jeudi 18 juillet 2013

Lecture de vacances

Laquelle emporter ?
Les votes sont ouverts !

Fond sonore : Élégance, "Vacances j'oublie tout".

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Aucun.
...Fais de ton lieu de vacances un livre ouvert.

Anna E. a dit…

Aaaah, Pasilinna ... Mon père ne jurait que par lui il y a quelques années - mais je n'en ai jamais ouvert un seul.
(Du coup je ne sers pas à grand chose, mais bon)

lalydo a dit…

Je n'en ai lu aucun et je ne les connais pas tous... mais ton choix sera le bon, j'en suis certaine!

Mademoiselle Catherine a dit…

@Anonyme: Excellente idée. Peut-être ferai-je enfin quelque chose de mes petits carnets (encore plus nombreux entre temps)...

@Anna E.: Tu devrais le lire: ses romans sont des petits bijoux de sarcasme et d'optimisme dépressif !

@lalydo: Merci de m'encourager :)

éric a dit…

Rien en allemand, cette fois ? :)

Perso, je prendrais le Paasilina, j'aime bien le titre.

Et bonnes vacances ! :)

Mademoiselle Catherine a dit…

Pas d'allemand, non : j'ai bien, trop peur de me faire agresser par les gens :p
(quoi que, maintenant que j'y pense, j'ai effectivement un Arthur Schnitzler et un Theodor Fontane en v.o. dans mon stock de livres en attente...)

Et merci :)

waldorf a dit…

Aldous !
parce que nous sommes en plein dedans et c'est agréable à lire.
Lire aussi le retour… (analyse 20 ans plus tard, vachement plus déprimant car c'est ce que nous vivons au quotidien…)

Mademoiselle Catherine a dit…

Ça fait longtemps qu'il attend, ce livre, ou plutôt que j'attends le moment où je me sentirai prête à le lire... C'est peut-être pour cet été.
Tout comme "L'éducation sentimentale" de Flaubert.

Véro a dit…

J'aime bien John Irving... mais le bouquin d'Aldous Huxley fait partie de ceux qui m'ont le plus marquée. J'admets avoir vu le film, enfant, avant de lire le roman. Quand je pense qu'il l'a écrit en 1932 je trouve ça complètement dingue ; vu l'évolution de notre société actuelle on pourrait croire qu'il est d'inspiration récente...

Tu parlais d'imagination récemment, tu as du lourd, là ;)

Mademoiselle Catherine a dit…

Soit Huxley avait beaucoup d'imagination, ou alors il était complètement désabusé, le pauvre homme (comme quoi, être visionnaire, ça peut être lourd à porter)...

Irving fait partie de mes (nombreux) auteurs préférés. Dommage que ses livres soient bien souvent des briques lourdes et encombrantes :/

waldorf a dit…

ne parle pas d'huxley sans l'avoir lu ;)
dans tout les cas, lire huxley avant orwell…

Mademoiselle Catherine a dit…

J'avoue appréhender la lecture tant de l'un que de l'autre, voilà sans doute pourquoi les deux livres m'ont suivis dans tous mes déménagements depuis pas loin de vingt ans... Il faudra pourtant qu'un jour je me lance.

Une question cependant: est-ce que je ne risque pas d'être encore plus blasée après ces lectures (pour peu que ce soit possible)?

waldorf a dit…

Après le meilleur de monde, non ! (pour autant que je m'en souvienne… je l'ai lu il y a 15-20 ans tout de même…)
Après le retour au meilleur de monde qui est une analyse écrite 20 ans plus tard et non un roman, malheureusement oui…