samedi 15 décembre 2012

Quand je vivais en Bretagne, aucun retour au plat-pays-qui-est-le-mien n'aurait été complet sans les fantastiques jurons de mon non moins fantastique bon-papa dont les "Sacré d'saint milliard de nom dî djû" tonitruants auraient fait pâlir d'envie le Capitaine Haddock.

Jamais à cours de blagues d'un goût douteux, il m'avait un jour fait croire qu'il ne me reconnaissait plus. Vu le grand éclat de rire qui avait suivi, le vieux brigand avait pris un malin plaisir à me faire tourner en bourrique, tout comme il s'amusait à jouer sur les mots. Ainsi, un proche prénommé Gwendal n'oubliera probablement jamais son passage chez mes grands-parents maternels où le patriarche en personne l'avait rebaptisé "couenne de lard" sans autre forme de procès.

Ses sales blagues vont me manquer...
Fond sonore : Jacques Brel, "Les vieux".

12 commentaires:

Les tests de Gridou a dit…

La blague du "je ne te reconnais pas" m'a fait hurler de rire !

Et puis je t'embrasse fort =)

alr a dit…

On sait à présent de qui tu tiens cet humour bien à toi...Un bon hug aussi de ma part, tiens!

Anonyme a dit…

je ne connaissais pas ces deux histoires là... Ben oui, c'était lui aussi ça...

Mademoiselle Catherine a dit…

@Gridou: C'est comme ça que je veux me souvenir de lui, en tous les cas.

@alr: Oui, je me disais exactement la même chose. Et encore, les deux blagues dont il est question ici sont politiquement correctes... ce qui n'était pas toujours le cas!

...et merci pour vos bisous :)

@Anonyme: Je suis certaine qu'il doit exister autant d'anecdotes à son sujet que de membres de son entourage.

marie helene a dit…

tu m en as deja raconté beaucoup mais j'en découvre bien d'autres
à nos bons moments vécus ensemble et à nos fous rires
je me rappelle ses quelques passages à l'école (marché de noel et autres) marie helene

éric a dit…

Bises à toi. La relève semble assurée ! :)

Anonyme a dit…

il avait une bonne tète ton pépé
toutes façons la couenne de lard il y a que ça de vrai ... ;-)
Niko

Mademoiselle Catherine a dit…

@marie helene: Bonjour, et bienvenue chez moi.
Il me semble en revanche que vous me confondiez avec une autre Catherine de la famille :)

@éric: ...et désormais, j'aurai toujours une bonne excuse pour écluser des petites mousses à sa santé!

@Niko: Oui, et il va nous manquer :(

lalydo a dit…

Bon courage...

Mademoiselle Catherine a dit…

Merci !
Nous n'en manquons pas, dans la famille :)

Hauglustaine Catherine a dit…

cela m'amuse de trouver dans tes pages une collègue... je suis très fière que des gens pensent que je puisse dire les choses aussi bien que toi...!!!

Mademoiselle Catherine a dit…

♥♥♥