mardi 12 juin 2012

Lettre ouverte


Madame la Responsable des Ressources Humaines,

Suite à mon entretien professionnel de ce matin, je tiens à vous présenter mes plus plates excuses si je vous ai semblé péter plus haut que mon cul : je dois en effet vous avouer que vos interventions m'ont mises très mal à l'aise et suis extrêmement navrée de m'être montrée sur la défensive.

À vrai dire, je n'ai pas l'habitude qu'une personne que je ne connais ni d'Adam, ni d’Ève énumère mon expérience professionnelle à haute voix devant une dizaine d'autres personnes que je ne connais ni d'Adam, ni d’Ève avant de conclure que je n'ai aucune expérience dans le domaine pour lequel je postule.
N'y voyez là aucun reproche : je conçois parfaitement qu'en tant que Responsable des Ressources Humaines, vous êtes de toute évidence mieux placée que vos collègues pour analyser un curriculum vitae. Permettez-moi néanmoins de trouver la démarche un peu cavalière.
Je n'ai certes pas plus d'expérience dans les Ressources Humaines que je n'en ai pour le poste convoité, mais j'ai l'impression que les personnes partageant votre fonction que j'ai pu rencontrer jusqu'à présent étaient plus clémentes que vous, peut-être parce qu'elles exercent leur profession dans un monde très éloigné du vôtre et qu'il est probable que tout individu évoluant dans le secteur socioculturel soit perçu comme un saltimbanque à vos yeux.

Bien que cela ne remette nullement en question vos compétences que j'imagine nombreuses, j'aurais apprécié que vous ne mettiez pas en cause les miennes devant public, car je ne vous cache pas qu'il est déjà assez stressant comme ça d'être observé par une dizaine d'inconnus.

Ceci n'excusant en rien mon comportement qui a pu paraître arrogant, je vous prie, Madame la Responsable des Ressources Humaines, de bien vouloir accepter mes excuses.

Cordialement,
Mademoiselle Catherine

Comité de visionnage : "El método".

8 commentaires:

lalydo a dit…

C'est beau le pouvoir...

nxd4n a dit…

mais non, t'as rien compris, c'était un "stress-test" pour mesurer ton aptitude à réagir à la préssion...

Anonyme a dit…

au moins elle pourra pas te faire passer pour une analphabète, c'est déjà ça.

MarcD

Arnaud a dit…

K'éééén TE PU !!!

Mademoiselle Catherine a dit…

@lalydo: "Abus de pouvoir" serait un peu fort, mais j'ai effectivement ressenti une certaine condescendance dans le ton employé. Et comme, en situation de stress (et fort malheureusement), la meilleure défense, c'est l'attaque...

@nxd4n: Comme elle avait mon CV entre les mains, elle aurait vu que j'ai travaillé dans un grand centre commercial en période des fêtes de fin d'année. Si cela ne suffit pas pour attester d'une résistance au stress, je ne sais pas ce qu'il lui faut :p

@Marc: Venant de toi, ça me touche énormément :)

Arnaud: AH NON! La tepu, c'est MOI :D

Hégoa a dit…

Je suis ta pompom girl perso! #Kasdégueul!!! :-) Je veux aussi que tu me racontes!

éric a dit…

Ça ressemble, ni plus ni moins, à une "humiliation-party".
Parce que ton CV elle l'a forcément lu AVANT de te convoquer et qu'elle aurait donc pu (dû) s'abstenir de le faire si tu ne correspondais pas au poste.

J'espère que tes excuses seront accompagnées d'une bonne grosse mandale.
Je peux te prêter une pioche si tu as besoin.

Cordialement. :D

Mademoiselle Catherine a dit…

@Hégoa: Je te raconterai tout ce que tu veux savoir, bien qu'il n'y ait rien grand chose à ajouter, si ce n'est que je l'ai ressenti comme une atteinte à ma personne et non à mon parcours professionnel. Ça m'a paru tellement gratuit que j'en ai un peu perdu mon sang froid.
Que ça me serve de leçon pour la prochaine fois!
(ou "Always look on the bright side of life" ^-^)

@éric: Je me suis dit la même chose que toi: quel est l'intérêt de m'inviter à un entretien si c'est juste pour me faire comprendre que mon profil ne correspond pas?!