jeudi 30 janvier 2014

L'art de choisir un nouveau livre

Ayant terminé "Le Parrain" de Mario Puzo dans la baignoire (£1.79 en soldes à Londres) (le livre, pas la baignoire), je me demandais, vaquant en robe de chambre dans mes appartements avec l'élégance d'un Hugh Hefner, quel livre pourrait bien lui succéder dans mon large stock en attente.
Après un premier tri, il ne me restait "que" vingt-cinq livres à départager.

C'est alors que je me suis remémorée l'idée de génie de Gridou : le tirage au sort.
D'origine germanique, j'ai préféré à la petite boite le tableur informatique et à la main innocente le générateur de nombres aléatoires (on est post-moderne ou on ne l'est pas).

And the winner is...

"Popcorn" de Ben Elton, je l'avais dégoté en seconde main après avoir lu "High Society (Nuit grave)" du même auteur en 2008, et il était effectivement temps qu'il quitte l'étagère.

Et vous, comment choisissez-vous vos lectures ?

Fond sonore : Gershon Kingsley, "Popcorn".

9 commentaires:

Véro a dit…

Sympa comme technique... Je vais l'essayer car effectivement je n'ai pas terminé un bouquin que je me demande lequel je vais lire ensuite !

Le choix dépend de pas mal de choses : mon humeur surtout, si je bosse ou si je suis en vacances, le besoins d'alterner les styles et les difficultés... ou pour des raisons pratiques. Par exemple j'en suis à la moitié de "Bloody Miami" de Tom Wolf et je voudrais le finir avant de partir en vacances car il est trop lourd et encombrant... :) J'en ai une dizaine d'avance que je pourrais emmener et qui me tentent bien ! Je vais tirer ça au sort...

Thank you very much... ;)

éric a dit…

Comme je ne lis plus que par besoin, je n'ai pas ce problème-là.
Le problème est de m'apercevoir à mi-lecture (ou avant) que je n'ai pas forcément choisi le "bon" livre à la bibilothèque ! :)

Sinon, je lis ce qu'on m'offre, c'est pratique également en terme de choix.

Dans un système de tirage au sort, le plus important, finalement, ce n'est pas le livre choisi mais la liste des candidats puisque ce n'est pas un tirage "exclusif" (ils seront tous lus à un moment donné, en principe).

Nath Cavaleri a dit…

En général (et même toujours d'ailleurs!), je me rends à la bibliothèque et après avoir choisi un genre, je laisse errer mon regard sur les rayonnages en attendant qu'un titre m'accroche l'oeil, puis le test de la couverture, puis je lis le résumé! Amoins que je ne me pointe avec ma petite liste!

Mademoiselle Catherine a dit…

Véro: C'est vrai que le poids d'un livre est souvent rédhibitoire. Comme j'en achète principalement en seconde main, j'ai pas mal d'ouvrages volumineux à couverture cartonnée (dont celui tiré au sort). Difficile, dans ce cas, de l'avoir dans son sac à main pour lire dans le bus, par exemple. Quoique...

éric: La lecture par besoin est l'un des facteurs qui me refroidit un peu dans ma décision d'introduire ou non une demande d'accès à un Master universitaire, car je retrouve tout juste le plaisir de la lecture.
Quant au fait de lire tous les livres de la liste un jour ou l'autre, l'avenir nous le dira :)

Nath: Le titre et la couverture sont deux éléments qui m'accrochent aussi. En revanche, plutôt que le résumé, je m'attarde généralement sur la première page d'un livre. C'est bien souvent un bon indicateur du style de l'auteur, je trouve.

lalydo a dit…

Je ne choisis pas trop mes lectures en ce moment... en échanges de critiques, je reçois des livres gratuitement, alors j'ai un temps bien précis pour les lire. Ca plus toutes les BD que je lis en les voyant à la médiathèque, ma PAL ne diminue jamais... ;)

Les tests de Gridou a dit…

Mon dieu, ta rigueur germanique comme tu dis me surprend toujours ! Moi, les p'tits papiers, ce sont vraiment des p'tits morceaux où les titres sont indiqués, morceaux déchirés à la main, pliés à la portenawak et tapés dans une boîte. Toi c'est autrement, c'est plus propre, plus précis, plus toi =)

Mademoiselle Catherine a dit…

lalydo: La lecture contrainte est le meilleur moyen pour me donner envie d'abandonner un livre (spéciale dédicace à Emma Bovary!).
Quant à mon stock, je me suis jurée de ne pas l'agrandir tant qu'il n'aura pas radicalement diminué.

Gridou: Si après ça je ne trouve pas de boulot...

Véro a dit…

Même pas peur le bonhomme ! ça existe des pavés pareils ?!

N'empêche, à une époque j'achetais des sacs à main suffisamment grands que pour transporter mes livres (je les trimbalais partout);)

Mademoiselle Catherine a dit…

Souviens-toi que j'ai lu "Les Bienveillantes" ;)