mercredi 19 septembre 2012

Tout le monde en mayo !

(en vous présentant toutes mes excuses pour ce titre parfaitement foireux)

Lundi, c'était l'anniversaire d'IsaB.
Pour fêter ça, elle a posté une belle image sur le réseau social :
Et comme IsaB n'est pas ma copine pour rien, elle avait aussi publié la recette du dit cake, alors j'ai voulu tester (en adaptant un peu). Même que ça tombait drôlement bien parce que son amoureux avait organisé une petite fête en son honneur.

Je suis donc allée au magasin d'où je suis ressortie avec :
- deux tasses de farine
- une tasse de sucre
- une demie tasse de poudre de cacao non sucrée
- un sachet de levure chimique
- un sachet de sucre vanillé
- une tasse de Baileys ou autre breuvage du même acabit
(Péket Spéculoos pour moi, origines obligent !)

et, pour la mayonnaise,
- un gros jaune d’œuf à température ambiante
- sel, huile
(ou une tasse de mayonnaise toute faite, mais je ne garantis rien)
Préchauffez le four à 210°.
Préparez votre mayonnaise : battez vigoureusement et toujours dans le même sens le jaune d'œuf avec une pincée de sel en y incorporant progressivement de l'huile jusqu'à obtenir l'équivalent d'une tasse.
Dans un saladier, mélangez la mayonnaise et le sucre avant d'y ajouter la farine, la poudre de cacao et la levure en mouillant progressivement au Baileys jusqu'à obtention d'une pâte plus ou moins homogène (ne vous étonnez pas qu'elle ait un aspect inhabituel : c'est l'absence de beurre qui veut ça).
Enfournez à 210° et baissez la température à 180° au bout de 5 minutes.
Vérifiez la cuisson au bout de 30 à 40 minutes : si la pointe d'un cure-dent piquée dans le cake en ressort sèche, vous pouvez démouler et laisser refroidir.

Personnellement, j'ai trouvé que ça manquait furieusement de moelleux, mais si vous voulez un cake light, c'est certainement une option intéressante : la mayonnaise (qui n'est jamais qu'une émulsion d'huile et de jaune d'œuf) permet de diminuer l'apport en œuf et d'éviter le beurre qui, pour ma part, reste indispensable à la pâtisserie sucrée !

Comité de visionnage : "Coup de foudre à Notting Hill"
(parce que...).

10 commentaires:

lalydo a dit…

De la mayonnaise dans un cake... alors là, je reste dubitative!
Comme toi, je préfère le beurre!

éric a dit…

La "cuisine" anglaise ne passera pas !
Aux armes !! :D

Mademoiselle Catherine a dit…

Ce qu'on appelle de la mayonnaise n'est jamais qu'une émulsion de jaune d’œuf et d'huile avec une pincée de sel, et je n'aurai pas poussé le vice jusqu'à y ajouter les sacro-saints moutarde et filet de jus de citron ;)
Ceci dit, c'est à essayer... Peut-être une autre fois.

Anonyme a dit…

tu peux essayer avec de l'aioli également (c'est aussi une émulsion ;-) ) et perso je releverai le tout avec une larme de tabasco en cas où ce serai un peu fade ... ;-)
Niko

Mademoiselle Catherine a dit…

POUAAAAAH >.<

Cela me fait penser à une connaissance qui, sur un malentendu, a préparé une mousse au chocolat avec du beurre à l'ail.
Parait-il que ça n'aurait pas été mauvais avec un petit morceau de gibier, mais en dessert, ça laissait un peu à désirer :D

Anonyme a dit…

Le sucré/salé en cuisine, c'est ce qu'il y a de moins évident...
Niko

Mademoiselle Catherine a dit…

Pas forcément ;)

Anonyme a dit…

Trop compliquée cette histoire de dinde mademoiselle catherine ...
je ne doute pas que tu excelles en la matière mais je préfère une simple omlette aux champignons (c'est la saison en plus) un ptit coup de rouge (bien charpenté cahors? madiran? dans des verres adéquates trés important pour oxygéner et réveiller le vin....) avec un bon comté (12 mois d'affinage) du bon pain, quelques noix et un fondant au choc pour finir ... voilà.
Niko
nb : je conseille bain aux huiles essentiels Welleda calendula pour peau de bébé ou romarain pour vitalité héhé ...;-)

IsaB a dit…

En tout cas, ce cake a fait des heureux !

Et, merci Mademoiselle Catherine pour ce "et elle l'a fait !"

Mademoiselle Catherine a dit…

...tant que tu n'attends pas de moi de préparer du corned beef, tout est envisageable.