mardi 3 juin 2014

Il m'arrive...

...de changer de méthode pour me laver les cheveux.
Je vous explique : j'avais enfin trouvé le shampoing de mes rêves, qui me faisait les cheveux tout doux, m'apportait du volume et nourrissait mon cuir chevelu fragile sans pour autant le graisser, me permettant d'espacer les shampoings. Le hic, c'est que ce produit absolument parfait (et qui sent bon) coûte un pont, alors il m'a fallu jeter mon dévolu sur un shampoing certes moins onéreux et bio, mais qui me filait des pellicules en plus de cocoter atrocement.

J'ai donc demandé conseil à mes amis les internets où la géniale Pins & Procrastination m'a convaincue que la méthode dite "no poo" était peut-être bien pour moi.
Comme tout le monde (ou presque), j'en avais entendu parler plusieurs mois auparavant via Antigone XXI ; l'idée de remplacer radicalement le lavage du scalp par de vigoureux coups de brosse m'a toutefois laissée plus que dubitative (pour info, une brosse à cheveux sert à brosser... les cheveux, et non le cuir chevelu qui est très sensible). Du reste, les altermondialistes ne m'impressionnent pas beaucoup, ce qui ne m'a pas empêché de mettre de côté mes préjugés et de donner une chance au bicarbonate de soude (dont j'avais déjà dit tout le bien que je pense dans ce billet).

Pour faire votre nettoyant à cheveux maison, il vous faut
- une cuiller à soupe de bicarbonate de soude
- un verre d'eau (20 cl)
- un flacon souple
(les dinosaures sont en option)

Pour vous laver la tête, il suffit de mélanger les deux ingrédients dans le flacon et de le secouer jusqu'à dissolution complète du bicarbonate dans l'eau.
Enduisez-vous le cuir chevelu (sec !) de ce liquide en évitant les pointes (c'est plus facile la tête en bas), laissez agir quelques minutes et rincez (très !) abondamment.
Ces proportions permettent environ cinq à six "shampoings" sur cheveux courts.

Au début, le sensation est étrange parce que ça ne mousse pas et que les cheveux semblent "pâteux" au rinçage. C'est pourquoi les adeptes du "no poo" préconisent un rinçage au vinaigre de cidre dont je me suis passée parce que je n'en avais pas sous la main.
Ceci dit, au bout d'un mois d'utilisation, ça ne me semble pas plus nécessaire que ça, et je n'en retire jusqu'à présent que du positif parce que
1) j'ai pu espacer les lavages
2) j'ai plein de volume dans mes cheveux
3) ce liquide ne laisse aucune odeur

Et c'est très bien comme ça !

Comité de visionnage : "Hair".

3 commentaires:

éric a dit…

Ça doit pouvoir marcher si on a un cheveu sur la langue, non ?

Dans ce cas, remplacez le bicarbonate par une bonne bière et ne rajoutez pas d'eau !
:)

lalydo a dit…

Cela fait un moment que j'en entends parler, mais je n'ose toujours pas franchir le pas...

Mademoiselle Catherine a dit…

éric: A la bonne tienne!

lalydo: J'étais moi-même perplexe, surtout avec cette histoire de ne plus se laver les cheveux du tout: quand je vois le jus qui sort des miens, je ne conçois pas de les laisser à la merci de la sueur et de la poussière ad vitam aeternam :)
Ceci dit, je pense que ce "shampoing" est une excellente méthode pour espacer les lavages parce que le cuir chevelu regraisse nettement moins vite qu'avec les produits traditionnels. En outre, le bicarbonate de soude a un effet assainissant. Du coup, bye bye pellicules et démangeaisons du cuir chevelu!
Tiens-moi au courant si jamais tu franchis le pas!