lundi 11 juin 2012

L'adoption 2.0


Il est probable que vous trouviez la démarche curieuse, sachant que je me qualifie volontiers de parano, mais par un dimanche gris de l'automne dernier, ma curiosité naturelle associée à un sentiment de "pourquoi pas ?" (et – force m'est de l'avouer – un certain ennui) m'a poussée à m'inscrire sur le site de rencontres AdopteUnMec.
Particulièrement méfiante à l'égard de ce type de sites, j'ai toutefois été séduite par la présentation de celui-ci qui, outre un second degré de bon augure (mis en avant jusque dans ses plantages, comme l'indique l'image ci-dessus), affiche clairement la couleur : ici, on est dans un supermarché de la rencontre où les femmes sont invitées à faire leurs "courses" (bien que ce soient les hommes qui payent la note ; oui, le monde est profondément injuste). D'une part, la présentation en rose et noir est ouvertement women friendly, et d'autre part, contrairement à d'autres sites, les hommes ne peuvent entrer en contact avec ces demoiselles qu'après en avoir fait la demande sous forme de "charme" – que l'on est en droit de refuser, auquel cas, aucun contact ne sera établi.
D'aucuns diront que cela pousse certaines donzelles à jouer les princesses (et c'est sans doute vrai...) ; en ce qui me concerne, mon fond de paranoïa bien ancré a trouvé cette possibilité d'effectuer un premier tri prodigieusement confortable, permettant d'éviter bon nombre de poseurs, kikoolol et autres analphabètes après étude approfondie de leur profil. De la même manière, j'ai écarté sans autre forme de procès les jeunes gens en quête d'une "relation sans prise de tête" (appelée "plan-cul" en bon français), ainsi que les individus aux photos douteuses et/ou aux pseudonymes aussi modestes qu'Apollon, Superman ou Cunni Master (j'invente à peine !).

Chaque pièce ayant son revers, on n'est jamais à l'abri d'une publicité mensongère, et même une sélection drastique n'évite pas quelques désappointements dans les mails reçus. Morceaux choisis (en copier/coller pour que vous puissiez en apprécier toute la saveur rédactionnelle) :

L'original : On pourrait s'échanger quelques lignes afin de se connaitre un peu, ce serrait un bon début, non ? Pour ma part, je me prénomme [son nom] , je vis et travail sur [sa ville]
(sachant que son nom et sa ville sont renseignés sur son profil)
Le faux galant : j'ai plutôt l'habitude de prendre contact avec de plus jeunes demoiselles, mais vu le haut taux de minouchitude, je peux bien faire une exception pour toi
Le pressé : eh ben reponse une heure apres quasi, qu'est ce qui fonctionne mal ce site, jvais pas trainer trop longtemps ici moi
L'intello : Je ne vois pas ce site comme un consumérisme outrancier. C'est un moyen non une finalité. Le virtuel n'a pas de raison d'être en soi. Il ne doit intervenir que comme facilitateur. C'est l'accélération artificielle de notre rythme de vie et du vase clos que cela crée qui génère pareil site. Est ce dommage, fondamentalement oui, sans hésiter.
Le collant qui envoie un message par jour comme autant de bouteilles à la mer, qu'on lui réponde ou non, et tente de se faire prendre en pitié.
L'homme marié ou en couple qui cherche une aventure.
Et le grand gagnant :
(je lui décerne la Palme de L'homme qui savait parler aux femmes)
(et à lui aussi, qui a néanmoins le bon goût de le faire exprès...)

À ce stade du récit, on pourrait conclure un peu rapidement que mon passage sur ce site s'est avéré peu convaincant.

Et pourtant, ce serait sans compter les quelques bonnes surprises sous forme de mails aux contenus intelligents dans lesquels le rapport de séduction s'est rapidement effacé au profit des affinités communes. Il n'est d'ailleurs pas surprenant que j'aie choisi de rencontrer "en vrai" les rares individus avec lesquels les échanges m'ont semblé sincères, et je ne suis pas peu fière de mon instinct qui, une fois n'est pas coutume, a guidé mes choix de manière favorable, probablement parce que je n'étais ni en "chasse" ni en attente.

D'ailleurs, le meilleur conseil que je puisse donner est aussi le meilleur que j'aie reçu : n'en attendez rien, prenez tout cela avec beaucoup de recul et un peu de décalage, et peut-être serez-vous surpris...

Comité de visionnage : "Meeting People Is Easy".

P.S. Pas la peine de chercher : mon compte est aujourd'hui désactivé !

6 commentaires:

Hégoa a dit…

J'espère que tu as cliqué sur "signaler ce boulet" après avoir lu ton "grand gagnant"?! Les bras m'en tombent! :-D Si tu ne lui as pas répondu, je peux le faire, moi? Siteuplééééééé??? Tu connais mon amour pour les lettres d'insultes... :-)

Mademoiselle Catherine a dit…

Je ne me souviens plus très bien de la façon dont j'ai réagi (je crois me souvenir que ça m'a beaucoup fait rire) et suis néanmoins certaine de ne pas lui avoir répondu, privilégiant les échanges avec les jeunes gens polis (et/ou partageant mon grand âge) :)

lalydo a dit…

Je connais ce site par une blogueuse et comme toi, elle avait fait de bonnes rencontres je crois.
Le texte de ce poète vaudrait presque le coup d'être encadré, tellement c'est du grand art! :)
Bisous!

Mademoiselle Catherine a dit…

Oui: je l'ai agrandi au format A1 et affiché au plafond juste au dessus de mon lit pour me souvenir que je perds des points à chaque jour qui passe!

Bises à toi, et bonne semaine :)

Barbu a dit…

lol et oui il n'y a pas que des idiots sur les sites de rencontre.

Bon. Adopte est assez spécial dans le sens où il donne faussement le contrôle au femme. Ça ressemble d'autant plus à de la manipulation quand on voit la quantité de réponse que l'on obtient chez les hommes comparé aux autres sites. Pari gagné pour eux du coup.

Mais ne tirons pas sur l'ambulance, j'ai moi-même rencontré ma moitié grâce à ce site, et nous vivons ensemble depuis 3 ans. ^^

kim a dit…

C'est grand, grand grand! J'ai bien ri!! Une perle! :-)
En tous cas, sympa de partager ton expérience avec autant ses bons comme ses mauvais côtés.