'adaptation à la brune qui m'habite depuis la naissance : non contente de rendre le contenu de ma garde-robe largement caduc, cette nouvelle couleur attire sur moi certains regards auxquels je n'étais pas forcément habituée. Et moi de me souvenir de la comédienne Agnès Jaoui, décolorée pour les besoins d'un film, s'exclamer en interview : Les cheveux lâchés, ça marche ; les seins, ça marche toujours ; mais blonde, ça dépasse tout !

...pour peu que ce blond s'accompagne de tout un attirail qui sied peu à ma personne.

En effet, en ce qui concerne le supposé pouvoir de séduction des chevelures dorées, je me demande s'il ne s'agit pas là d'un autre mythe véhiculé par la société de consommation pour nous vendre, à nous, les femmes, les armes traditionnelles de la séductrice – maquillage, lingerie et soins de beauté divers et variés allant du shampoing spécial aux kits de traitement des racines.

En ce qui me concerne, le seul investissement fait à l'occasion de ma décoloration fut un tube de rouge à lèvres très rouge répondant au nom ô combien évocateur de "Vixen".

Pour le reste, étant donné que j'affiche ma coupe courte et désormais claire de façon plus rock'n'roll que bimbo, je ne me sens, dans le fond, ni plus ni moins désirable que lorsque j'étais brune ; probablement parce que mes neurones, je l'espère, n'ont pas cramé en même temps que ma pigmentation naturelle...

Fond sonore : Blondie, "Atomic".

7 commentaires:

Anna E. a dit…

Mais c'est bien, d'être blonde ! D'ailleurs je préférais quand j'étais blonde que rousse. (L'avantage de la coloration qui ne part pas, c'est qu'en ce moment je suis les deux)
Mais oui, ça attire le regard, ça change la garde-robe, et avec un rouge rouge ça déboîte (et je ne dis pas ça parce que j'en ai mis aujourd'hui) (je suis absolument impartiale et objective !)

éric a dit…

Tant qu'on reste dans la gamme des couleurs des bières... :D

lalydo a dit…

Des regrets?

Mademoiselle Catherine a dit…

@Anna E.: Je compte justement m'offrir un joli rouge bordeaux dès que les racines seront apparentes parce que je ne suis définitivement pas sûre que le blond soit une teinte pour moi...

@éric: ...raison de plus pour tester le rouge Kriek :)

@lalydo: Non: ça repousse ;)

Geof a dit…

et ça te va très bien !

Anonyme a dit…

Va falloir changer la figurine alors ?
Niko

Mademoiselle Catherine a dit…

@Geof: Sans aller jusque là, disons que je m'y habitue petit à petit...
D'ailleurs, pas plus tard qu'hier soir, avec mes cheveux plaqués, ma petite robe droite et mon rouge à lèvres dramatiquement rouge, un ami m'a dit que je semblais tout droit sortie d'un film expressionniste allemand, et j'ai trouvé ça drôlement flatteur :)

@Niko: Pourquoi pas?! Mais il y a de fortes chances pour que je ressemble davantage à celle-ci qu'à celle-là dans quelques semaines ;)